Critique Bluray: Dogman

61zhpasruZL._SL1000_.jpg

Réalisation Matteo Garrone
Scénario Ugo Chiti
Matteo Garrone
Massimo Gaudioso
Acteurs principaux
Sociétés de production Archimede
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre drame
Durée 102 minutes
Sortie 11 juillet 2018

LE FILM:

4.5

Dans une banlieue déshéritée, Marcello, toiletteur pour chiens discret et apprécié de tous, voit revenir de prison son ami Simoncino, un ancien boxeur accro à la cocaïne qui, très vite, rackette et brutalise le quartier. D’abord confiant, Marcello se laisse entraîner malgré lui dans une spirale criminelle. Il fait alors l’apprentissage de la trahison et de l’abandon, avant d’imaginer une vengeance féroce…

Trois ans après son conte fantastique « Tale of tales », l’Italien Matteo Garrone revenait à Cannes avec Dogman, l’histoire d’un toiletteur pour chiens victimisé par un boxeur cocaïnomane. Si Marcello Fonte, récompensé par un prix d’interprétation à Cannes, a une tronche à être tout droit sorti d’un film de Dino Risi, Dogman n’a rien d’une comédie italienne des années 60. Dans ce polar, l’Italie est noir et sinistre, tout comme la vie de Marcello, que seules les visites de sa fille parviennent à illuminer. Passant sa vie à subir et à se soumettre, Marcello pourrait bien relever la tête, de n’importe quelle manière. Outre la fabuleuse performance de Fonte, Dogman propose une vision de l’Italie de 2018 des plus noires et pessimistes.

TECHNIQUE:

4.5

Très belle copie proposée dans ce bluray!

BONUS:

4.5

On trouve ici quelques storyboards mais également une interview du réalisateur ainsi qu’un making of qui donne la parole à son interprète principal.

VERDICT:

4.5

Le film italien de l’année!

Disponible en DVD et bluray (19.99 euros) chez LE PACTE dès le 14 novembre

Publicités

Critique Dvd: Hyena

7105nY1dSOL._SL1500_

  • Date de sortie salles :
    01 avril 2015
  • Réalisé par :
    Gerard Johnson
  • Avec :
    Peter Ferdinand, Stephen Graham, Neil Maskell…
  • Pays de production :
    Grande-Bretagne
  • Année de production :  2014
  • Distributeur :
    Le Pacte

LE FILM:

3

Michael Logan est un anti-héros de notre temps : un prédateur-né, un mélange complexe d’officier de police corrompu dopé à l’adrénaline, avec toujours un coup d’avance sur ses collègues. Mais les temps changent. L’arrivée massive d’impitoyables gangsters albanais, avides de prendre le pouvoir, est en train de laisser une empreinte sanglante parmi les voyous de Londres…

Ca commence fort avec une descente de flics en discothèque assez euphorisante, ces flics ne font pas dans la dentelle c’est certain! L’histoire se met en place et le scénario tient la route, sans baisse de rythme, ponctué d’accès de violence assez trash. Seul hic, si bien troussée soit-elle, l’intrigue ne réserve pas grande surprise et surtout regorge de clichés: les flics ripoux, les gangsters albanais(balafrés si possible), la pauvre fille de l’est exploitée sexuellement, etc… Malgré tout ça tient la route et l’on ne s’ennuie pas un instant en particulier grâce à un casting de flics assez bien réussi!

Les amateurs de testostérone apprécieront!

TECHNIQUE:

4

Pour le support, c’est tout à fait correct y compris lors des scènes sombres.

BONUS:

2.5

On trouve ici un making of d’une vingtaine de minutes qui donne la parole à l’essentiel de l’équipe.

VERDICT:

Un polar brut de décoffrage avec un Peter Ferdinando phénoménal!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez Wild Side Video

Critique Bluray: Boardwalk Empire Saison 4

91qN-4oJ0PL._SL1500_

LA SERIE: 8/10

Dans les années 1920, l’homme d’affaires Nucky Thompson décide de se lancer dans le commerce d’alcool à Atlantic City pourtant sévèrement réprimé par la prohibition puis de s’essayer à la politique. Il a épousé Margaret Schroeder, une jeune femme qui était venue lui demander de l’aide et sur laquelle il compte maintenant pour gagner une certaine respectabilité. L’exacerbation de la concurrence entre les gangs de New York, New Jersey, Philadelphie et Chicago qui veulent étendre leur territoire, complique la vie de Nucky…

Dans cette quatrième saison de la célèbre série HBO, Nucky Thompson semble de plus en plus isolé, menacé par la concurrence mais aussi par un sbire de J.Edgar Hoover qui a juré de le faire tomber. Pour concurrencer l’alcool, la drogue fait également son apparition! On retrouve les personnages habituels et de nouveaux comme le Docteur Narcisse, incarné par l’excellent Jeffrey Wright ou le neveu de Nucky Thompson. Toujours magnifiquement mis en scène et disposant de moyens considérables, la série trouve un nouveau souffle avec cette quatrième saison de grande qualité!

TECHNIQUE: 10/10

Un must à tous les niveaux!

BONUS: 7/10

Outre un résumé de la saison 3, on trouve également un sujet sur l’Onyx Club ainsi qu’un sujet sur le personnage d’Harrow (la « gueule cassée ») sans oublier l’interactivité habituelle sur cette série permettant d’afficher des infos sur les lieux et personnages pendant le visionnage.

VERDICT: 8.5/10

Une très bonne saison d’une série magistrale dans une très belle édition!

Disponible en dvd (39.99 euros) et bluray (49.99 euros) chez HBO/Warner

 



CRITIQUE DVD: THE OUTFIT

Pack 3D dvd The outfitLE FILM: 7.5/10

A sa sortie de prison où il était incarcéré pour vol, Earl Macklin apprend que son frère Ed a été assassiné : la banque qu’ils avaient braquée appartenait à la Mafia, et « l’Organisation » ne laisse pas ce genre d’affront impuni…

Aidé par son ancien complice Cody, Earl décide de venger la mort de son frère, et se livre à une véritable guerre contre « l’Organisation » avec pour dessein de remonter jusqu’aux plus hauts responsables…

0034702.JPG

Sept ans après « Le Point de non retour » de John Boorman, The Outfit est une nouvelle adaptation d’un roman de Richard Stark avec le héros récurrent Parker. Ici Parker s’appelle Macklin et c’est John Flynn, réalisateur à la filmographique peu prolifique. Ses films les plus connus ne sont malheureusement pas les meilleurs: Haute Sécurité avec Stallone ou Justice Sauvage avec Steven Seagal! The Outfit est un polar 70’s qui évoque bien sûr Le Point de Non Retour ou Tuez Charley Varrick de Don Siegel et qui, s’il ne révolutionne pas le genre, est une réussite. Le jeu du chat et de la souris entre Macklin et l’Organisation est très plaisant et le duo Robert Duvall/ Joe Don Baker fonctionne à merveille! Une curiosité qui ravira les amateurs de polar.

TECHNIQUE: 8/10

Une copie correcte malgré un léger grain compréhensible.

BONUS: 8/10

Outre la bande-annonce, on trouve un court entretien avec Walter Hill, ami de John Flynn (13 mins) et bien sûr l’excellent et passionnant livre de Philippe Garnier « Artisan du Crime ».

VERDICT: 8/10

Une édition toujours passionnante pour un polar mineur mais plaisant!

Disponible en DVD+livre (29.99 euros) chez Wild Side Vidéo dès le 30 octobre

CRITIQUE DVD: NEW-YORK CONFIDENTIAL

jaquette

LE FILM: 7.5/10

Nick Magellan travaille pour Charlie Lupo, homme d’affaire corrompu et patron du syndicat du crime de Manhattan et étend son emprise sur les sénateurs newyorkais, eux-mêmes affiliés au syndicat. Charlie est le père d’une jeune fille récalcitrante, Kathy, amoureuse de Nick. Celui-ci protège Kathy lorsqu’elle quitte le domicile familial. Alors qu’il a toujours été épargné, Charlie Lupo se retrouve au centre d’une affaire de fraude, après l’interview d’un sénateur trop bavard.

Réalisé par le peu connu Russel Rouse en 1955, ce New-York Confidential nous propose de découvrir les coulisses du Syndicat, de la mafia en d’autres termes. On y suit le parcours de l’employé modèle Nick Magellan, exemple de fidélité, avec la force du documentaire. La bonne idée du film est de montrer la mafia comme une grande entreprise, une multinationale. Plus qu’un simple film de gangsters, c’est une parabole sur le Capitalisme où seule l’institution compte, pas les individus qui la composent. C’est certes mis en scène sans grande originalité, mais c’est passionnant et très bien interprété, notamment par Richard Conte et la belle Anne Bancroft! Une très bonne surprise!

TECHNIQUE: 7/10

Un peu inégal mais dans l’ensemble un résultat correct. A noter l’absence de VF.

BONUS: 6/10

Outre une galerie photos, on trouve les traditionnelles présentations de Patrick Brion et François Guérif, cette fois-ci un peu redondantes.

VERDICT: 7.5/10

Une rareté à découvrir!

Disponible en DVD( 16,99 euros) chez Sidonis

 

 

CRITIQUE DVD: LA MAIN NOIRE

Le 28 septembre prochain, l’éditeur Wild Side Video sort trois nouveaux titres dans son excellente collection « les introuvables » (disponible dans les magasins Fnac et sur Fnac.com) dont « la main noire » dont je vous parle maintenant.

LE FILM:

New York, 1900. L’avocat Columbo tente de prévenir la police des agissements de la Main Noire qui contrôle par la terreur le quartier italien, mais il est assassiné. Plusieurs années plus tard, son fils Johnny est résolu à retrouver et à punir les meurtriers de son père…

Réalisé en 1950 par Richard Thorpe, un metteur en scène peu connu mais pourtant prolixe avec près de 200 films à son actif, « la main noire » est une vraie réussite. Parmi les films les plus célèbres de Richard Thorpe, on peut noter plusieurs films de la série des « Tarzan », « Ivanhoé » ou encore « le rock du bagne » avec Elvis Presley. Loin des films d’aventure ou des films musicaux, « la main noire » est un pur film noir dans la grande tradition américaine. Gene Kelly, dans un rôle à mille lieues des comédies musicales dans lequel on a l’habitude de le voir, revient ici à New-York pour tenter de faire vaciller la toute puissante mafia et se montre extrêmement convaincant. Malgré une mise en scène somme toute assez classique, Thorpe réussit à créer un climat angoissant pendant tout le film, nous montrant que la « main noire » est partout, contrôle tout et empêche tout témoin de s’exprimer. Une belle réussite dans un master restauré de toute beauté!

LES BONUS:

Côté bonus, en plus d’une petite galerie de photos, une passionnante interview de Patrick Brion de 13 minutes qui revient en particulier sur la carrière atypique de Richard Thorpe. Wild Side privilégie la qualité à la quantité!

EN CONCLUSION:

Comme d’habitude, Wild Side redonne vie à des petits chefs d’oeuvre oubliés grâce à une collection indispensable! Découvrez « la main noire »!