Festival de Cinéma Européen des Arcs: Jour 5

219376

Cette cinquième journée sera l’occasion d’en finir avec les films en compétition. Après un réveil bien matinal et un bon petit déj, en route pour les Arcs 2000 pour un premier film à 9 h, « Home« , film sur la jeunesse, qui agresse un peu de bon matin! En suivant à 11 h, »The Young Lady » nous réconcilie avec la vie avec ce portrait de femme noir mais élégant. Après le déjeuner, l’heure est à l’écriture, puis à l’oisiveté. Je ferai un petit détour vers la résidence « le Manoir » pour assister à l’enregistrement d’une émission de France Bleu avec Bruno Coulais et Mélanie Doutey.

IMG_0289.JPG

Le dernier film prévu à 18h m’échappera, la Coupe de la Ligue de foot ayant eu ma préférence! Après ce match marqué par la qualification de mon équipe de coeur, mon coloc et moi partons nous faire une fondue savoyarde que, ayant peur de manquer, nous complétons d’une planche de charcuterie! Erreur, nous frôlons l’éventration!

IMG_0290.JPG

IMG_0291.JPG

Après cette intermède gastronomique, direction « les Belles Pintes » pour le traditionnel Quizz Ciné Voskaster pour lequel nous réunissons 12 personnes pour former une équipe de choc (journalistes, distributeurs et blogueurs!). Malheureusement, les épreuves ne nous permettront pas de mettre en valeur notre culture cinéphilique hors du commun! La soirée s’achèvera bien plus tard, émaillée de belles rencontres, comme avec Jérémie Elkaïm,  Niels Schneider ou les retrouvailles avec l’actrice de « Divines », Jisca Kalvanda!

IMG_0292.JPG

Critique: Home (Festival de Cinéma Européen des Arcs 2016)

home

2016 – Belgique De Fien TROCH Avec : Sebastian VAN DUN, Mistral GUIDOTTI, Loïc BATOG, Lena SUIJKERBUIJK, Karlijn SILEGHEM

Home suit la confrontation entre deux générations. Des adolescents qui explorent la frontière ténue entre confiance, amitié et loyauté, des adultes qui semblent aliénés par leur propre jeunesse passée. La confrontation sera plus brutale que prévu.

Choquer, tel semble être l’objectif premier de ce film volontairement réaliste (caméra à l’épaule) et cru. La réalisatrice s’intéresse à un groupe de lycéens chahutés par la vie. Kevin sort de prison après avoir tabassé un homme et doit vivre chez sa tante, sa famille ne souhaitant pas encore le réintégrer. John, son meilleur ami, lui, vit avec sa mère dans une relation destructrice. La réalisatrice multiplie les scènes volontairement choquantes pour nous amener, on s’en doute vers plus de noirceur. Difficilement supportable, le film s’étire en outre en longueur. Le jeune casting est toutefois à saluer!

2.5