CRITIQUE BLU-RAY: FEDORA

71RqAyFzMuL._SL1500_

  • Date de sortie :
     13 septembre 1978
  • Réalisé par :  Billy Wilder
  • Avec : Marthe Keller , William HOLDEN , Henry Fonda …
  • Durée :
    1h56min
  • Pays de production :
     France Allemagne
  • Année de production :  1978
  • Titre original : FEDORA
  • Distributeur :
    GERIA

LE FILM: 9/10

La critique est ici: https://cinedingue.com/2013/08/09/critique-ressortie-fedora/

TECHNIQUE: 8/10

Très belle restauration malgré quelques scènes en dessous en terme de définition et de couleurs.

BONUS: 10/10

Outre la bande-annonce, une galerie photos, un module sur la restauration qui montre bien le travail effectué, on trouve un documentaire absolument passionnant d’1h15 qui retrace toute la fabrication du film avec des entretiens notamment de Michael York (qui peut faire un procès sans problème à son chirurgien esthétique!) et Marthe Keller.

VERDICT: 9.5/10

Un grand film et des bonus passionnants font de ce Fedora un indispensable!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Carlotta Films dès le 26 février



Publicités

CRITIQUE (RESSORTIE): FEDORA

21006715_20130517114022778_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Fedora, grande star hollywoodienne désormais retirée en Europe, met fin à sa vie en se jetant sous un train. Deux semaines auparavant, le producteur Barry Detweiler était parti à sa recherche dans l’espoir de la faire revenir sur le devant de la scène. Mais la mystérieuse Fedora vit désormais recluse auprès de gens étranges et s’avère difficile à approcher…

Avant-dernier film de Billy Wilder, Fedora n’est pas le plus connu mais reste malgré tout un grand film que Carlotta a la riche idée de ressortir dans sa version restaurée. S’il n’en a pas la même dimension esthétiquement parlant, Fedora est indissociable de Sunset Boulevard, partageant avec ce chef d’oeuvre la même thématique, une critique d’Hollywood à travers notamment le sort réservé aux  anciennes stars. Dans Fedora, Wilder y incorpore une dimension fantastique avec cette star portant sans cesse chapeau, gants et lunettes de soleil et vivant recluse entourée d’un personnel pour le moins étrange et peu disert. Construit sur des flash-backs, le film nous plonge dans le passé de cette star et ce qui l’a amenée à vivre un tel cauchemar. Cet aspect étrange fait la réussite du film qui tient en haleine d’un bout à l’autre, avec un twist incroyable à mi-parcours. Brillamment interprété par Marthe Keller et William Holden (déjà présent dans Sunset Boulevard!), Fedora est un bijou d’écriture et conserve peut-être une force supérieure à son aîné tant Wilder pousse la cruauté à son paroxysme. Une réflexion terrible sur le monde du cinéma et le métier d’acteur à voir et revoir dès le 21 août!

NOTE: 9/10

LE PONT DE LA RIVIERE KWAI (1957)

Classique du film de guerre multi-diffusé sur le petit écran, la sortie récente du film en blu-ray permet de le redécouvrir dans des conditions optimales.

En 1943, un régiment anglais est interné dans un camp de prisonniers en Birmanie. Les Japonais veulent faire construire à leurs prisonniers un pont ferroviaire au-dessus de la rivière Kwai. Brandissant la convention de Genève qui interdit de faire travailler des officiers prisonniers, le Colonel Nicholson finit par trouver un compromis et prend la direction du chantier. Après une période d’opposition, il finit par prendre le projet à coeur et va tout faire pour le mener à bien…

Réalisateur britannique alors inconnu aux Etats-Unis, le projet est finalement proposé à David Lean, après les refus de metteurs en scènes renommés comme John Ford ou Howard Hawks. Il s’installe alors en Inde pour réécrire complètement le scénario puis parvient à boucler son casting malgré quelques difficultés: Alec Guiness incarne le colonel britannique personnage principal de la première partie du film et William Holden, le soldat américain qui occupe l’écran la seconde partie. Lean réalise un grand film d’aventures plus qu’un film de guerre à proprement parler. Il n’y a en effet que peu de scènes de combat. La première moitié montre la vie du camp et l’affrontement entre le colonel Nicholson et son homologue japonais, la deuxième s’intéresse au préparation de la mission commando qui vise à faire sauter le pont.

La sortie en blu-ray de cette version restaurée à partir des négatifs originaux permet de profiter à plein de la magnifique photo de Jack Hildyard et d’une multitude de bonus (making of, documents d’époque, émissions tv…) et pour l’édition FNAC (que je vous conseille, le coffret est hyper beau), un très beau livret et un jeu de photos.

INDISPENSABLE!!!