Critique DVD: M

61pLL07FCwL._SL1000_

Réalisation Sara Forestier
Scénario Sara Forestier
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 98 minutes
Sortie 15 novembre 2017

LE FILM:

4

Mo est beau, charismatique, et a le goût de l’adrénaline. Il fait des courses clandestines. Lorsqu’il rencontre Lila, jeune fille bègue et timide, c’est le coup de foudre. Il va immédiatement la prendre sous son aile. Mais Lila est loin d’imaginer que Mo porte un secret : il ne sait pas lire.

Après avoir mûri son projet depuis une quinzaine d’années, la comédienne Sara Forestier, révélation de l’Esquive, passe à la réalisation. Lila, jeune fille bègue, n’ose pas parler de peur des moqueries et préfère écrire ce qu’elle a à dire. Quand elle croise la route de Mo, analphabète, les deux éclopés de la vie vont devoir se serrer les coudes. Plein de poésie et d’émotion, « M » est un magnifique premier film qui met en scène un beau duo de Cinéma. Sara Forestier est comme toujours habitée par son personnage et pour l’épauler, elle a choisi de donner le rôle de Mo à l’humoriste Redouanne Harjane à la présence impressionnante. A leurs côtés, on retrouve l’immense Jean-Pierre Léaud et cerise sur le gâteau, la bande originale de Christophe! Une vraie bonne surprise!

TECHNIQUE:

4

Pour le support, c’est impeccable!

BONUS:

1.5

Outre la bande annonce, on trouve une courte interview de la réalisatrice. Dommage quand on sait tout ce qu’elle a à dire!

VERDICT:

4

Un premier film délicieux à découvrir!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez AD VITAM dès le 10 avril

Publicités

Critique Bluray: L’Amour est un crime parfait

71gpI8jeTiL._SL1500_

 

  • Réalisé par :
    Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu
  • Avec :
    Mathieu Amalric, Karin Viard, Maïwenn …
  • Durée :
    1h51min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2013
  • Titre original : L’amour est un crime parfait
  • Distributeur :
    Gaumont

LE FILM: 7.5/10

Professeur de littérature à l’université de Lausanne, Marc a la réputation de collectionner les aventures amoureuses avec ses étudiantes. Quelques jours après la disparition de la plus brillante d’entre elles qui était sa dernière conquête, il rencontre Anna qui cherche à en savoir plus sur sa belle-fille disparue…

Adaptation d’un roman de Philippe Djian, « l’Amour est un crime parfait », nouveau film des frères Larrieu, dynamite les codes du polar pour offrir à la place une étude psychologique sur le désir et l’inceste. Si le côté théâtral du texte et de l’interprétation peut gêner l’adhésion du spectateur, passée cette acclimatation, le film distille une espèce de venin envoûtant. On plonge avec délice dans la schizophrénie d’un Amalric comme toujours parfait!

TECHNIQUE: 9/10

Magnifique copie!

BONUS: 2/10

On trouve cinq courtes featurettes en guise de making of, sans aucun intérêt!

VERDICT: 7.5/10

Un polar psychologique envoûtant!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (14.99 euros) chez Gaumont


Critique Dvd: Suzanne

81qS9-WPcZL._SL1500_

  • Réalisé par :
    Katell Quillevéré
  • Avec :
    Sara Forestier, François Damiens, Adèle Haenel…
  • Durée :
    1h34min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2013
  • Distributeur :
    Mars Distribution

LE FILM: 8.5/10

La critique est ici

TECHNIQUE: 9/10

Très proche de la HD!

BONUS: 7/10

Des entretiens très intéressants avec la réalisatrice et ses trois comédiens principaux dont Sara Forestier évoquant l’attirance « mystique » pour ce rôle!

VERDICT: 8.5/10

L’une des belles surprises de 2013 en vidéo!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez TF1 Vidéo dès le 7 mai


CRITIQUE: SUZANNE

21040318_20130913173911262.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le récit d’un destin. Celui de Suzanne et des siens. Les liens qui les unissent, les retiennent et l’amour qu’elle poursuit jusqu’à tout abandonner derrière elle…

Présenté en ouverture de la Semaine de la Critique au dernier Festival de Cannes, Suzanne est le second long métrage de Katell Quillévéré. Elle y raconte 25 ans de la vie d’une famille loin d’être épargnée par les coups du sort. Après avoir perdu leur mère encore enfants, Suzanne et sa soeur tentent d’apprendre à grandir avec un père souvent absent à cause de son travail de chauffeur routier. Si l’une est forte comme un roc, Suzanne, elle, suit ses envies, sans réfléchir et accumule les erreurs. Katell Quillévéré brosse donc un portrait de famille sur 25 ans en maniant l’art de l’ellipse avec une réelle maestria, zappant volontairement les tournants décisifs et évitant le pathos pour se concentrer sur les conséquences de ces évènements majeurs. Si le film fonctionne si bien c’est bien sûr grâce à l’interprétation d’un trio d’acteurs majeurs: Sara Forestier et Adèle Haenel confirment leur statut de futures très grandes et François Damiens est surprenant d’un rôle nouveau pour lui.

Un très beau film et un superbe portrait de femme!

NOTE: 8.5/10

CRITIQUE BLU-RAY: TELE GAUCHO

81NRWJ9AfhL__AA1500_

LE FILM: 7/10


Tout a commencé lorsque les caméscopes ont remplacé les caméras. Faire de la télé devenait alors à la portée de tous. Jean-Lou, Yasmina, Victor, Clara, Adonis et les autres ne voulaient pas seulement créer leur propre chaîne de télé, ils voulaient surtout faire la révolution. Ainsi naquit Télé Gaucho, aussi anarchiste et provocatrice que les grandes chaînes étaient jugées conformistes et réactionnaires. Cinq années de grands foutoirs, de manifs musclées en émetteur pirate, de soirées de beuveries en amours contrariées… et ce fut ma parenthèse enchantée…

Deux ans après Le Nom des Gens, la meilleure comédie française de ces dix dernières années à mon avis, on  attendait avec grande impatience le nouveau film de Michel Leclerc. Il évoque avec Télé Gaucho son expérience au sein de Télé Bocal une télé indépendante dans laquelle il pouvait laisser libre cours à son imagination débordante et à ses opinions politiques plutôt orientées vers la gauche.

Il suit donc le parcours du jeune Victor (son alter ego ?) qui en plus d’être stagiaire dans une chaîne de télé cousine proche de TF1, s’éclate à côté chez Télé Gaucho avec une bande de trublions de tous genres. Beaucoup moins structuré que son précédent film, Télé Gaucho donne l’impression d’un gros bazar qui permet à Michel Leclerc de glisser une espèce de « best of » de de Télé Bocal à travers ses « objets qui nous font chier », ses chansons, ses « avant je croyais », etc…

Malgré cette narration beaucoup moins fluide et un scénario moins construit, Télé Gaucho reste une comédie souvent très drôle mais surtout hyper attachante car elle est tout à fait cohérente avec son metteur en scène et s’appuie de surcroît sur une troupe de comédiens qui, même s’il interprètent des personnages caricaturaux, prennent visiblement beaucoup de plaisir: Eric Elmosnino, Sara Forestier (née pour la comédie), Maïwenn, Félix Moati et Emmanuelle Béart. Cerise sur le gâteau, Télé Gaucho regorge de répliques qui pourraient bien devenir cultes!

TECHNIQUE: 9/10

Rien à dire sur ce transfert HD impeccable.

BONUS: 8/10

Outre un making of et des scènes coupées, l’interactivité de ce bluray est un condensé de l’esprit de Télé Bocal avec tout un tas de séquences assez drôle et le superbe court-métrage très personnel « le Poteau Rose ».

VERDICT: 8/10

Un blu-ray idéal pour les amateurs de comédies intelligentes!

Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (24,99 euros) chez TF1 Video dès le 17 avril.