CRITIQUE DVD: MIELE

71A9gWnUIML._SL1500_

 

LE FILM: 8/10

Irène vit seule dans une maison au bord de la mer non loin de Rome. Son père et son amant la croient étudiante. En réalité, sous le nom de code MIELE, elle aide clandestinement des personnes en phase terminale à mourir dignement en leur administrant un barbiturique puissant. Un jour, elle procure une de ces doses mortelles à un nouveau « client », monsieur Grimaldi. Elle découvre qu’il est en parfaite santé mais qu’il veut mettre fin à ses jours, ayant perdu goût à la vie. Bien décidée à ne pas être responsable de ce suicide, elle va tout faire pour l’en empêcher.

On connaissait Valeria Golino comme actrice, naviguant depuis 30 ans entre Hollywood (Rain Man, Hot Shots…) et cinéma européen (Respiro, 36 Quai des Orfèvres…), on la découvre réalisatrice avec une certaine réussite. Choix audacieux pour un premier film que de traiter de l’euthanasie dans un pays comme l’Italie, très catholique, peu ouvert sur ce thème! Elle réussit à éviter tout sentimentalisme mais aussi à porter quelque jugement que ce soit, utilisant ce thème comme prétexte à une histoire d’amitié entre l’héroïne et Monsieur Grimaldi. Remarquablement mis en scène, le film fait preuve d’une réelle maîtrise de la part de Valeria Golino, impressionnante pour un coup d’essai. Et la magnifique Jasmine Trinca est sublimée par la très belle photo de Gergely Poharnok.

TECHNIQUE: 8/10

Très belle copie! Pas de VF disponible.

BONUS: 8/10

On trouve des interviews de la réalisatrice et de l’actrice principale.

VERDICT: 8/10

Un premier film à découvrir absolument!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Jour2fête dès le 4 février

 

CRITIQUE DVD: LA BELLE ENDORMIE

61ukzPZHg5L__SL1125_LE FILM: 8.5/10

Le 23 novembre 2008, l’Italie se déchire autour du sort d’Eluana Englaro, une jeune femme plongée dans le coma depuis 17 ans. La justice italienne vient d’autoriser Beppino Englaro, son père, à interrompre l’alimentation artificielle maintenant sa fille en vie. Dans ce tourbillon politique et médiatique les sensibilités s’enflamment, les croyances et les idéologies s’affrontent. Maria, une militante du Mouvement pour la Vie, manifeste devant la clinique dans laquelle est hospitalisée Eluana, alors qu’à Rome, son père sénateur hésite à voter le projet de loi s’opposant à cette décision de justice. Ailleurs, une célèbre actrice croit inlassablement au réveil de sa fille, plongée elle aussi depuis des années dans un coma irréversible. Enfin, Rossa veut mettre fin à ses jours mais un jeune médecin plein d’espoir va s’y opposer de toutes ses forces.

Trois ans après le magnifique Vincere, Marco Bellochio réalise à nouveau un grand film. Plutôt que de nous proposer un film à thèse s’appuyant sur l’histoire d’Eluana, le cinéaste s’en sert uniquement comme fil conducteur pour un film choral avec tous ses personnages de fiction. On suit une actrice célèbre incarnée par Isabelle Huppert qui se réfugie dans la religion alors que sa fille est dans un état végétatif, un homme politique incarné par le toujours parfait Toni Servillo tiraillé entre ses convictions, l’idéologie de son parti et les convictions de sa fille ou encore une droguée qui veut mettre fin à ses jours et un médecin prêt à tout pour l’en empêcher. D’une grande beauté formelle, le film de Bellochio ne porte aucun jugement sur un sujet universel mais offre de nombreuses pistes de réflexion. Quand l’art allie beauté et intelligence, ça donne l’un des beaux moments de cinéma de l’année.

TECHNIQUE: 8/10

Un DVD exempt de tout reproche qui fait regretter l’absence de bluray.

BONUS: 6/10

En guise de bonus, on trouve une bande-annonce et une interview du réalisateur (15 mins) vraiment passionnante!

VERDICT: 8.5/10

L’un des beaux films de cette année à voir absolument!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez FranceTV Distribution dès le 4 septembre