CRITIQUE DVD: LA BELLE ENDORMIE

61ukzPZHg5L__SL1125_LE FILM: 8.5/10

Le 23 novembre 2008, l’Italie se déchire autour du sort d’Eluana Englaro, une jeune femme plongée dans le coma depuis 17 ans. La justice italienne vient d’autoriser Beppino Englaro, son père, à interrompre l’alimentation artificielle maintenant sa fille en vie. Dans ce tourbillon politique et médiatique les sensibilités s’enflamment, les croyances et les idéologies s’affrontent. Maria, une militante du Mouvement pour la Vie, manifeste devant la clinique dans laquelle est hospitalisée Eluana, alors qu’à Rome, son père sénateur hésite à voter le projet de loi s’opposant à cette décision de justice. Ailleurs, une célèbre actrice croit inlassablement au réveil de sa fille, plongée elle aussi depuis des années dans un coma irréversible. Enfin, Rossa veut mettre fin à ses jours mais un jeune médecin plein d’espoir va s’y opposer de toutes ses forces.

Trois ans après le magnifique Vincere, Marco Bellochio réalise à nouveau un grand film. Plutôt que de nous proposer un film à thèse s’appuyant sur l’histoire d’Eluana, le cinéaste s’en sert uniquement comme fil conducteur pour un film choral avec tous ses personnages de fiction. On suit une actrice célèbre incarnée par Isabelle Huppert qui se réfugie dans la religion alors que sa fille est dans un état végétatif, un homme politique incarné par le toujours parfait Toni Servillo tiraillé entre ses convictions, l’idéologie de son parti et les convictions de sa fille ou encore une droguée qui veut mettre fin à ses jours et un médecin prêt à tout pour l’en empêcher. D’une grande beauté formelle, le film de Bellochio ne porte aucun jugement sur un sujet universel mais offre de nombreuses pistes de réflexion. Quand l’art allie beauté et intelligence, ça donne l’un des beaux moments de cinéma de l’année.

TECHNIQUE: 8/10

Un DVD exempt de tout reproche qui fait regretter l’absence de bluray.

BONUS: 6/10

En guise de bonus, on trouve une bande-annonce et une interview du réalisateur (15 mins) vraiment passionnante!

VERDICT: 8.5/10

L’un des beaux films de cette année à voir absolument!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez FranceTV Distribution dès le 4 septembre

 

Publicités

CRITIQUE: VINCERE (2009)

Ad Vitam

Ida Dasler rencontre Mussolini alors qu’il débute en politique. Séduite par ses idées révolutionnaires, elle en tombe folle amoureuse. Elle l’aime tellement qu’elle vend tous ses biens pour lui permettre de créer son journal. De cet amour naît un fils mais lorsque la guerre éclate, Ida découvre que Benito est déjà marié et qu’il a également des enfants. A partir de ce moment là, Ida et son fils sont mis à l’écart. Elle se retrouve internée dans un asile et son fils placé dans un orphelinat. Ida Dasler n’aura de cesse de clamer qu’elle est la femme de Mussolini et la mère de son fils…

Le nouveau film de Marco Bellochio, l’un des enfants terribles du Cinéma Italien avec Moretti, est une oeuvre noire, puissante, magistrale, qui fera date. Le destin poignant d’Ida Dasler et de son fils donne lieu ici à un vrai opéra cinématographique.Giovanna Mezzogiorno, dans le rôle de cette femme qui se battra jusqu’à sa mort, sans relâche pour que son existence soit reconnue, est absolument fantastique. Le festival de Cannes ne s’y était pas trompé en lui décernant le prix d’interprétation.

Bouleversant et merveilleux, un film à découvrir sans faute chez MK2!