Critique Dvd: Escobar

81qZiEwxj2L._SL1500_.jpg

Titre original Loving Pablo
Réalisation Fernando León de Aranoa
Scénario Fernando León de Aranoa
Acteurs principaux
Sociétés de production Escobar Films
B2Y EOOD
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre drame
Durée 125 minutes
Sortie 18 avril 2018

LE FILM:

2.5

Impitoyable et cruel chef du cartel de Medellin, Pablo Escobar est le criminel le plus riche de l’Histoire avec une fortune de plus de 30 milliards de dollars. « L’empereur de la cocaïne » met la Colombie à feu et à sang dans les années 80 en introduisant un niveau de violence sans précédent dans le commerce de la drogue. Fascinée par son charisme et son pouvoir, la très célèbre journaliste Virginia Vallejo, va s’apercevoir qu’on ne s’approche pas de l’homme le plus dangereux du monde impunément…

Après la série « Narcos », Pablo Escobar est à nouveau la tête d’affiche d’une fiction, cette fois pour le cinéma. Si vous n’avez pas jeté un oeil sur la série Netflix, vous apprendrez sûrement des choses avec ce biopic qui se concentre sur la période où le célèbre trafiquant entretint une liaison avec une journaliste colombienne. Pour les autres, cet énième récit sur la vie de Don Pablo se regarde sans grand intérêt si ce n’est la prestation du couple Javier Bardem/Penelope Cruz même si leur prestation ne fait pas partie de leurs meilleures. Le portrait d’Escobar a le mérite en tout cas de ne pas le glorifier. On regarde et on oublie…

TECHNIQUE:

4.5

Impeccable pour le support!

BONUS:

2.5

On trouve ici trois interviews des trois comédiens principaux, un peu promos…

VERDICT:

2.5

Un biopic sans grande originalité…

Disponible en DVD (19.99 euros) et Bluray (24.99 euros) chez M6 Video

Publicités

Critique: Everybody Knows

5638891.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Todos Lo Saben
Réalisation Asghar Farhadi
Scénario Asghar Farhadi
Acteurs principaux
Sociétés de production Memento Films Production
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre thriller
Durée 130 minutes
Sortie 9 mai 2018

A l’occasion du mariage de sa soeur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au coeur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui.

Habitué du Festival de Cannes, l’Iranien Asghar Farhadi présente cette année son huitième film en ouverture mais également en compétition! Tourné en Espagne, en Espagnol avec un casting hispanophone (Penelope Cruz, Javier Bardem, Ricardo Darin), « Everybody Knows » utilise les mêmes recettes que les précédents films du Maître: les thèmes de la famille, du mensonge et du secret sont là et Farhadi s’amuse, s’inspirant d’Hitchcock et Bergman. Comment ne pas penser à Vertigo lors de cette scène dans le clocher de l’église? L’enlèvement d’une adolescente lors d’une fête de mariage va jeter les personnages dans le conflit et faire resurgir les secrets du passé. Si le film est remarquablement construit, brillamment mis en scène et que l’on prend plaisir à voir évoluer ce casting, Farhadi ne convainc pas tout à fait, du moins pas autant que dans ses films Iraniens. « Everybody Knows » semble être conçu pour un public qui découvrirait son Cinéma et n’a pas la force d' »A propos d’Elly » ou « Une Séparation ». Toutefois, un Farhadi mineur reste toujours hautement recommandable!

3.5

Critique: Le Crime de l’Orient Express

0988536

Titre original Murder on the Orient Express
Réalisation Kenneth Branagh
Scénario Michael Green
Acteurs principaux
Sociétés de production Genre Films (en)
Scott Free Productions
The Mark Gordon Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre policier
Durée 114 minutes
Sortie 13 décembre 2017

Le luxe et le calme d’un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l’assassin, avant qu’il ne frappe à nouveau.

Près de 45 ans après Sidney Lumet, Kenneth Branagh fait son adaptation du classique d’Agatha Christie, « le Crime de l’Orient Express ». Assez fidèle à l’oeuvre originale, la version de Branagh est comme celle de Lumet, l’occasion de s’offrir un défilé de stars! On retrouve dans la peau des passagers tous suspects du train Daisy Ridley, Johnny Depp, Michelle Pfeiffer, Judi Dench, Willem Dafoe, Penelope Cruz et le cinéaste anglais se réserve le rôle du détective belge, Hercule Poirot. Si l’intrigue de ce cluedo grandeur nature est familière à bon nombre d’entre nous, le produit est suffisamment bien ficelé pour procurer du plaisir. Casting parfait, direction artistique idoine, ce « Crime de l’Orient Express » est le divertissement familial respectueux de son public par excellence et la fin ouvre grand les portes à un prochain volet, « Mort sur le Nil »!

3.5

CRITIQUE BLU-RAY: To Rome With Love

 

81uEzSD8slL__AA1500_

LE FILM: 7.5/10

Après Londres dans « Match point », Barcelone dans « Vicky, Cristina, Barcelona » et Paris dans « Minuit à Paris », Woody Allen pose cette fois-ci sa caméra dans la capitale italienne pour ce « To Rome with love ».

Après un générique sur l’air de « Volare » (comment aurait-il pu en être autrement!), un agent de police romain au milieu de son carrefour nous apostrophe et nous invite à découvrir sa ville à travers le destin de plusieurs personnages. Une jeune américaine demande son chemin à un jeune avocat romain et trouve l’amour. Le jeune Jack (Jesse Eisenberg), s’apprête à recevoir l’amie (Ellen Page) de sa fiancée (Greta Gerwig) qui traîne une réputation de bombe sexuelle. Il y a aussi le jeune marié qui se retrouve accompagné à la suite d’une erreur d’une prostituée (Penelope Cruz) qu’il est contraint de faire passer pour sa future femme auprès de ses proches. Sa future femme, elle, s’égare dans Rome et tombe sur son acteur italien préféré, séducteur invétéré. Jerry (Woody Allen) et sa femme Phyllis, eux, viennent à Rome pour rencontrer leur futur gendre; Jerry, à la recherche de talents lyriques craque pour le beau-père après l’avoir entendu chanter sous sa douche! Et puis nous suivons également Leopoldo, employé romain tout ce qu’il y a de plus banal qui du jour au lendemain découvre la célébrité!

Woody Allen, dans ce nouvel opus, rend hommage aux comédies à sketches qui fleurissaient en Italie dans les années 70 et son casting s’amuse avec lui, qu’on retrouve devant la caméra pour la première fois depuis 6 ans (Scoop). Seul bémol à cette partition , le rôle d’Alec Baldwin, complètement inutile.

Jouant avec les clichés, c’est toutefois un Woody divertissant qui nous livre une charmante comédie qui se savoure comme un verre de lambrusco: frais, sucré et pétillant!

TECHNIQUE 9/10

Quasi-parfait! Un apport HD indéniable tant sur le son que l’image!

BONUS: 0/10

Rien! Que dalle! Comme d’habitude pour les films de Woody Allen! Dommage!

VERDICT: 7.5/10

Un petit plaisir à se faire même en l’absence de bonus!

Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (24,99 euros) chez TF1 VIDEO dès le 5 décembre.