Oscars 2019: le Palmarès

And the Oscar goes… Cette nuit les Oscars ont dévoilé leur palmarès, sans grande surprise! Le film à Oscars « Green Book » est reparti notamment avec la statuette du meilleur film, au détriment de « la Favorite » et celle du meilleur second rôle masculin pour Mahershala Ali qui fait le doublé après « Moonlight »! Le film netflix de Cuaron, « Roma » rafle quant à lui le prix du meilleur réalisateur, film étranger et photo. Spike Lee récupère un Oscar du scénario pour la première fois de sa carrière pour « Blackkklansman »! Rami Malek est quant à lui récompensé pour sa prestation en Freddie Mercury dans « Bohemian Rhapsody » et Olivia Colman passe devant Glenn Close avec « la Favorite ». Le nanar « Black Panther » fait l’exploit de récolter 3 statuettes avec meilleure musique (quand on pense que First Man n’a même pas été nommé…), décors et costumes, la meilleure chanson allant à Shallow de Lady Gaga et Bradley Cooper avec un superbe moment dans cette cérémonie. Enfin, « Spider man New Generation » remporte l’Oscar du meilleur film d’animation au nez et à la barbe de Disney habitué de la catégorie!

Meilleur film : Green Book
Black Panther
BlacKkKlansman
Bohemian Rhapsody
The Favourite
Roma
A Star Is Born
Vice

Meilleur réalisateur : Alfonso Cuarón (Roma)
Spike Lee (BlacKkKlansman)
Pawel Pawlikowksi (Cold War)
Yorgos Lanthimos (The Favourite)
Alfonso Cuaron (Roma)
Adam McKay (Vice)

Meilleure actrice dans un rôle principal : Olivia Colman (The Favourite)
Yalitza Apariciao (Roma)
Glenn Close (The Wife)
Lady Gaga (A Star Is Born)
Melissa McCarthy (Can You Ever Forgive Me)

Meilleur acteur dans un rôle principal : Rami Malek (Bohemian Rhapsody)
Christina Bale (Vice)
Bradley Cooper (A Star Is Born)
Willem Dafoe (At Eternity’s Gate)
Viggo Mortensen (Green Book)

Meilleur second rôle féminin : Regina King (If Beale Street Could Talk)
Amy Adams (Vice)
Marina De Tavira (Roma)
Emma Stone (The Favourite)
Rachel Weisz (The Favourite)

Meilleur second rôle masculin : Mahershala Ali (Green Book)
Adam Driver (BlacKkKlansman)
Sam Elliott (A Star Is Born)
Richard E. Grant (Can You Ever Forgive Me)
Sam Rockwell (Vice)

Meilleur court métrage d’animation : Bao
Animal Behaviour
One Small Step
Late Afternoon
Weekends

Meilleure musique de film : Black Panther
BlacKkKlansman
If Beale Could Talk
Isle of Dogs
Mary Poppins Returns

Meilleure chanson originale : Shallow (A Star Is Born
All The Stars (Black Panther)
I’ll Fight (RBG)
The Place Where The Lost Things Go (Mary Poppins Returns)
When A Cowboy Trades His Spurs for Wings (The Ballad of Buster Scruggs)


Meilleur film étranger : Roma (Mexique)
Une affaire de famille (Japon)
Cold War (Pologne)
Capharnaüm (Liban)
Never Look Away (Allemagne)

Meilleur court métrage documentaire : Period
Black Sheep
End Game Lifeboat A Night a the Garden 

Meilleur scénario original : Green Book
The Favourite
First Reformed 
Roma
Vice

Meilleure adaptation : BlacKkKlansman
La Ballade de Buster Scruggs 
Can You Ever Forgive Me
If Beale Street Could Talk
A Star Is Born

Meilleur documentaire : Free Solo 
Hale County This Morning, This Evening
Minding The Gap
Of Father And Sons
RBG

Meilleur court-métrage : Skin
Detainment
Fauve
Mother
Marguerite

Meilleur Film d’animation : Spider-Man: New Generation
Incredibles 2
Isle of Dogs
Mirai 
Ralph 2.0

Les Oscars techniques

Meilleurs décors : Black Panther
The Favourite
First Man
Mary Poppins Returns
Roma

Meilleure photographie : Roma
Cold War
The Favourite
Never Look Away
A Star Is Born

Meilleurs costumes : Black Panther 
La Ballade de Buster Scruggs
Mary Poppins Returns
The Favourite
Mary, Queen of Scots

Meilleure son (montage) : Bohemian Rhapsody
Black Panther
First Man
A Quiet Place
Roma

Meilleur son (mixage) : Bohemian Rhapsody
Black Panther 
First Man
Roma
A Star Is Born

Meilleurs effets spéciaux : First Man
Avengers: infinity War
Christopher Robin
Ready Player One
Solo : a Star Wars story

Meilleur maquillage et coiffure : Vice
Border
Mary, Queen of Scots

Meilleur montage : Bohemian Rhapsody
BlacKkKlansman
Green Book
The Favourite
Vice

 

Publicités

Critique: La Favorite (les Arcs Film Festival – Sommet)

1716356.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre original The Favourite
Réalisation Yórgos Lánthimos
Scénario Deborah Davis
Tony McNamara
Acteurs principaux
Sociétés de production Element Pictures
Scarlet Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre historique
Durée 120 minutes
Sortie 6 février 2019

Début du XVIIIème siècle. L’Angleterre et la France sont en guerre. Toutefois, à la cour, la mode est aux courses de canards et à la dégustation d’ananas. La reine Anne, à la santé fragile et au caractère instable, occupe le trône tandis que son amie Lady Sarah gouverne le pays à sa place. Lorsqu’une nouvelle servante, Abigail Hill, arrive à la cour, Lady Sarah la prend sous son aile, pensant qu’elle pourrait être une alliée. Abigail va y voir l’opportunité de renouer avec ses racines aristocratiques. Alors que les enjeux politiques de la guerre absorbent Sarah, Abigail quant à elle parvient à gagner la confiance de la reine et devient sa nouvelle confidente. Cette amitié naissante donne à la jeune femme l’occasion de satisfaire ses ambitions, et elle ne laissera ni homme, ni femme, ni politique, ni même un lapin se mettre en travers de son chemin.

Un an après « mise à mort du Cerf Sacré », Yorgos Lanthimos est de retour avec un film plus classique sur le fond que ces précédents. Ici, point de postulat de départ foldingue: la jeune servante Abigail Hill débarque à la cour de la Reine Anne en espérant retrouver un rang conforme à ce qu’elle connaissait avant que son père ne la vende pour payer ses dettes de jeu. Elle va donc tout mettre en oeuvre pour occuper la place de favorite de la Reine à la place de Lady Sarah. Sur cette base très classique, une lutte de pouvoir à la Cour, Lanthimos va tout de même injecter une dose de folie frôlant parfois le burlesque, comme une scène de danse mêlant menuet et hip hop! Découpé en chapitres aux titres énigmatiques, « la Favorite » est un régal de mise en scène évoquant tour à tour Greenaway ou Kubrick (on pense inévitablement à Barry Lyndon) et surtout l’occasion au trio Olivia Colman, Rachel Weisz et Emma Stone de s’en donner à coeur joie. Cette dernière, si certains en doutaient encore, confirme la grande actrice qu’elle est, livrant une prestation ahurissante, avec une immense palette de jeu! « la Favorite » est déjà l’un des très grands film de 2019!

5

CRITIQUE DVD: OTHELLO (DOUBLE LIFE)

LE FILM:

Le célèbre acteur Anthony John (Ronald Colman) trouve dans le rôle d’Othello un succès triomphal mais, peu à peu, au fil des représentations, sa raison s’égare et la passion d’Othello devient sienne, le poussant bientôt jusqu’au meurtre…

Très original, le film de Cukor est à cheval sur plusieurs genres. Après des débuts plutôt dans le registre de la comédie, le film bascule petit à petit dans le fantastique quand Tony commence à se sentir habité par son personnage pour terminer dans le thriller. La mise en scène de Cukor est impressionnante tant dans le travail sur l’image, avec une photo magnifique, que sur le son (la scène de la soirée lors de laquelle Tony entend des voix)! Sur un thème maintes fois traîté, les désordres psychologiques chez les acteurs, Cukor réalise donc un excellent film vraiment surprenant avec un très bon Ronald Colman, qui rafla d’ailleurs l’Oscar pour ce rôle, et une actrice toujours très bonne, Shelley Winters!

Cerise sur le gâteau, la copie est parfaite!

LES BONUS:

Outre la galerie photos et la filmo, c’est une présentation du film et de son réalisateur que nous fait Jean Douchet et c’est très intéressant!

VERDICT:

Un film à découvrir absolument!

Disponible en DVD (14,99 euros) dès le 25 avril chez Wild Side Video