Les Grands: la série qui a tout d’une grande!

grands.PNG

Ce week-end se clôturait le Festival de la Fiction TV de la Rochelle récompensant la série « les Grands » de trois trophées: meilleure série de 26 minutes, meilleur espoir féminin pour Adèle Wisme et le prix des collégiens. Cette série de 10 épisodes sera diffusée dès le 3 novembre sur la chaîne OCS City. Dans l’esprit du film « les Beaux Gosses », cette série s’intéresse à ceux que l’on appelle communément « les Grands » au collège, en d’autres termes les élèves de 3ème. S’ils sont encore des gamins, ils sont à l’âge charnière, juste avant l’entrée au lycée, où les premiers émois amoureux et l’éveil à la sexualité se manifestent, où l’on se rebelle face à l’autorité et à la norme et où l’on tente, quoi qu’il en coûte, d’exister au sein du groupe.

Si l’on retrouve évidemment certaines caractérisations fortes chez les personnages, les jeunes (celle dont on se moque, le pas très beau qui veut conclure, celui qui cherche encore sa voie, la rebelle…) comme les profs ( savoureuse prof de sport incarnée par Julie Ferrier ou le principal cool), la série évite soigneusement de tomber dans le cliché et offre surtout des personnages vraiment attachants, tous impeccablement interprétés. On suit tout un tas de petites histoires dont on attend impatiemment l’issue: MJ partira-t-elle à l’étranger rejoindre son père? Hugo choisira-t-il entre MJ et Ilona? Ilyes parviendra-t-il à y voir plus clair dans sa sexualité?

Drôle, attachante et tellement vraie, cette nouvelle série a tout d’une grande!

4.5

Critique Bluray: le Nouveau

81n1TAHopHL._SL1500_.jpg

Réalisation Rudi Rosenberg
Scénario Igor Gotesman
Bruno Muschio
Rudi Rosenberg
Acteurs principaux
Sociétés de production Récifilms
Cinéfrance 1888
Mars Films
D8 Films
Canal+
Ciné+
Région Ile-de-France
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 81 minutes
Sortie 23 décembre 2015

LE FILM:

4.5

La première semaine de Benoit dans son nouveau collège ne se passe pas comme il l’aurait espéré. Il est malmené par la bande de Charles, des garçons populaires, et les seuls élèves à l’accueillir avec bienveillance sont des « ringards ».
Heureusement, il y a Johanna, jolie suédoise avec qui Benoit se lie d’amitié et tombe sous le charme. Hélas, celle-ci s’éloigne peu à peu pour intégrer la bande de Charles. Sur les conseils de son oncle, Benoit organise une soirée et invite toute sa classe. L’occasion de devenir populaire et de retrouver Johanna.

Premier film de Rudi Rosenberg, « le Nouveau » est enfin le Teen Movie que le Cinéma français attendait depuis la Boum et LOL! Si le Cinéma américain en a fait un genre à part entière, il faut dire que le Cinéma hexagonal ne nous a pas beaucoup gâtés en la matière mis à part ces deux films. Il s’intéresse ici à un groupe de collégiens et plus précisément à Benoit, le petit nouveau de la classe qui va devoir apprendre à s’intégrer dans un microcosme bien connu de tous composé d’individus bien différents: les « cools » mais en fait « connards », les « gentils » mais dont tout le monde se fout (l’intello, la petite handicapée, le petit gros…). Rosenberg fait preuve ici d’un vrai sens du rythme, sa comédie ne souffrant d’aucun temps mort et a eu l’idée lumineuse d’exclure totalement le monde adulte de son film, mis à part le personnage assez génial de l’oncle incarné par Max Boublil, pour mieux se concentrer sur le monde des ados. Cette comédie, qui a le bon goût de ne reculer devant rien, même pas le handicap, est souvent très drôle et repose sur un casting de jeunes débutants tous irrésistibles! La comédie de l’hiver!

TECHNIQUE:

4.5

Top!

BONUS:

1.5

Seul bonus, un making of de 13 minutes qui, à défaut d’être vraiment instructif, illustre bien l’esprit de cour de récré du tournage! Hilarant!

VERDICT:

4.5

La meilleure comédie française depuis pfff…

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez FranceTV Distribution dès le 27 avril