CRITIQUE: TOURNEE (2010)

Producteur de télévision, Joachim a plaqué travail, femme et enfants pour changer de vie aux Etats-Unis. Il revient en tant que producteur d’une tournée d’un spectacle de « new burlesque » avec ses strip-teaseuses. Avec ces dernières, il fait le tour de France des ports et le succès, dû à l’humour et aux rondeurs de ses danseuses, est au rendez-vous. Un contretemps l’oblige à un aller-retour à Paris qui va chambouler son programme et, entre autres, lui permettre de passer 24 heures avec ses enfants…

Prix de la mise en scène au dernier Festival de Cannes, ce film est un bijou de sensibilité, d’humour, de tendresse à voir absolument. Je ne connaissais pas Amalric comme réalisateur et j’ai été complètement bluffé. Le scénario est magnifique avec des dialogues toujours justes et la direction d’acteurs est à la hauteur. On ressort de là des étoiles dans les yeux et avec une pêche d’enfer. Et contrairement à ce qu’aurait pu laisser présager le sujet, pas une once de mauvais goût ne vient ternir la fête. Un candidat tout désigné pour les Césars 2010.

Publicités