CRITIQUE BLU-RAY: DESPAIR

LE FILM: 8,5/10

Hermann Hermann, un propriétaire d’usine de chocolat dans l’Allemagne du début des années 1930, est hanté par des visions de son double. Partageant ses
fantasmes et ses perversions avec sa femme Lydia, il mène une vie protégée, grand-bourgeoise mais unidimensionnelle. Pendant un voyage d’affaires, il
rencontre le vagabond Felix et voit en lui son sosie qui lui inspire un plan risqué : Felix et Hermann vont échanger leurs rôles dans la vie…

Réalisé en 1978, « Despair » est l’adaptation d’un roman de Nabokov, « Méprise ». Film assez difficile d’accès, tant la narration, à l’image du psyché d’Hermann, est alambiquée, « Despair » est toutefois passionnant si l’on franchit cet obstacle. Magnifiquement mis en scène, le film est tout à fait fidèle à son réalisateur tant il contient toutes les obsessions du réalisateur allemand, la sexualité, l’homosexualité (le personnage du cousin a une sexualité pleine d’ambiguités), ou encore le passé peu glorieux de son pays (l’histoire se déroule entre les deux guerres). Belle réussite également que l’interprétation magnifiquement outrancière de Dirk Bogarde et Andréa Ferreol.

C’est donc un film méconnu de Fassbinder à découvrir absolument et même à revoir pour mieux l’appréhender. De plus, la restauration et le transfert HD sont parfaits!

LES BONUS: 10/10

Outre la bande-annonce, un documentaire chapitré de 70 minutes absolument fabuleux donne la parole à divers intervenants sur le film comme Tom Stoppard le scénariste ou Andréa Ferreol et cerise sur le gâteau à Fassbinder lui-même!

VERDICT: 9/10

Du travail d’orfèvre comme souvent chez Carlotta!

Disponible en DVD (14,99 euros) et blu-ray (19,99 euros) chez Carlotta Films dès le 19 septembre.

 


CRITIQUE DVD: PORTIER DE NUIT

Pour la première fois sort en DVD et Blu-ray le 26 octobre chez Wild Side le film de Liliana Cavani, « Portier de Nuit ».

LE FILM:

Vienne, 1957. Max travaille comme portier de nuit dans un grand hôtel. Un jour, arrive Lucia, en voyage avec son mari. Il suffit alors d’un regard pour que leur passé commun resurgisse : ancien officier SS, Max a entretenu avec Lucia une histoire d’amour passionnelle et brutale alors qu’elle était prisonnière dans un camp de concentration…

 Aussi bien sur le fond que sur la forme, « Portier de Nuit » peut rappeler le Cinéma de Pasolini  ou Fassbinder. En effet, le film fait penser à « Salo ou les 120 journées de Sodome » dans cette façon de revisiter ces heures sombres de l’Histoire. Sur la forme, c’est une mise en scène un peu austère qu’a choisie la réalisatrice pour donner une véritable impression de malaise avec une photo volontairement peu colorée. Quant au duo Dirk Bogarde/ Charlotte Rampling, il est époustouflant avec d’un coté ce personnage de Max, ancien bourreau Nazi reconverti en concierge et Lucia, jeune femme androgyne empreinte de mélancolie, d’abord effrayée de sa rencontre avec son tortionnaire puis à nouveau amoureuse.

Après avoir créé la polémique lors de sa sortie, il fut tout de même un succès et étonamment, il aura fallu attendre 35 ans avant de (re)découvrir ce chef d’oeuvre dans une version restaurée de bonne qualité! Merci Wild Side!

LES BONUS:

Deux bonus de grande qualité agrémentent cette belle édition:

– Une interview de Liliana Cavani d’une vingtaine de minutes qui revient entre autres sur la genèse du projet et son accueil public et critique

– Le passionnant documentaire de Liliana Cavani sur les femmes résistantes d’une cinquantaine de minutes. C’est d’ailleurs après avoir tourné ce documentaire que Liliana Cavani éprouva l’envie de réaliser une fiction qui traiterait de cette période de l’Histoire.

EN CONCLUSION:

Une très belle édition d’un très beau film peu connu! Bravo Wild Side!