CRITIQUE: 17 FILLES

19828366_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Dans une petite ville au bord de l’océan, dix-sept adolescentes d’un même lycée prennent ensemble une décision inattendue et incompréhensible aux yeux des garçons et des adultes : elles décident de tomber enceintes en même temps…

Pour leur premier long métrage, les deux réalisatrices Delphine et Muriel Coulin s’inspirent d’un fait divers qui se déroula dans un lycée américain dans lequel 17 adolescentes tombèrent enceintes presque simultanément. En situant l’action dans leur ville d’origine, Lorient, elles apportent une dimension sociale en plus de la simple chronique adolescente. Non seulement les jeunes héroïnes sont insouciantes et influençables comme tous les adolescents mais en plus, elles ne nourrissent aucun espoir concernant leur avenir. Elles décident donc de prendre leur vie en main en devenant mères, le constat n’en sera que plus cruel. Ne jugeant jamais leurs personnages, les sœurs Coulin proposent une chronique douce amère très réussie, rappelant le Virgin Suicides de Sofia Coppola et les actrices toutes épatantes n’y sont pas pour rien.

Un premier bébé très réussi pour Muriel et Delphine Coulin!

NOTE: 8/10

2 réflexions sur “CRITIQUE: 17 FILLES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s