CRITIQUE BLU-RAY: LE JARDIN DU DIABLE

LE FILM:

Pour l’escorter vers la mine d’or où l’attend son mari blessé, Leah Fuller engage trois aventuriers, Hooker, Fiske et Daly. Une mission particulièrement risquée car, avant d’arriver sur les lieux, il leur faut traverser une région infestée d’Indiens parmi les tribus les plus belliqueuses de Californie. En dépit des embûches, d’une nature hostile et d’une discorde qui tourne parfois à la bagarre, les pistoleros et leur protégée arrivent sains et saufs à destination. Le voyage de retour s’annonce plus périlleux encore, les Indiens resserrant autour du petit groupe une étreinte dont on ne s’échappe pas…

« Le Jardin du Diable » est un western complètement atypique que l’on peut découvrir dorénavant en HD et c’est une excellente nouvelle! Réalisé par Henry Hathaway en 1954, le film nous relate l’expédition d’une bande d’aventuriers réunis par une femme qui souhaite sortir son mari d’une mine d’or dans laquelle il s’est cassé la jambe. En échange d’une jolie somme d’argent, les compères partent donc secourir le malheureux  mari mais l’appât du gain pourrait faire tourner les têtes. Le traitement de cette histoire par Hataway est plus proche du thriller que du western pur, une véritable suspense régnant d’un bout à l’autre du film. Dès le début, Hathaway nous fait ressentir, outre les tensions internes dues à la soif de l’or, la présence menaçante des Indiens qu’on soupçonne sans jamais les voir, à part à la fin du film. Cette menace est renforcée par la sublime partition de Bernard Hermann qu’on connaît surtout pour son travail avec Hitchcock (Psychose, la Mort aux Trousses…) qui , même si elle réserve quelques thèmes très « westerniens », reste plus proche du film à suspense.

La mise en scène d’Hathaway, très dépouillée, est d’une incroyable efficacité et s’appuie sur un Cinémascope de toute beauté qui multiplie les plans beaux à pleurer! Pour finir, le cinéaste a réuni un casting irréprochable avec en tête Gary Cooper, Richard Widmark, excellent dans ce rôle de joueur invétéré et Susan Hayward dans un rôle de femme puissant comme rarement dans ce genre de production.

Un chef d’oeuvre absolu à découvrir dans une édition Blu-ray irréprochable, un écrin pour un si beau film!

LES BONUS:

Comme d’habitude dans cette collection, on a droit à deux présentations passionnantes du film par Patrick Brion (8 mins) et Bertrand Tavernier (16 mins).

VERDICT:

Indispensable pour les fans de western ou de grands films tout simplement!

Disponible en DVD (9,99 euros) et Blu-ray (19,99 euros) chez Sidonis

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s