CRITIQUE: THE AMERICAN (2010)

« The American » débute dans un paysage enneigé et isolé. On découvre un couple très vite pris pour cible par un tireur d’élite: l’homme, Jack, élimine celui-ci ainsi que sa compagne. Jack semble être à la fois un tueur professionnel et une cible. Il se réfugie alors en Italie dans le petit village de Castel Del Monte qui abrite une centaine d’habitants. Toujours sur ses gardes, Jack sent la menace se rapprocher…

Deuxième long métrage d’Anton Corbijn après le génialissime « control« , biopic sur Ian Curtis le chanteur de Joy Division, « the American » est un film difficile à vendre et mal vendu. En effet, si l’on regarde la bande annonce ou l’affiche, on s’attend à un film d’action à la Jason Bourne et l’on se met le doigt dans l’oeil! Esthétiquement magnifique, « the American » est en réalité un thriller existentiel à la mise en scène volontairement austère. Pour incarner Jack, George Clooney démontre à nouveau qu’il est un acteur fabuleux aux multiples facettes. Son personnage froid, mutique paraît tout droit sorti de chez Sergio Leone! Côté scénario, il est intéressant de noter que Rowan Joffé est le fils de Roland Joffé, le réalisateur de « Mission ». A titre de comparaison, le rythme très lent, contemplatif, du film me fait penser à celui de « Somewhere » de Sofia Coppola, et comme ce dernier, pourrait en rebuter plus d’un. Moi, j’adore!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s