CRITIQUE: VOYAGE A DEUX (1967)

Alors qu’on a tendance à ne se souvenir que de films comme « Charade » ou « Chantons sous la pluie » lorsqu’on évoque Stanley Donen, on oublie certains chefs d’oeuvre comme « Voyage à deux » qu’il réalisa en 1967.

Audrey Hepburn et Albert Finney, tous deux époustouflants, interprètent un couple qu’on voit faire le même voyage Londres-sud de la France, à trois moments de leurs 12 ans de vie commune; au début de leur relation où ils sont deux tourteraux ou encore après 12 ans où ils ne se disent plus rien, usés par la routine.

Sans doute un des plus beaux films que j’ai vus sur le thème du couple, jamais cucul, très réaliste, plein d’humour et extrêmement original en particulier par sa forme,  complètement éclatée chronologiquement . Avec en prime, une très belle bande originale d’Henri Mancini (« the pink panther ») qui la définit comme la plus belle qu’il ait composée pour le cinéma.

Vous trouverez ce film dans un super coffret chez Carlotta avec le film « fantasmes » que je chroniquerai quand je l’aurai vu.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s