CRITIQUE: SENSO (1954)

Au XIXème siècle, Venise est occupée par l’Autriche. La comtesse Serpieri fait partie des Italiens qui s’opposent à cette occupation. Mais le jour où sa route croise celle du jeune lieutenant Franz Mahler, elle tombe éperdument amoureuse…

Sommet du romantisme, ce film est un chef d’oeuvre à (re)découvrir absolument grâce à un blu-ray somptueux sorti chez Studiocanal. La copie restaurée met en valeur les magnifiques couleurs souhaitées par le maître et la très belle bande originale qui fait la part belle à Bruckner et à Verdi (la scène d’ouverture montre une représentation du « Trouvère » à la Fenice). Le couple est interprété par Farley Granger et Alida Valli, magnifique dans ce rôle de femme prête à tout compromettre (statut, mari, argent) pour l’amour de ce jeune soldat. A voir et à posséder!!!

Publicités

LE GUEPARD (1963)

En 1860, tandis que la Sicile est submergée par les bouleversements de Garibaldi et de ses Chemises Rouges, le prince Salina, « le Guépard »,  se rend avec toute sa famille dans sa résidence de Donnafugata. Prévoyant le déclin de l’aristocratie, ce dernier accepte une mésalliance et marie son neveu Tancrède à la fille du maire de la ville, représentant la classe montante.

La première fois que j’ai vu ce film, je devais avoir une douzaine d’années sur une bonne vieille VHS toute pourrie avec une image tellement mauvaise qu’on distinguait la moitié des sous-titres! Autant dire que mon souvenir était celui d’un ennui abyssal!

La restauration orchestrée par la Film Fundation de notre ami Scorsese et sa réédition en blu ray me donnait l’occasion de me faire un jugement différent du film de Visconti. Et bien ce jugement est complètement différent! Ces quelques années de plus ainsi que les progrès technologiques m’ont fait (re)découvrir un magnifique chef d’oeuvre littéralement envoûtant. La qualité de l’image permet de savourer pleinement le travail au niveau de la photo, des décors ou encore des costumes qui en font un régal pour les yeux. Les oreilles ne sont pas en reste avec une bande originale belle à pleurer de Nino Rota. Et que dire du trio d’acteurs époustouflant composé de Burt Lancaster, Alain Delon et la magnifique Claudia Cardinale.

Comme dans Senso, Luchino Visconti montre tout son talent pour nous conter la petite histoire dans la grande avec un faste qu’on ne voit plus. Que ce soit dans la scène de guerre au début du film ou lors de la scène du bal, le souci du détail de Visconti fait merveille.

Au niveau des bonus, on est gâté avec des interviews passionnantes du producteur et des deux acteurs principaux encore en vie, Delon et Cardinale, qui parlent avec une vraie passion du génie de Visconti. Le reste est plus anecdotique avec des images d’actualité de l’époque ou la montée des marches au dernier festival de Cannes.

Un blu-ray INDISPENSABLE qui montre l’utilité d’un tel support pour les films du patrimoine!