Critique: les Rois du Monde

Capture

  • Date de sortie :
    23 septembre 2015
  • Réalisé par :
    Laurent Laffargue
  • Avec :
    Sergi López, Céline Sallette, Eric Cantona…
  • Durée :
    1h40min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2015
  • Distributeur :
    Jour2Fête

Casteljaloux, village du sud-ouest de la France. Entre amitié, ivresse et plaisir du verbe, les hommes y sont Les Rois du monde. Mais quand Jeannot sort de prison, il n’a qu’une seule idée en tête : reconquérir Chantal, l’amour de sa vie, qui s’est installée en son absence avec le boucher du village…

Premier long métrage du metteur en scène de théâtre et d’opéra Laurent Laffargue, « les Rois du Monde » est un film noir aux accents de western façon Leone. Laffargue livre en fait avec ce film le troisième volet d’un triptyque après ses deux pièces de théâtre « Casteljaloux 1 et 2 », triptyque fortement inspiré de sa jeunesse dans le Lot et Garonne. Il met en scène sa compagne, Céline Sallette, tiraillée entre deux hommes incarnés par Eric Cantona et Sergi Lopez. Si la partie concernant la troupe de théâtre dirigée par le personnage de Chantal semble parfois plus importante aux yeux du cinéaste que vraiment nécessaire à l’intrigue, le reste est vraiment remarquable. Le film trouve un ton bien à lui, entre tragédie et polar, et l’interprétation du trio d’acteurs force l’admiration; quant au final, il laissera des traces! Un galop d’essai réussi!

4

 

 

Critique Bluray: La French

71k4Ol3k8mL._SL1500_

  • Réalisé par :
    Cédric Jimenez
  • Avec :
    Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Céline Sallette…
  • Durée :
    2h15min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2014
  • Distributeur :
    Gaumont

LE FILM:

3.5

Marseille. 1975. Pierre Michel, jeune magistrat venu de Metz avec femme et enfants, est nommé juge du grand banditisme. Il décide de s’attaquer à la French Connection, organisation mafieuse qui exporte l’héroïne dans le monde entier. N’écoutant aucune mise en garde, le juge Michel part seul en croisade contre Gaëtan Zampa, figure emblématique du milieu et parrain intouchable. Mais il va rapidement comprendre que, pour obtenir des résultats, il doit changer ses méthodes.

Après avoir fait le buzz avec son premier film « Aux yeux de tous », entièrement réalisé à l’aide de caméras de vidéosurveillance et de webcams, Cédric Jimenez revient à un Cinéma plus conventionnel mais d’une ambition assez dingue. Il s’attaque ici au combat mené par le juge Michel dans les années 70 contre la French Connection, rien que ça!

Dans une longue fresque de 2h15, il entreprend un retour au grand polar à la Française mâtiné d’une bonne couche de film de gangster scorsesien! Si l’on peut trouver quelques longueurs notamment dans la seconde moitié du film, ne faisons pas la fine bouche! Rarement dans le polar français contemporain on aura trouvé un tel soin dans la mise en scène, le montage, la photo et autant d’amour du Cinéma tout simplement! Porté par un casting des plus convaincants avec un duo Dujardin/Lellouche parfait et une Céline Sallette toujours meilleure, cette fresque marseillaise sanglante fait furieusement plaisir à voir!

TECHNIQUE:

5

C’est parfait, jusqu’à un grain volontaire très 70’s!

BONUS:

5

Outre quelques scènes coupées, on trouve également un making of magistral de près d’une heure, vraiment passionnant!

VERDICT:

4

Un polar scorsesien des plus réjouissants!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Gaumont dès le 3 avril