César 2019: les Nominations et les pronostics

cesar-2019-voici-la-liste-des-nommes

Ca y est! Les nommés pour la prochaine cérémonie des César qui se déroulera le vendredi 22 février sont connus! Cette cérémonie célèbrera une superbe année pour le Cinéma français avec quelques très belles réussites et quelques absences injustes! La quasi-absence des « Mektoub my love » de Kechiche ou « Plaire , aimer et courir vite » de Christophe Honoré sont par exemple des anomalies. Ce dernier a d’ailleurs fait part de son étonnement via son Twitter!

 

N’hésitez pas à faire vos pronostics ou remarques en commentaire de ce post!

sont nommées pour
le CÉSAR DE LA MEILLEURE ACTRICE
ÉLODIE BOUCHEZ dans PUPILLE
CÉCILE DE FRANCE dans MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES
LÉA DRUCKER dans JUSQU’À LA GARDE
VIRGINIE EFIRA dans UN AMOUR IMPOSSIBLE
ADÈLE HAENEL dans EN LIBERTÉ !
SANDRINE KIBERLAIN dans PUPILLE
MÉLANIE THIERRY dans LA DOULEUR

Catégorie extrêmement disputée cette année avec clairement 3 favorites: Léa Drucker saisissante dans un rôle de femme traquée dans « jusqu’à la garde » mais aussi Elodie Bouchez bouleversante dans « Pupille » mais aussi Mélanie Thierry époustouflante dans l’adaptation de Marguerite Duras « la douleur ».
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR ACTEUR
EDOUARD BAER dans MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES
ROMAIN DURIS dans NOS BATAILLES
VINCENT LACOSTE dans AMANDA
GILLES LELLOUCHE dans PUPILLE
ALEX LUTZ dans GUY
PIO MARMAÏ dans EN LIBERTÉ !
DENIS MÉNOCHET dans JUSQU’À LA GARDE

Belle compétition également chez les hommes mais l’outsider Alex Lutz dans le rôle de chanteur des 60’s Guy Jamet pourrait créer l’évènement!
sont nommées pour
le CÉSAR DE LA MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE
ISABELLE ADJANI dans LE MONDE EST À TOI
LEÏLA BEKHTI dans LE GRAND BAIN
VIRGINIE EFIRA dans LE GRAND BAIN
AUDREY TAUTOU dans EN LIBERTÉ !
KARIN VIARD dans LES CHATOUILLES

Et si Isabelle Adjani raflait un 6ème César pour son rôle de maman gangster dans « le Monde est à toi »! Karin Viard en mère dans le déni avec « les Chatouilles » pourrait également décrocher la timbale!
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE
JEAN-HUGUES ANGLADE dans LE GRAND BAIN
DAMIEN BONNARD dans EN LIBERTÉ !
CLOVIS CORNILLAC dans LES CHATOUILLES
PHILIPPE KATERINE dans LE GRAND BAIN
DENIS PODALYDÈS dans PLAIRE, AIMER ET COURIR VITE

Anglade, formidable papa rocker dans le « Grand bain » pourrait permettre au film de décrocher l’un des 10 César potentiels!
sont nommées pour
le CÉSAR DU MEILLEUR ESPOIR FÉMININ
OPHÉLIE BAU dans MEKTOUB, MY LOVE : CANTO UNO
GALATEA BELLUGI dans L’APPARITION
JEHNNY BETH dans UN AMOUR IMPOSSIBLE
LILY-ROSE DEPP dans L’HOMME FIDÈLE
KENZA FORTAS dans SHÉHÉRAZADE

Ophélie Bau semble bien partie pour le seul et unique César du film d’Abdellatif Kechiche avec cette interprétation sensuelle et solaire.
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR ESPOIR MASCULIN
ANTHONY BAJON dans LA PRIÈRE
THOMAS GIORIA dans JUSQU’À LA GARDE
WILLIAM LEBGHIL dans PREMIÈRE ANNÉE
KARIM LEKLOU dans LE MONDE EST À TOI
DYLAN ROBERT dans SHÉHÉRAZADE

Remarquable dans l’excellent film de Cédric Kahn, « la Prière », Anthony Bajon semble bien parti, talonné de peu par le petit Thomas Gioria, terrorisé par son père dans « jusqu’à la garde »!
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL
PIERRE SALVADORI, BENOÎT GRAFFIN, BENJAMIN CHARBIT pour EN LIBERTÉ !
GILLES LELLOUCHE, AHMED HAMIDI, JULIEN LAMBROSCHINI pour LE GRAND BAIN
ALEX LUTZ, ANAÏS DEBAN, THIBAULT SEGOUIN pour GUY
XAVIER LEGRAND pour JUSQU’À LA GARDE
JEANNE HERRY pour PUPILLE

Le travail d’orfèvre de Pierre Salvadori and co pour le bijou « en liberté » a une longueur d’avance sur ses poursuivants!
sont nommés pour
le CÉSAR DE LA MEILLEURE ADAPTATION
ANDRÉA BESCOND, ERIC MÉTAYER pour LES CHATOUILLES
EMMANUEL FINKIEL pour LA DOULEUR
JACQUES AUDIARD, THOMAS BIDEGAIN pour LES FRÈRES SISTERS
EMMANUEL MOURET pour MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES
CATHERINE CORSINI, LAURETTE POLMANSS pour UN AMOUR IMPOSSIBLE

Comment le magnifique travail d’adaptation de l’inadaptable roman de Duras pourrait-il ne pas être récompensé?
sont nommés pour
le CÉSAR DE LA MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE
ANTON SANKO pour AMANDA
CAMILLE BAZBAZ pour EN LIBERTÉ !
ALEXANDRE DESPLAT pour LES FRÈRES SISTERS
VINCENT BLANCHARD, ROMAIN GREFFE pour GUY
PASCAL SANGLA pour PUPILLE
GRÉGOIRE HETZEL pour UN AMOUR IMPOSSIBLE

Fabuleux travail réalisé sur le film « Guy » qui a permis d’inventer une discographie à un chanteur fictif et nous faire croire que nous connaissons déjà ses chansons!
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR SON
ANTOINE-BASILE MERCIER, DAVID VRANKEN, ALINE GAVROY pour LA DOULEUR
BRIGITTE TAILLANDIER, VALÉRIE DE LOOF, CYRIL HOLTZ pour LES FRÈRES SISTERS
CÉDRIC DELOCHE, GWENNOLÉ LE BORGNE, MARC DOISNE pour LE GRAND BAIN
YVES-MARIE OMNÈS, ANTOINE BAUDOUIN, STÉPHANE THIÉBAUT pour GUY
JULIEN SICART, JULIEN ROIG, VINCENT VERDOUX pour JUSQU’À LA GARDE

Superbe travail sur « Jusqu’à la garde », son qui participe amplement au climat d’angoisse notamment sur une scène finale démente!
sont nommés pour
le CÉSAR DE LA MEILLEURE PHOTO
ALEXIS KAVYRCHINE pour LA DOULEUR
BENOÎT DEBIE pour LES FRÈRES SISTERS
LAURENT TANGY pour LE GRAND BAIN
NATHALIE DURAND pour JUSQU’À LA GARDE
LAURENT DESMET pour MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES

Les grands espaces portés par une somptueuse photo de Benoît Debie, « les Frères Sisters » méritent leur prime!
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR MONTAGE
VALÉRIE DESEINE pour LES CHATOUILLES
ISABELLE DEVINCK pour EN LIBERTÉ !
JULIETTE WELFLING pour LES FRÈRES SISTERS
SIMON JACQUET pour LE GRAND BAIN
YORGOS LAMPRINOS pour JUSQU’À LA GARDE

L’ébouriffant « en Liberté » bénéficie d’un montage brillant!
sont nommés pour
le CÉSAR DES MEILLEURS COSTUMES
ANAÏS ROMAND, SERGIO BALLO pour LA DOULEUR
PIERRE-YVES GAYRAUD pour L’EMPEREUR DE PARIS
MILÉNA CANONERO pour LES FRÈRES SISTERS
PIERRE-JEAN LARROQUE pour MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES
ANAÏS ROMAND pour UN PEUPLE ET SON ROI
sont nommés pour
le CÉSAR DES MEILLEURS DÉCORS
PASCAL LE GUELLEC pour LA DOULEUR
EMILE GHIGO pour L’EMPEREUR DE PARIS
MICHEL BARTHÉLÉMY pour LES FRÈRES SISTERS
DAVID FAIVRE pour MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES
THIERRY FRANÇOIS pour UN PEUPLE ET SON ROI
sont nommés pour
le CÉSAR DE LA MEILLEURE RÉALISATION
EMMANUEL FINKIEL pour LA DOULEUR
PIERRE SALVADORI pour EN LIBERTÉ !
JACQUES AUDIARD pour LES FRÈRES SISTERS
GILLES LELLOUCHE pour LE GRAND BAIN
ALEX LUTZ pour GUY
XAVIER LEGRAND pour JUSQU’À LA GARDE
JEANNE HERRY pour PUPILLE

Bijou de mise en scène, « Jusqu’à la garde » mérite le trophée!
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR FILM DE COURT MÉTRAGE
BRAGUINO réalisé par CLÉMENT COGITORE, produit par CÉDRIC BONIN, PASCALINE GEOFFROY
LES INDES GALANTES réalisé par CLÉMENT COGITORE, produit par PHILIPPE MARTIN
KAPITALISTIS réalisé par PABLO MUÑOZ GOMEZ, produit par OLIVIER BERLEMONT, EMILIE DUBOIS
LAISSEZ-MOI DANSER réalisé par VALÉRIE LEROY,
produit par FABRICE PRÉEL-CLÉACH, EMMANUELLE LATOURRETTE
LES PETITES MAINS réalisé par RÉMI ALLIER, produit par PAULINE SEIGLAND
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR FILM D’ANIMATION
pour le COURT MÉTRAGE
AU CŒUR DES OMBRES réalisé par ALICE GUIMARÃES, MÓNICA SANTOS,
produit par JEAN-FRANÇOIS LE CORRE
LA MORT, PÈRE ET FILS réalisé par DENIS WALGENWITZ, WINSHLUSS,
produit par MARC JOUSSET, PERRINE CAPRON
RAYMONDE OU L’ÉVASION VERTICALE réalisé par SARAH VAN DEN BOOM,
produit par RICHARD VAN DEN BOOM, JEAN-FRANÇOIS BIGOT
VILAINE FILLE réalisé par AYCE KARTAL, produit par DAMIEN MEGHERBI, JUSTIN PECHBERTY
et pour le LONG MÉTRAGE
ASTÉRIX – LE SECRET DE LA POTION MAGIQUE réalisé par ALEXANDRE ASTIER, LOUIS CLICHY,
produit par PHILIPPE BONY
DILILI À PARIS réalisé par MICHEL OCELOT, produit par CHRISTOPHE ROSSIGNON, PHILIP BOËFFARD
PACHAMAMA réalisé par JUAN ANTIN, produit par DIDIER BRUNNER, DAMIEN BRUNNER, OLIVIER DE BANNES
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE
AMERICA réalisé par CLAUS DREXEL, produit par LAURENT LAVOLÉ
DE CHAQUE INSTANT réalisé par NICOLAS PHILIBERT, produit par DENIS FREYD
LE GRAND BAL réalisé par LAETITIA CARTON, produit par JEAN-MARIE GIGON
NI JUGE, NI SOUMISE réalisé par JEAN LIBON, YVES HINANT, produit par BERTRAND FAIVRE
LE PROCÈS CONTRE MANDELA ET LES AUTRES réalisé par NICOLAS CHAMPEAUX, GILLES PORTE,
produit par WILLIAM JÉHANNIN, RAPHAËLLE DELAUCHE, JULIE GAYET, NADIA TURINCEV
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR PREMIER FILM
L’AMOUR FLOU réalisé par ROMANE BOHRINGER, PHILIPPE REBBOT,
produit par SOPHIE RÉVIL, DENIS CAROT
LES CHATOUILLES réalisé par ANDRÉA BESCOND, ERIC MÉTAYER,
produit par FRANÇOIS KRAUS, DENIS PINEAU-VALENCIENNE
JUSQU’À LA GARDE réalisé par XAVIER LEGRAND, produit par ALEXANDRE GAVRAS
SAUVAGE réalisé par CAMILLE VIDAL-NAQUET, produit par EMMANUEL GIRAUD, MARIE SONNE-JENSEN
SHÉHÉRAZADE réalisé par JEAN-BERNARD MARLIN, produit par GRÉGOIRE DEBAILLY

Si la concurrence est rude, comment ne pas récompenser un premier long d’une telle maîtrise?
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR FILM ÉTRANGER
3 BILLBOARDS, LES PANNEAUX DE LA VENGEANCE réalisé par MARTIN MCDONAGH,
distribution France TWENTIETH CENTURY FOX
CAPHARNAÜM réalisé par NADINE LABAKI, distribution France GAUMONT
COLD WAR réalisé par PAWEL PAWLIKOWSKI, coproduction France MK PRODUCTIONS (Nathanaël Karmitz)
GIRL réalisé par LUKAS DHONT, distribution France DIAPHANA DISTRIBUTION
HANNAH réalisé par ANDREA PALLAORO, coproduction France GOOD FORTUNE FILMS
(Clément Duboin), TO BE CONTINUED (Dominique Marzotto)
NOS BATAILLES réalisé par GUILLAUME SENEZ, coproduction France LES FILMS PELLÉAS
(David Thion et Philippe Martin)
UNE AFFAIRE DE FAMILLE réalisé par HIROKAZU KORE-EDA, distribution France LE PACTE

Magnifique film d’une telle importance par sa thématique, « Girl » pourrait bien ravir le trophée à la Palme d’Or japonaise!
sont nommés pour
le CÉSAR DU MEILLEUR FILM
LA DOULEUR produit par LAETITIA GONZALEZ, YAËL FOGIEL, DAVID GAUQUIÉ, JULIEN DERIS,
ETIENNE MALLET, réalisé par EMMANUEL FINKIEL
EN LIBERTÉ ! produit par PHILIPPE MARTIN, DAVID THION, réalisé par PIERRE SALVADORI
LES FRÈRES SISTERS produit par PASCAL CAUCHETEUX, GRÉGOIRE SORLAT, MICHEL MERKT,
réalisé par JACQUES AUDIARD
LE GRAND BAIN produit par ALAIN ATTAL, HUGO SÉLIGNAC, réalisé par GILLES LELLOUCHE
GUY produit par OURY MILSHTEIN, réalisé par ALEX LUTZ
JUSQU’À LA GARDE produit par ALEXANDRE GAVRAS, réalisé par XAVIER LEGRAND
PUPILLE produit par ALAIN ATTAL, HUGO SÉLIGNAC, VINCENT MAZEL, réalisé par JEANNE HERRY

Si « Jusqu’à la garde » empoche le premier film, le film de Finkiel devrait s’emparer de cette récompense!

Réponses le 22 février!

Publicités

Oscars 2017: Nominations et pronostics

o-OSCARS-2013-facebook.jpg

Saison des récompenses oblige, on connaît également les nommés pour les prochains Oscars! Voici donc la liste complète et en gras mon pronostic! Les Frenchies ont-ils leur chance? Réponse le 26 février!

Meilleur film

Premier contact

Tu ne tueras point

Fences

Comancheria

Lion

Les figures de l’ombre

La La Land

Moonlight

Manchester by the Sea

Meilleur réalisateur

Damien Chazelle (La La Land)

Denis Villeneuve (Premier contact)

Mel Gibson (Tu ne tueras point)

Kenneth Lonergan (Manchester by the Sea)

Barry Jenkins (Moonlight)

Meilleur acteur

Ryan Gosling (La La Land)

Casey Affleck (Manchester by the Sea)

Denzel Washington (Fences)

Andrew Garfield (Tu ne tueras point)

Viggo Mortensen (Captain America)

Meilleure actrice

Isabelle Huppert (Elle)

Emma Stone (La La Land)

Natalie Portman (Jackie)

Ruth Negga (Loving)

Meryl Streep (Florence Foster Jenkins)

Meilleur acteur dans un second rôle

Mahershala Ali (Moonlight)

Jeff Bridges (Comencheria)

Lucas Hedges (Manchester by the Sea)

Dev Patel (Lion)

Michael Shannon (Noctural Animals)

Meilleure actrice dans un second rôle

Viola Davis (Fences)

Naomie Harris (Moonlight)

Octavia Spencer (Les figures de l’ombre)

Nicole Kidman (Lion)

Michelle Williams (Manchester by the Sea)

Meilleur scénario original

Comancheria de Taylor Sheridan

La La Land de Damien Chazelle

The Lobster de Yorgos Lanthimos et Efthimis Filippou

Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan

20th Century Women par Mike Mills

Meilleur scénario adapté

Premier contact de Eric Heisserer

Fences de August Wilson

Les figures de l’ombre de Allison Schroader et Theodore Melfi

Lion de Luke Davies

Moonlight de Barry Jenkins

Meilleur décor

Premier contact

Les Animaux Fantastiques

Avé, César!

La La Land

Passengers

Meilleur musique de film

Jackie (Mica Levi)

La La Land (Justin Hurwitz)

Lion (Dustin O’Halloran et Hauschka)

Moonlight (Nicholas Britell)

Passengers (Thomas Newman)

Meilleure chanson originale

Audition (The Fools Who Dream) dans La La Land

Can’t Stop The Feeling dans Les Trolls

City of Stars dans La La Land

The Empty Chair dans Jim: The James Foley Story

How Far I’ll Go dans Vaiana

Meilleurs costumes

Alliés

Les animaux fantastiques

Florence Foster Jenkins

Jackie

La La Land

Meilleurs maquillages et coiffures

A Man Called Ove

Star Trek Beyond

Suicide Squad

Meilleur montage

Premier contact

Tu ne tueras point

Comancheria

La La Land

Moonlight

Meilleur montage de son

Premier contact

Deepwater Horizon

Tu ne tueras point

La La Land

Sully

Meilleur documentaire

Fire at Sea

I Am Not Your Negro

Life, Animated

O.J.: Made in America

13th

Meilleur film en langue étrangère

Le Client d’Asghar Farhadi (Iran)

Toni Erdmann de Maren Ade (Allemagne)

Land of Mine de Martin Zandvliet (Danemark)

A Man Called Ove de Hannes Holm (Suède)

Tanna de Bentley Dean et Martin Bulter (Australie)

Meilleur film d’animation

Kubo et l’armure magique

Vaiana

Ma vie de courgette

La Tortue Rouge

Zootopie

Meilleur effets visuels

Deepwater Horizon

Doctor Strange

Le Livre de la Jungle

Kubo et l’armure magique

Rogue One: A Star Wars Story

Meilleur photographie

Premier contact

La La Land

Lion

Moonlight

Silence

Meilleur mixage son

Premier contact

Tu ne tueras point

La La Land

Rogue One: A Star Wars Story

13 hours: The Secret Soldiers of Benghazi

Meilleur court métrage d’animation

Blind Vaysha

Borrowed Time

Pear Cider and Cigarettes

Pearl

Piper

Meilleur court métrage de fiction

Ennemis Intérieurs

La femme et le TGV

Silent Nights

Sing

Timecode

Meilleur court métrage de documentaire

Extremis

4.1 Miles

Joe’s Violin

Watani: My Homeland

The White Helmets

César 2017: Nominations et pronostics

cover-r4x3w1000-587f8474a419e-photo-dun-cesar.jpg

Quelques jours après la polémique qui suivit la nomination de Roman Polanski au poste de Président de cette cérémonie et finalement son forfait, les César ont rendu leur verdict concernant les nommés pour cette nouvelle édition et c’est bien le principal. Les voici avec en gras mon pronostic pour cette soirée. Je précise qu’il s’agit d’une prévision et non des récompenses que j’aurais remises!

Meilleur film

Elle de Paul Verhoeven
Divines de Houda Benyamina
Frantz de François Ozon
Les Innocentes d’Anne Fontaine
Ma Loute de Bruno Dumont
Mal de pierres de Nicole Garcia
Victoria de Justine Triet

Meilleure actrice

Judith Chemla pour Une vie
Isabelle Huppert pour Elle
Marion Cotillard pour Mal de pierres
Virginie Efira pour Victoria
Marina Foïs pour Irréprochable
Sidse Babett Knudsen pour La fille de Brest
Soko pour La danseuse

Meilleur acteur

François Cluzet pour Médecin de campagne
Gaspard Ulliel pour Juste la fin du monde
Omar Sy pour Chocolat
Pierre Deladonchamps pour Le Fils de Jean
Nicolas Duvauchelle pour Je ne suis pas un salaud
Fabrice Luchini pour Ma Loute
Pierre Niney pour Frantz

Meilleur acteur dans un second rôle

Gabriel Arcand pour Le fils de Jean
Laurent Laffite pour Elle
Vincent Lacoste pour Victoria
Vincent Cassel pour Juste la fin du monde
Gaspard Ulliel pour La danseuse
Melvil Poupaud pour Victoria
James Thierrée pour Chocolat

Meilleure actrice dans un second rôle

Nathalie Baye pour Juste la fin du monde
Valeria Bruni Tedeschi pour Ma Loute
Anne Consigny pour Elle
Déborah Lukumuena pour Divines
Mélanie Thierry pour La Danseuse

Meilleur réalisateur

Houda Benyamina pour Divines
Paul Verhoeven pour Elle
François Ozon pour Frantz
Anne Fontaine pour Les Innocentes
Xavier Dolan pour Juste la fin du monde
Bruno Dumont pour Ma Loute
Nicole Garcia pour Mal de pierres

Meilleure espoir féminin

Oulaya Amamra pour Divines
Paula Beer pour Frantz
Lily-Rose Depp pour La danseuse
Noemie Merlant pour Le Ciel Attendra
Raph dans Ma Loute

Meilleur espoir masculin

Nils Schneider pour Diamant Noir 
Corentin Fila pour Quand on a 17 ans
Damien Bonnard pour Rester vertical
Kacey Mottet Klein pour Quand on a 17 ans
Jonas Bloquet pour Elle

Meilleur premier film

Cigarettes et chocolat chaud de Sophie Reine
La danseuse de Stéphanie Di Giusto
Diamant noir d’Athur Harari
Divines de Houda Benyamina
Rosalie Blum de Julien Rappeneau

Meilleur documentaire

Dernières nouvelles du cosmos de Julie Bertucelli
Merci patron ! de François Rufin
Fuocoammare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi
Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier
Swagger d’Olivier Babinet

Meilleure photographie

Stéphane Fontaine pour Elle
Pascal Marti pour Frantz
Caroline Champetier pour Les Innocentes
Guillaume Deffontaines pour Ma loute
Christophe Beaucarne pour Mal de pierres

Meilleur film étranger

Aquarius
Baccalaureat
La fille inconnue
Toni Erdmann
Manchester by the Sea
Moi, Daniel Blake
Juste la fin du monde

Meilleure adaptation

David Birke pour Elle
Séverine Bosschem, Emmanuelle Bercot pour La fille de Brest
François Ozon pour Frantz
Céline Sciamma pour Ma vie de Cougette
Nicole Garcia, Jacques Fieschi pour Mal de pierres
Katell Quillévéré, Gilles Taurand pour Réparer les vivants

Meilleur court-métrage

Après Suzanne de Felix Moati
Au Bruit des clochettes de Chabname Zariab
Chasse royale de Lise Akoka et Romane Gueret
Maman(s) de  Maïmouna Doucouré
Vers la Tendresse de Alice Diop

Meilleur court-métrage d’animation

Café froid de François Leroy et Stéphanie Lansaque
Celui qui a deux âmes de Fabrice Luang-Vija
Journal animé de Donato Sansone
Peripheria de David Coquard-Dassault

Meilleur film d’animation

La jeune fille sans mains de Sébastien Laudenbach
Ma vie de courgette de Claude Barras
La tortue rouge de Michael Dudok de Wit

Meilleur son

Brigitte Taillandier, Vincent Guillon, Stéphane Thiébaut pour Chocolat
Jean-Paul Mugel, Alexis Place, Cyril Holtz, Damien Lazzerini pour Elle
Martin Boisseau, Benoît Gargonne, Jean-Paul Hurier pour Frantz
Jean-Pierre Duret, Sylvain Malbrant, Jean-Pierre Laforce pour Mal de Pierres
Marc Engels, Fred Demolder, Sylvain Réty, Jean-Paul Hurier pour L’Odyssée

Meilleure musique originale

Gabriel Yared pour Chocolat
Ibrahim Malouf pour Dans les forêts de Sibérie
Anne Dudley pour Elle
Philippe Rombi pour Frantz
Sophie Hunger pour Ma vie de courgette

Meilleur scénario original

Romain Compingt, Houda Benyamina, Malik Rumeau pour Divines
Solveig Anspach, Jean-Luc Gaget pour L’effet aquatique
Sabrina B. Karine, Alice Vial, Pascal Bonitzer, Anne Fontaine pour Les Innocentes
Bruno Dumont pour Ma Loute
Justine Triet pour Victoria

Meilleurs costumes

Anaïs Romand pour La danseuse
Pascaline Chavanne pour Frantz
Catherine Leterrier pour Mal de Pierres
Alexandra Charles pour Ma Loute
Madeline Fontaine pour Une vie

Meilleurs décors

Jérémie D. Lignol pour Chocolat
Carlos Conti pour La danseuse
Michel Barthélémy pour Frantz
Riton Dupire-Clément pour Ma Loute
Katia Wyszkop pour Planetarium

Meilleur montage

Loic Lallemand, Vincent Tricon pour Divines
Job ter Burg pour Elle
Laure Gardette pour Frantz
Xavier Dolan pour Juste la fin du monde
Simon Jacquet pour Mal de pierre

 

Verdict le 24 février prochain! A vos pronostics!

César 2016: Un palmarès très diversifié

7782080359_florence-foresti-sur-la-scene-des-cesar-le-26-fevrier-2016.jpg

Hier soir se tenait au théâtre du Chatelet la traditionnelle grande messe du Cinéma français dirigée par une maîtresse de cérémonie qui, qu’on l’aime ou non, a su donner une nouvelle impulsion à une cérémonie qui, l’an passé, avait battu tous les records de longueur! Très calquée sur son modèle américain, la cérémonie a débuté avec un sketch où l’on pouvait voir l’humoriste incrustée dans quelques succès du Cinéma  Français comme Nikita ou Itinéraire d’un enfant gâté. Puis chaque remise de prix, pendant laquelle Florence Foresti s’éclipsait, laissait place à un nouveau moment « drôle » comme cette séquence de » Bloquées » avec Foresti et Vanessa Paradis, assez irrésistible. Les moments gênants auront été à mettre à l’actif de Jean-Hugues Anglade en roue libre et Christophe Lambert qui semblait avoir du mal à s’exprimer. Enfin, comme aux Oscars, les remerciements ont été limités par une musique assourdissante réservée aux bavards!

Côté palmarès, on notera l’absence très juste de « Dheepan » mais également que le carton annoncé du film de Desplechin n’aura pas eu lieu. Voici le palmarès complet:

Meilleur film : Fatima, réalisé par Philippe Faucon

Si Trois Souvenirs de ma jeunesse pouvait être qualifié de favori, c’est l’outsider « Fatima » qui l’a emporté mais c’est amplement mérité non seulement pour les qualités du film mais aussi pour le message d’intégration positive qu’il envoie, ô combien salutaire en ces temps troublés!
Meilleur réalisateur : Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse

Ce n’est que justice pour ce grand cinéaste qui n’avait jamais été récompensé.

Meilleure actrice : Catherine Frot pour Marguerite

Elle était favorite, elle qui fut récompensée il y a vingt ans pour son rôle dans « un air de famille ». Emmanuelle Bercot n’aura pas réalisé le doublé Cannes/César.
Meilleur acteur : Vincent Lindon pour La loi du marché

Contrairement à Emmanuelle Bercot, Lindon fait le doublé Cannes/César et c’est parfaitement juste tant son interprétation dans « la loi du marché » est sidérante de réalisme!
Meilleure actrice dans un second rôle : Sidse Babett Knudsen dans L’Hermine

C’était l’outsider de sa catégorie mais sa prestation toute en douceur et en délicatesse dans « l’hermine » le méritait! Cette actrice danoise est fabuleuse!
Meilleur acteur dans un second rôle : Benoît Magimel dans La Tête haute

Il était passé à côté d’un César deux fois, la troisième aura été la bonne même si la prestation de Michel Fau par exemple aurait mérité de lui passer devant. L’une des déceptions de la soirée.
Meilleur espoir féminin : Zita Hanrot dans Fatima

La concurrence se jouait entre Lou Roy-Lecollinet pour le Desplechin et elle. Sa très fraîche interprétation d’une jeune étudiante d’origine algérienne qui cherche à s’en sortir tout en gérant sa mère qui ne parle pas Français, vaut largement le prix!
Meilleur espoir masculin : Rod Paradot dans La Tête haute

Si Quentin Dolmaire pour son rôle dans le Desplechin pouvait rêver, il faut reconnaître que l’interprétation ultra-réaliste de Rod Paradot dans le très moyen film d’Emmanuelle Bercot sentait bon la récompense!
Meilleur film étranger : Birdman réalisé par Alejandro Gonzalez Inarritu

Deuxième déception de la soirée, la récompense du film plein d’esbroufe d’Inarritu au détriment du chef d’oeuvre de Moretti ou du geste politique de Panahi!
Meilleur Film Court-Métrage :La Contre-allée de Cécile Ducrocq

Pas d’avis n’ayant pas vu les films.
Meilleur Costume : Pierre-Jean Larroque pour le film Marguerite

Sans surprise.


Meilleur film court-métrage d’animation : Repas dominical de Céline Devaux

Favori apparemment.
Meilleur film long-métrage d’animation : Petit Prince de Mark Osborne

Avril et le monde truqué semblait favori face à cette production franco-américaine moins « artisanale ». C’est le gros qui a gagné!
Meilleur son : François Musy et Gabriel Hafner dans Marguerite

Assez prévisible même si  l’on pouvait penser que le film d’Audiard se rattraperait sur un prix technique.


Meilleure photo : Christophe Offenstein pour Valley of Love

Entièrement mérité tant la photo d’Offenstein est l’une des grandes réussites du film.


Meilleur montage : Mathilde Van de Moortel pour Mustang

Mustang semble truster toutes les récompenses pour lesquelles il est nommé! 


Meilleur documentaire à Demain réalisé par Mélanie Laurent et Cyril Dion

Si le documentaire de Rithy Panh semblait favori, c’est sans doute l’intérêt écolo qui a primé pour faire gagner le doc de Mélanie Laurent.
Meilleur Premier film à Mustang de Deniz Gamze Ergüven.

S’il y avait un César qui ne laissait pas beaucoup de place au doute, c’est bien celui-ci!
Meilleurs décors à Martin Curel pour Marguerite

Logique.


Meilleure adaptation à Fatima de Philippe Faucon

Tout à fait mérité, c’est quasiment le carton plein pour le très beau film de philippe Faucon.
Meilleure musique originale à Warren Ellis pour Mustang

Morricone n’aura finalement pas le prix, peut-être un César d’honneur une autre fois?

En conclusion, Marguerite et Fatima sont les deux grands gagnants de la soirée et sont le reflet de la belle diversité du Cinéma Français en 2015!