Critique Bluray: La 5ème Vague

71trZrP5MTL._SL1000_.jpg

Titre original The 5th Wave
Réalisation J Blakeson
Scénario Susannah Grant
Akiva Goldsman
Jeff Pinkner
d’après La 5e Vague de Rick Yancey
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
GK Films
Material Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Durée 112 minutes
Sortie 27 janvier 2016

LE FILM:

2

Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance…

Après les « Twilight » ou autres « Hunger Games », voici une nouvelle adaptation d’un classique de la littérature ado, « la 5ème Vague ». Si l’on pense à « l’invasion des profanateurs de sépultures », on est loin du classique SF de Don Siegel! Les ados y trouveront leur compte avec ce qu’il faut d’action, de romance et de mièvrerie; les adultes eux, s’ennuieront un peu et seront sans doute choqués de voir des gamins de 7 ans fusil d’assaut en mains. Bof…

TECHNIQUE:

4.5

Rien à dire, parfait à tous niveaux!

BONUS:

4

Une interactivité assez riche avec une grosse section de scènes coupées, un bêtisier, un making of et quelques featurettes sympa comme celle avec le jeune Zackary Arthur sur le tournage.

VERDICT:

2

Un chef d’oeuvre…si l’on a moins de 15 ans!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Sony Pictures

//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ss&ref=as_ss_li_til&ad_type=product_link&tracking_id=c0cf-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=B01CILVPK2&asins=B01CILVPK2&linkId=56726ed2bd905c8c4c49519c44ef1a2c&show_border=true&link_opens_in_new_window=true

Publicités

Critique Bluray: Girls Only

81PhXVEX3jL._SL1500_

Titre original Laggies
Réalisation Lynn Shelton
Scénario Andrea Seigel
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Sortie 13 mai 2015

LE FILM:

3.5

A 16 ans, Annika a tout de l’ado typique, entre rebellion au lycée, premiers flirts et fêtes entre copines. Le jour où elle se lie d’amitié avec Megan, une trentenaire exubérante et décalée, sa vie prend une drôle de tournure. Sa nouvelle amie ose tout : s’inventer une fausse formation, se faire passer pour sa mère, jusqu’à… tomber sous le charme du père d’Annika. Et lorsque votre meilleure pote sort avec votre père, c’est le début des galères…

Erreur à ne pas faire: prendre le film pour ce que la jaquette veut nous faire croire, à savoir une énième romcom bas de plafond scato-régressive dont regorgent les plateformes VOD. Ce serait oublier que la réalisatrice Lynn Shelton est aux commandes, quatre ans après l’excellent « ma meilleure amie, sa soeur et moi ». Si l’on se doute de l’issue de la réflexion de Megan sur sa vie et sa manière de la mener, le film de Lynn Shelton se caractérise par un ton bien à lui, une écriture assez fine, des personnages attachants (mis à part le fiancé de Megan, un poil agaçant!) et une interprétation, Keira Knightley en tête et la surprise Sam Rockwell! Un bon moment en perspective!

TECHNIQUE:

4.5

Sans faute, avec notamment des plans aériens de Seattle d’une incroyable précision!

BONUS:

1.5

Outre un court making of sans intérêt (« lynn Shelton est fantastique, le tournage de ma vie, etc… »), on trouve un court délire d’interview de Keira Knightley par Sam Rockwell.

VERDICT:

3.5

Une petite comédie indé qui vaut mieux que ce qu’elle promet!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (14.99 euros) chez Condor Entertainment dès le 18 novembre

Critique: Sils Maria

454322.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Date de sortie :
    20 août 2014
  • Réalisé par :
    Olivier Assayas
  • Avec :
    Juliette Binoche,Kristen Stewart,Chloë Grace Moretz…
  • Durée :
    2h3min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Clouds of Sils Maria
  • Distributeur :
    Les Films du Losange

À dix-huit ans, Maria Enders a connu le succès au théâtre en incarnant Sigrid, jeune fille ambitieuse et au charme trouble qui conduit au suicide une femme plus mûre, Helena. Vingt ans plus tard on lui propose de reprendre cette pièce, mais cette fois de l’autre côté du miroir, dans le rôle d’Helena…

Quinzième long métrage d’Olivier Assayas, Sils Maria est sûrement l’un des plus riches et aboutis du cinéaste. S’il s’est souvent intéressé à la jeunesse, comme dans son précédent film, Après Mai, Assayas s’interroge ici sur le temps qui passe à travers le portrait d’une actrice confrontée à l’âge. Comme un symbole, elle se prépare à interpréter le rôle à qui elle donnait la réplique 20 ans avant, celui d’une femme mûre manipulée par une jeune femme. On la suit dans toute sa solitude; en plein divorce, elle ne vit qu’avec son assistante, jeune fille très intelligente. Elle est également en plein décalage avec cette nouvelle génération d’actrices (superbe Chloé Grace Moretz), plus présente dans les page people que sur l’écran. Construit comme un livre et ses chapitres, ce récit est empreint de nostalgie et d’une certaine poésie, avec ce serpent de Maloja, phénomène nuageux aussi rare que fascinant. Fascinant et envoûtant, c’est aussi ce qu’est ce nouveau film d’Assayas, avec une Juliette Binoche comme toujours exceptionnelle!

NOTE: 9/10