CRITIQUE: TETE BRULEE (BOTTLE ROCKET)

original-cover-bottle-rocket

A peine sortie de l’hôpital où il était traité pour dépression, Anthony rejoint son ami Dignan. Les deux hommes imaginent un plan de casse. Ils décident d’aller demander l’aide de Mr. Henry…

16 ans avant son chef d’œuvre, Moonrise Kingdom, Wes Anderson faisait ses premiers pas avec Bottle Rocket, baptisé en France Tête Brulée, adaptation de son court-métrage du même nom! Si l’on y retrouve deux de ses comédiens fétiches, Luke et Owen Wilson, le style Anderson n’a pas encore vraiment trouvé sa voie! Dans cette comédie, on retrouve des personnages un peu barrés et une vision enfantine du monde mais la rigueur dans l’écriture et la mise en scène n’y sont pas encore vraiment Lire la suite