Critique: Les Chèvres de ma Mère

les-chevres-de-ma-mere-affiche-5331a33505bf5

  • Réalisé par :
    Sophie Audier
  • Durée :
    1h37min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2013
  • Distributeur :
    Jour2Fête

Sur un plateau isolé des gorges du Verdon, Maguie fabrique depuis 40 ans du fromage de chèvres dans le respect de la nature et des animaux. Bientôt à la retraite, elle doit céder son troupeau. Elle décide alors de parrainer Anne-Sophie, une jeune agricultrice qui souhaite s’installer. Au fil des saisons, le processus de transmission s’avère être un douloureux renoncement pour l’une et un difficile apprentissage pour l’autre.

Peut-on encore transmettre le goût de la liberté ?

Les Chèvres de ma Mère, c’est non seulement un hommage de la réalisatrice à sa mère, une façon de se racheter de ne pas avoir souhaité lui succéder à la tête de l’exploitation mais aussi un constat alarmant sur la condition des agriculteurs et des éleveurs. La réalisatrice film donc le quotidien de sa mère, éleveuse de chèvres depuis 40 ans, alors qu’elle assure la transition avec une jeune agricultrice. On y découvre, outre les difficultés inhérentes au métier, le parcours du combattant administratif de la jeune novice pour en faire son métier, mais également le peu de reconnaissance porté à ces métiers dans une scène pleine d’émotion où  Maguie apprend le montant de sa future retraite! Autre moment douloureux, lorsque Maguie se sépare de ses chèvres, en larmes.

Un très beau documentaire sur un monde agricole en péril mais aussi sur la transmission.

NOTE: 8/10

Sortie le 16 avril