Critique Dvd: Baden Baden

71yvPJIw4KL._SL1500_.jpg

Réalisation Rachel Lang
Scénario Rachel Lang
Acteurs principaux
Sociétés de production ChevalDeuxTrois
Tarantula
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Comédie dramatique
Sortie 4 mai 2016

LE FILM:

4

Après une expérience ratée sur le tournage d’un film à l’étranger, Ana, 26 ans, retourne à Strasbourg, sa ville natale. Le temps d’un été caniculaire, elle se met en tête de remplacer la baignoire de sa grand-mère par une douche de plain-pied, mange des petits pois carottes au ketchup, roule en Porsche, cueille des mirabelles, perd son permis, couche avec son meilleur ami et retombe dans les bras de son ex. Bref, cet été-là, Ana tente de se débrouiller avec la vie.

Après deux courts métrages, « Pour toi je ferai bataille » et « les navets blancs empêchent de dormir », la réalisatrice Rachel Lang passe au long avec la même comédienne, Salomé Richard. Baden Baden, ville thermale allemande, est une destination possible pour la grandmère d’Ana qui vient de se casser le col du fémur. Finalement, Ana va s’occuper d’elle en refaisant la salle de bain de sa grand-mère, et  dans le même temps, peut-être devenir enfin une femme. C’est un bien drôle de film que nous offre Rachel Lang, poétique et parfois hilarant. La comédienne Salomé Richard est le véhicule parfait pour la fantaisie du scénario de ce premier film original et attachant! On attend la suite avec impatience!

TECHNIQUE:

4

Pour le support, c’est impeccable!

BONUS:

2

On trouve ici deux courtes interviews de la réalisatrice et de son actrice, filmées dans une salle de bain!

VERDICT:

4

Un premier film drôle et poétique!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Jour2Fête dès le 6 décembre

Critique Bluray: M

51dfKWLPINL._SL1000_

LE FILM:

4.5

Un insaisissable tueur en série kidnappe et tue de façon abjecte des fillettes. Il est activement recherché par la police. Mais le mécontentement des habitants est tel que la pègre de Los Angeles, craignant pour ses affaires, ne tarde pas à s’en mêler. Débute alors une chasse à l’homme haletante.

Vingt ans après le chef d’oeuvre de Fritz Lang, « M le Maudit », Joseph Losey accepte l’idée d’un remake pour relancer sa carrière dans une période où ses accointances avec le Parti Communiste le mettent en difficulté. Tout en restant très proche de l’original allemand, le film de Losey réussit à trouver sa propre originalité. Certains éléments sont en effet très proches du film de Lang: le tueur siffle (l’air est différent malgré tout!), le vendeur de ballon aveugle est encore présent, la jeune victime du début du film porte le même prénom et sa mère vit en haut du même grand escalier, etc… Toutefois, le film a sa propre personnalité avec un tueur beaucoup plus « humain » que dans la version allemande où Peter Lorre est décrit comme un monstre; ici, il est malade, victime des maux de la société. Quant à l’esthétique du film, elle délaisse l’expressionnisme pour adopter tous les codes du film noir hollywoodien. La mise en scène est également brillante et fait de ce remake à nouveau un très grand film.

TECHNIQUE:

4.5

Si l’on relève un peu de bruit image dans certaines scènes, la copie proposée ici est de haute qualité avec une définition parfaite et un son limpide.

BONUS:

4.5

On trouve ici des présentations passionnantes de Bertrand Tavernier, Michel Ciment, François Guérif ainsi qu’une interview de Harold Nebenzal, producteur du film.

VERDICT:

4.5

Un grand remake dans une édition indispensable!

Disponible en bluray (19.99 euros) chez Sidonis