Critique: « Hair » de Mahmoud Ghaffari (FIFIB 2016)

xl_artist_22_20161006054053_6ea2082d

Trois jeunes sportives iraniennes muettes sont sélectionnées aux championnats du monde de karaté, qui se déroulent en Allemagne. Les autorités iraniennes ne s’opposent pas à leur participation, pourvu que la tenue réglementaire couvre leurs cheveux et leur cou…

Second long métrage de Mahmoud Ghaffari, « Hair » fait partie de ces films qui ne s’embarrassent pas de la forme mais qui vous saisissent par leur propos et par la rage qu’ils portent en eux. Tourné caméra à l’épaule, « Hair » suit trois jeunes femmes malentendantes qui vont tout tenter pour accomplir leur rêve, représenter leur pays dans une compétition internationale. Elles cumulent malheureusement deux handicaps en Iran: elles sont des femmes, qui plus est sourdes. Pour accentuer l’exclusion qu’elles vivent au quotidien, le réalisateur a fait le choix de ne pas sous-titrer lorsqu’elles s’expriment en langue des signes, tout comme dans le film « The Tribe ». Pourtant, le talent de ces trois jeunes actrices est tel que l’on comprend aisément chaque scène. La révolte de l’une des trois athlètes restera comme l’une des images fortes de ce Festival et Mahmoud Ghaffari apporte la plus belle définition au mot « Indépendance »!

4.5

Critique Dvd: No Land’s Song

61deUBpv-IL._SL1000_.jpg

Titre original آواز بی‌سرزمین
Réalisation Ayat Najafi
Scénario Ayat Najafi
Acteurs principaux
Sociétés de production Anne Grange
Gunter Hanfgarn
Rouven Rech
Teresa Renn
Pays d’origine Drapeau : Iran Drapeau : FranceDrapeau : Allemagne
Genre Documentaire
Durée 1h 31min
Sortie 16 mars 2016

LE FILM:

3.5

En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n’ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes. Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l’aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi), va braver censure et tabous pour tenter d’organiser un concert de chanteuses solo à Téhéran.

Alors que le burkini et le sort des femmes dans le Monde occupent la une de l’actualité, ce documentaire de Ayat Najafi vaut le coup d’oeil. Dans un pays, l’Iran, où les femmes n’ont plus, depuis la Révolution de 1979, le droit de chanter en public, une chanteuse, Sara Najafi, projette d’organiser un concert avec des chanteuses d’horizons multiples, dont les Françaises Elise Caron et Jeanne Cherhal. Entre la préparation et des enregistrements de conversations avec les autorités iraniennes, le film propose un constat effroyable sur le sort des femmes dans certains pays et une lueur d’espoir avec une initiative courageuse et pleine de promesses.

TECHNIQUE:

4.5

Sans souci!

BONUS:

4.5

Outre une sélection de scènes coupées, on trouve des interviews de l’équipe.

VERDICT:

3.5

Un documentaire utile!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Jour2Fête dès le 4 octobre