Critique: Je Voyage Seule

134810.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Date de sortie :
     09 juillet 2014
  • Réalisé par :
    Maria Sole Tognazzi
  • Avec :
    Margherita Buy, Stefano Accorsi, Fabrizia Sacchi…
  • Durée :
    1h25min
  • Pays de production :
     Italie
  • Année de production :  2013
  • Titre original : Viaggio sola
  • Distributeur :
    Bellissima Films

Irène vient d’avoir 40 ans. Elle n’a ni mari, ni enfants mais un travail dont tout le monde rêve : elle est « l’invitée surprise » des hôtels de luxe, ce client redouté qui note et juge incognito les standards des services hôteliers. En dehors de son travail, il y a sa sœur Silvia et son ex Andrea. Irène ne recherche pas la stabilité, elle se sent libre et privilégiée. Pourtant, un événement va remettre en question ses certitudes…

Ni comédie ni drame, ce quatrième long métrage de Maria Sole Tognazzi, fille du célèbre Ugo, évite les sentiers battus et nous propose un portrait de femme juste et touchant. « Je voyage seule » est également une réflexion sur la vie, l’amour et le bonheur à travers le parcours de cette femme qui ne vit que pour son travail, sans rien construire dans sa vie privée, accumulant les miles à l’instar de Clooney dans In The Air. Toujours très juste, le film doux amer est porté par une superbe actrice Margherita Buy et le très bon Stefano Accorsi.

NOTE: 7/10

CRITIQUE: IN THE AIR (2009)

Paramount Pictures France

Le métier de Ryan Bingham consiste à informer les salariés de leur perte d’emploi lors de plans sociaux. Pour l’exercer, il passe son temps à voyager et se sent mieux dans les halls d’aéroport et les hôtels que chez lui. C’est pour cette raison qu’il ne voit pas l’utilité de se marier et de fonder une famille. Son seul objectif: atteindre le record de 10 millions de miles pour devenir le 7ème passager à recevoir la fameuse carte en or!

Jason Reitman signe ici son troisième film après « thank you for smoking » et « Juno ». Le pari difficile de combiner le film social et la comédie romantique est remporté haut-la-main! Difficile en effet de s’attacher à un personnage aussi cynique et antipathique que Bingham mais c’est sans compter sur le charme et le talent de George Clooney qui confirme qu’il est bien l’un des plus grands acteurs américains de son temps. Qui d’autre que lui pouvait nous faire apprécier ce type sans pitié pour toutes les vies qu’il brise, qui connaît à peine sa famille et qui ne pense qu’à accumuler ses miles! Pour l’accompagner, la charmante Vera Farmiga (qu’on a déjà vue dans « les infiltrés » ) dans le rôle d’une liaison de Bingham rencontrée dans un hall d’aéroport et Anna Kendrick, très drôle dans ce rôle de la jeune collègue de Bingham.

Une comédie très intelligente, très fine qui fait réfléchir sur les priorités de la vie, le monde du travail aujourd’hui tout en offrant un bon moment de détente. De la très bonne comédie américaine!!!