DES CESAR UN PEU CONTRARIANTS!

triomphe-de-guillaume-gallienne-qui-rafle-5-prix

 

Hier soir avait donc lieu la cérémonie des César, grande fête annuelle du Cinéma français et comme chaque année, le palmarès et le déroulement de la soirée donnent lieu aux commentaires des uns et des autres façon « oh tiens, t’as vu untel? Il était vraiment pas drôle! », « quel discours à la con d’unetelle! » « Et pourquoi c’est lui le meilleur acteur alors que c’était clairement celui-là le meilleur », etc… Et bien comme je suis sur mon blog et que je fais ce que je veux, je vais me livrer à l’exercice et livrer bons et mauvais points!

Sur le déroulé de la soirée, le discours très chiant du Président François Cluzet ponctué de tentatives humoristiques assez navrantes semblait annoncer un naufrage! La maîtresse de cérémonie, Cécile de France rattrapa le coup dans la mesure du possible avec un numéro de comédie musicale qui n’avait rien à envier aux Oscars mais la suite fut un peu laborieuse. L’actrice belge a pourtant fait ce qu’elle a pu, se montrant assez à l’aise et maniant un second degré assez subtil. Les interventions de Pierre Niney dans une séquence d’imitation irrésistible et de Stéphane De Groodt, très fin, nous permirent de nous dérider un peu au cours de cette soirée assommante. Quant à la standing ovation réservée à Scarlett Johanson lors de son César d’Honneur, heureusement que le ridicule ne tue pas! Si j’apprécie énormément cette actrice, force est de reconnaître qu’elle n’a que 29 ans et qu’elle n’a pas encore prouvé qu’elle était une très grande actrice, ni par ses prestations ni par ses choix de carrière! Mais l’essentiel était ailleurs, au niveau du palmarès!

MEILLEUR SON: Michael Kohlhaas

MEILLEUR MONTAGE: Les Garçons et Guillaume à Table

Une première surprise tant le montage de la Vie d’Adèle paraissait plus méritant!

MEILLEURE PHOTO: l’Extravagant voyage du jeune et prodigieux TS Spivet

Assez logique même si Renoir aurait pu y prétendre tant la photo est sa première qualité

MEILLEUR FILM ETRANGER: Alabama Monroe

Une catégorie très disputée mais si je suis un grand fan d’Alabama Monroe que je trouve extrêmement attachant et émouvant, le Django Unchained de Tarantino est une oeuvre autrement plus accomplie! Présent dans la salle, QT aurait en plus mis un peu le feu dans cette cérémonie lénifiante!

MEILLEURE ADAPTATION: Les Garçons et Guillaume à Table

Nouvelle déconvenue pour la Vie d’Adèle dont le travail d’adaptation semblait plus impressionnant que l’adaptation par Gallienne de son propre spectacle! Y aurait-il un complot anti-Kechiche? Un petit sketch assez peu drôle se moquant de la méthode Kechiche le laisse présager mais ne faisons pas notre mauvaise langue, certaines récompenses ne peuvent pas lui échapper!

MEILLEUR SCENARIO ORIGINAL: 9 Mois Ferme

Première récompense très méritée pour l’excellente comédie de Dupontel même si la mécanique de précision du scénario de Farhadi aurait pu y prétendre également!

MEILLEUR COURT-METRAGE: Avant que de tout perdre

MEILLEURE MUSIQUE: Michael Kholhaas

Dommage pour l’emballante BO électro-pop de Casse-Tête chinois! Mais rien de scandaleux là dedans!

MEILLEUR DOCUMENTAIRE: Sur le Chemin de l’Ecole

Si la concurrence était assez forte dans cette catégorie, la récompense va logiquement au film qui a fait l’évènement cette année avec un score rare pour un documentaire (plus d’1.2 millions d’entrées!)

MEILLEUR PREMIER FILM: les Garçons et Guillaume à table

Récompense ô combien logique tant le film de Guillaume Gallienne survolait la catégorie et a su séduire critiques et public!

MEILLEUR FILM D’ANIMATION: Loulou l’incroyable secret Réalisé de Eric Omond
Mademoiselle Kiki et les Montparnos d’Amélie Harrault(court métrage)

Première grosse faute de goût de l’Académie: regrouper dans une même catégorie les longs et courts métrages (5 films en tout!) et afficher ainsi un réel dédain pour un genre de cinéma dans lequel la France compte malgré tout des talents que le monde entier nous envie! Ouuuuhhhhh!

MEILLEURS DECORS: l’Ecume des Jours

MEILLEURS COSTUMES: Renoir

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN: Pierre Deladonchamps pour l’Inconnu du Lac

Juste récompense pour un rôle ô combien difficile dans un film assez ardu.

MEILLEUR ESPOIR FEMININ: Adèle Exarchopoulos dans la Vie d’Adèle

Enfin une récompense pour le film de Kechiche dans une catégorie où aucune discussion n’était possible! Adèle ne joue pas, elle est!

MEILLEUR SECOND ROLE MASCULIN: Niels Arestrup dans Quai d’Orsay

La prestation de Niels Arestrup dans un registre qui ne lui est pas familier ne pouvait qu’être récompensée!

MEILLEUR SECOND ROLE FEMININ: Adèle Haenel dans Suzanne

Pas mal de concurrence dans cette catégorie mais Adèle Haenel mérite cette récompense tant elle étincelle dans ce rôle et tant ses choix de carrière méritent d’être salués. Très émue, elle a profité de l’occasion pour faire son coming out en déclarant son amour à la réalisatrice Céline Sciamma.

MEILLEUR ACTEUR: Guillaume Gallienne dans les Garçons et Guillaume à table

L’une des évidences de la soirée tant il brille et émeut dans son propre rôle et celui de sa mère!

MEILLEURE ACTRICE: Sandrine Kiberlain dans 9 Mois ferme

18 ans après son César du meilleur espoir pour « En avoir ou pas », l’actrice rafle la récompense suprême l’année où la concurrence était diabolique! Amplement mérité tant elle est à hurler de rire dans le film de Dupontel! Nouveau revers pour la vie d’Adèle et Léa Seydoux!

MEILLEUR REALISATEUR: Roman Polanski pour la Vénus à la Fourrure

Si Kechiche pouvait se voir ravir cette récompense qui lui était promise, ç’aurait pu être par Dupontel mais connaissant l’estime qu’il porte à l’évènement, c’était gagné d’avance! Voir Polanski récompensé pour un bon film certes mais un film mineur dans sa carrière pourrait se comprendre s’il n’avait jamais été primé! Ce n’est pas le cas, il en a déjà eu trois (Tess, le Pianiste, The Ghost Writer)! Tellement énorme que lui-même semble croire à une blague! Kechiche est donc officiellement puni!

MEILLEUR FILM: les Garçons et Guillaume à table

Comme les Nuits Fauves en 1993, le film de Guillaume Gallienne fait le doublé meilleur premier film/meilleur film au nez et à la barbe de la Palme d’Or du dernier festival de Cannes, dévoilant la vérité: Kechiche fait officiellement les frais de la polémique qui entoura la sortie de son film! Heureusement que le public ne s’est pas trompé en le plébiscitant! Incroyable!