Critique: Mademoiselle de Joncquières

4214720.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Emmanuel Mouret
Scénario Emmanuel Mouret
Acteurs principaux
Sociétés de production Moby Dick Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame romantique
Durée 109 minutes
Sortie 12 septembre 2018

Madame de La Pommeraye, jeune veuve retirée du monde, cède à la cour du marquis des Arcis, libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Follement amoureuse et terriblement blessée, elle décide de se venger de lui avec la complicité de Mademoiselle de Joncquières et de sa mère…

Spécialiste ès marivaudages, Emmanuel Mouret s’essaie à une nouvelle variation en costumes cette fois-ci. A partir de Diderot, il nous conte donc la vengeance fomentée par Madame de la Pommeraye après qu’elle ait été la énième victime du séducteur Marquis des Arcis. Remarquablement mis en scène et s’appuyant sur un scénario finement écrit et dialogué, « Mademoiselle de Joncquières » résonne étonnamment avec l’actualité. Madame de la Pommeraye eut été en effet une ardente représentante du mouvement « MeToo » tant son désir de préserver les femmes de la cruauté masculine est ici féroce. Cécile de France trouve ici l’un de ses plus beaux rôles et Edouard Baer habite à merveille ce personnage de dandy au fond si sensible. Un pur régal!

4.5

CRITIQUE DVD: LA RELIGIEUSE

20130814-113338.jpg

LE FILM: 6,5/10

XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans, est contrainte par sa famille à rentrer dans les ordres, alors qu elle aspire à vivre dans « le monde ». Au couvent, elle est confrontée à l arbitraire de la hiérarchie ecclésiastique : mères supérieures tour à tour bienveillantes, cruelles ou un peu trop aimantes… La passion et la force qui l animent lui permettent de résister à la barbarie du couvent, poursuivant son unique but : lutter par tous les moyens pour retrouver sa liberté.

Pour son dixième film, Guillaume Nicloux adapte le livre de Diderot et livre son film le plus abouti. Choisissant un traitement des plus austères et dépouillés, il parvient à illustrer le calvaire traversé par son héroïne. Revers de la médaille, le film manque un peu de flamme et de rythme pour vraiment emporter l’adhésion. Le casting très hétéroclite est une réussite avec une Pauline Étienne aux allures de sainte, Louise Bourgoin en nonne sadique et Isabelle Huppert tellement « proche » de ses protégées!

TECHNIQUE: 8/10

Un DVD de très belle facture!

BONUS: 6/10

Outre la bande-annonce, on trouve un journal de bord dans lequel réalisateur et actrice principale racontent le tournage avec une austérité proche de celle du film!

VERDICT: 6,5/10

Le film le plus ambitieux de son réalisateur intéressant à défaut d’être palpitant.

Disponible en DVD (19,99 euros) dès le 4 septembre chez FranceTV Distribution