Critique: Sans un bruit

2454348.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original A Quiet Place
Réalisation John Krasinski
Scénario Scott Beck
John Krasinski
Bryan Woods
Acteurs principaux
Sociétés de production Platinum Dunes
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 90 minutes
Sortie 20 juin 2018

Une famille tente de survivre sous la menace de mystérieuses créatures qui attaquent au moindre bruit. S’ils vous entendent, il est déjà trop tard.

Troisième film de l’acteur John Krasinski en tant que réalisateur, « Sans un bruit » est un film fantastique qui se démarque de la production habituelle. Si les canons du genre utilisent souvent le bruit pour créer la peur, notamment grâce aux jumpscares destinés à nous faire sursauter, « Sans un bruit » joue précisément sur le silence. Dans un futur proche, la Terre est peuplée de créatures cauchemardesques qui déciment tout ce qu’elles entendent. Les rares survivants sont donc obligés de se taire, marcher pieds nus sur la pointe des pieds et surtout faire attention à ne rien faire tomber! On suit donc un couple et ses trois enfants (bientôt 4) qui tente tant bien que mal de survivre « sans un bruit ». Quasi muet, la famille communiquant en langue des signes, le film de Krasinski exploite à merveille son concept avec une seconde partie riche en rebondissements dont un accouchement non pas sans douleur mais sans un son! Le tout, porté notamment par une Emily Blunt impeccable, constitue un excellent divertissement pour qui aime frissonner!

4

Publicités