Critique: Une Vie Violente

154046.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Thierry de Peretti
Scénario Guillaume Bréaud
Thierry de Peretti
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Velvet
Arte France Cinéma
Stanley White
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Thriller dramatique
Durée 113 minutes
Sortie 9 août 2017

Malgré la menace de mort qui pèse sur sa tête, Stéphane décide de retourner en Corse pour assister à l’enterrement de Christophe, son ami d’enfance et compagnon de lutte, assassiné la veille. C’est l’occasion pour lui de se rappeler les évènements qui l’ont vu passer, petit bourgeois cultivé de Bastia, de la délinquance au radicalisme politique et du radicalisme politique à la clandestinité.

Quatre ans après « Les Apaches« , premier film très réussi, Thierry de Peretti continue l’état des lieux de sa Corse avec une fresque sur le nationalisme corse, entre documentaire et polar. A travers de longs plans séquences où les joutes verbales succèdent aux coups de feu, De Peretti montre le mélange explosif entre les idéaux politiques et le banditisme et retransmet à merveille le climat de peur qui règne en permanence chez ces jeunes, quasiment condamnés. Puissant, prenant et glaçant, « Une vie violente » confirme que De Peretti est un cinéaste à suivre.

4.5

Publicités

CRITIQUE DVD: LES APACHES

91keI9qFr1L._SL1500_

LE FILM: 8.5/10

Corse. Extrême Sud. L’été. Pendant que des milliers de touristes envahissent les plages, les campings et les clubs, cinq adolescents de Porto-Vecchio trainent. Un soir, l’un d’eux conduit les quatre autres dans une luxueuse villa inoccupée… La bande y passe clandestinement la nuit. Avant de partir, ils volent quelques objets sans valeur et deux fusils de collection. Quand la propriétaire de la maison débarque de Paris, elle se plaint du cambriolage à un petit caïd local de sa connaissance…

Les Apaches, premier long métrage de Thierry de Peretti, c’est un peu The bling Ring mais les Louboutin en moins. La virée de cinq adolescents dans une villa inoccupée aboutit non pas à un vol de chaussures de luxe mais d’un fusil. Ce vol va enclencher un engrenage infernal qui mettra en lumière des conflits entre les Corses et les jeunes Maghrébins, les accointances entre le milieu et les riches propriétaires… La réalisation très naturaliste du cinéaste et le jeu ultra-réaliste du casting de jeunes comédiens font ces Apaches un film choc et frontal plus proche de Haneke ou Kechiche que de Sofia Coppola. Une révélation!

TECHNIQUE: 8/10

Rien à dire!

BONUS: 10/10

Une interactivité parfaite! Outre les deux très bons court-métrages du réalisateur, on trouve une interview de de Peretti, une analyse de la scène du meurtre, des scènes coupées et des bandes annonces!

VERDICT: 9/10

Une édition DVD parfaite pour l’un des chocs de l’année!

Disponible en DVD (19.99 euros) dès le 4 février chez Pyramide Vidéo


CRITIQUE BLU-RAY: ITINERAIRE BIS

LE FILM:

Jean, 35 ans, habite encore avec sa mère dans sa petite ville de Corse et travaille comme cuisinier dans le restaurant familial. Son avenir, à son grand désespoir, est tout tracé : reprendre le restaurant. Mais un jour, Nora, jeune femme de caractère est jetée à la mer depuis un voilier de course. Elle échoue sous les yeux de Jean. C’est l’aventure qui frappe à sa porte. Une nuit très mouvementée commence : une promenade en voiture avec une femme aussi imprévisible que séduisante, qui va l’entraîner bien loin de chez lui…

Entre Road Movie et Comédie Romantique, le premier film de Pascal Perreard n’est pas franchement convaincant la faute à un scénario pour le moins indigent. Le sentiment de déjà vu persiste d’un bout à l’autre alors que tous les ingrédients étaient là pour en faire une réussite. Restent le duo de comédiens au charme indéniable, Leila Bekhti et Fred Testot, et de très belles images de Corse (pour info, Pascal Perreard fut le directeur photo sur le « dernier Roi d’Ecosse »!).

Le transfert HD est de toute beauté, donnant aux paysages corses des couleurs et des contrastes fabuleux! Un travail d’orfèvre!

LES BONUS:

Outre quelques bandes annonces, on trouve une scène coupée (présente dans le film mais plus courte) et un court making-of d’une dizaine de minutes. Pour ce genre de films, cela suffit amplement.

VERDICT:

Un Blu-ray techniquement irréprochable pour une comédie romantique à réserver aux fans du genre ou du duo d’acteurs.

Disponible dès le 3 janvier 2012 chez TF1 Vidéo au prix de 24.99 euros en Blu-ray et 19.99 euros en DVD.