Critique Bluray: Ami-Ami

71i8mkOR0HL._SL1500_.jpg

Réalisation Victor Saint Macary
Scénario Victor Saint Macary
Thomas Cailley
Audrey Diwan
Benjamin Charbit
Acteurs principaux
Sociétés de production Nord-Ouest Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 17 janvier 2018

LE FILM:

3.5

Quoi de mieux pour ne plus jamais souffrir en amour que de tourner le dos à la vie de couple et de s’installer en coloc’ avec son meilleur ami ? C’est en tout cas ce qu’a décidé Vincent, ravagé par sa dernière rupture ! À un détail près : son meilleur ami est une meilleure amie, Néféli, jeune avocate déjantée. À peine installés, les deux potes se jurent de ne plus jamais tomber amoureux, de vivre d’amitié et d’histoires sans lendemain. Mais après quelques semaines de cohabitation complice et festive, Vincent rencontre Julie…

Premier film de Victor St Macary, « Ami ami » est une comédie romantique générationnelle. Elle interroge sur l’amitié et pose une question cruciale: avoir une meilleure amie du sexe opposé et une amoureuse est-il compatible? Si l’on peut regretter quelques défauts de rythme, ce premier film séduit par un ton original, quelques dialogues bien sentis, une bonne bande son et  des comédiens fort sympathiques, notamment William Lebghil qui trouve là un vrai premier rôle à la hauteur de son indéniable talent. Prometteur…

TECHNIQUE:

4.5

Au top!

BONUS:

1.5

On trouve ici  une scène coupée et un micro making of d’une scène. Bof…

VERDICT:

3.5

Un premier film fort charmant!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez LE PACTE dès le 23 mai

 

Publicités

Critique Bluray: Coexister

81RhdzBhqXL._SL1500_

Réalisation Fabrice Éboué
Scénario Fabrice Éboué
Acteurs principaux
Sociétés de production EuropaCorp
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 90 minutes
Sortie 11 octobre 2017

LE FILM:

2.5

Un producteur de musique à la dérive décide de monter un groupe constitué d’un rabbin, un curé et un imam afin de leur faire chanter le vivre-ensemble. Mais les religieux qu il recrute sont loin d être des saints…

Après « Case Départ » et « le Crocodile du Botswanga », Fabrice Eboué s’attaque au fait religieux à travers la musique. Il incarne un producteur qui, pour faire un coup commercial, monte un groupe composé d’un prêtre, un rabbin et un imam. Sur le même canevas que les films musicaux façon Pitch Perfect, « Coexister » nous montre la phase de recrutement (assez drôle), la naissance du groupe avec notamment le tournage des clips et enfin la rencontre avec le public. Les membres du groupe ne sont pas des cas d’école: le prêtre est en pleine tourmente, le rabbin dépressif depuis qu’il a émasculer par erreur un enfant et l’imam est un imposteur. Malgré quelques gags « osés », le film ne choquera pas grand monde et promeut parfaitement le « vivre ensemble ». Rien d’inoubliable toutefois, même si l’on retiendra la bonne humeur communicative du trio.

TECHNIQUE:

4.5

Rien à signaler, c’est nickel!

BONUS:

2.5

On trouve ici une interview du réalisateur, un court bêtisier, une chanson en karaoké et le clip de rap gay du film.

VERDICT:

2.5

Une comédie sympathique mais oubliable!

Disponible en DVD  et Bluray (14.99 euros) chez Europacorp dès le 14 février


CRITIQUE: POUPOUPIDOU (2010)

De passage à Mouthe en Franche-Comté, bourgade célèbre pour être la ville la plus froide de France, le Parisien David Rousseau assiste à l’enlèvement d’un corps par les gendarmes trouvé en rase campagne, sous la neige. Ecrivain en mal d’inspiration, la chevelure blond peroxdydé  du cadavre semble lui donner quelques idées pour son nouveau roman. Après avoir obtenu l’identité du corps, Candice Lecoeur, égérie du fromage « belle du Jura », David Rousseau décide de mener l’enquête , persuadé qu’il ne s’agit pas d’un suicide…

Deuxième long métrage de Gérald Hustache-Mathieu après « Avril », « poupoupidou » est une excellente surprise de ce début d’année 2011, voire un des meilleurs films français de ces six derniers mois qui vient tout juste de sortir en dvd. Dès les premières images du film, on est plongé dans des paysages enneigés et brumeux qui évoquent tout de suite le climat des films de David Lynch ou des frères Cohen, plus précisément Twin Peaks et Fargo, rien que ça! Et ça se confirme au fil de l’enquête menée par Rousseau/Jean-Paul Rouve qui nous permet de retracer la vie de la jeune starlette, à l’instar de Laura Palmer, et de croiser toute une galerie de personnages tous étroitement liés à la victime. La présence de l’ex Robin des Bois n’est ici pas synonyme de comédie; on est bel et bien dans une enquête policière et son interprète principal y est parfait. La jeune pin-up aux airs de Marylin interprétée par Sophie Quinton donne ce qu’il faut de mystère à l’histoire pour nous captiver d’un bout à l’autre et l’on devrait reparler très vite du jeune gendarme qui rêve de police montée canadienne interprété par Guillaume Gouix. A tous ces ingrédients de qualité, vous rajouter une BO carrément géniale et vous obtenez ce petit bijou à découvrir impérativement!

CRITIQUE: A SERIOUS MAN (2009)

Working Title Films

1967, Larry Gopnik est professeur de physique dans une petite université du Midwest. Alors que sa femme le quitte pour un autre homme, sa fille lui pique de l’argent pour se faire refaire le nez, son fils a des problèmes de discipline dans son école hébraïque, son frère ne travaille pas et dort dans son canapé et son évolution professionnelle est remise en cause par des lettres anonymes. A la recherche d’un nouvel équilibre Larry part de rabbin en rabbin à la quête de la vérité…

Plutôt dans la lignée de films comme « O’brother » ou « Burn after reading » mais en beaucoup plus personnel, les frères Cohen nous offrent une comédie très attachante. Ils font ici confiance à un casting d’inconnus tous parfait menés par le génial Michael Stuhlbar, comédien déniché sur les planches de Broadway.

Sous ses airs de comédie, c’est peut-être le film le plus émouvant des deux réalisateurs. Il est encore en salles et il mérite vraiment de se déplacer pour le voir!!!

CRITIQUE: TUEURS DE DAMES (1955)

Margaret Wilberforce est une vieille dame un peu fofolle et un peu mythomane. Dans sa petite ville, tout le monde la connaît et l’apprécie. Elle vit seule mais propose une de ses chambres à la location. Un jour, un nouveau locataire se présente, le Professeur Marcus. La chambre lui servirait à répéter avec ses amis musiciens. Mrs Wilberforce est enchantée de cette mélodieuse compagnie mais la vraie raison qui pousse Marcus et sa bande à investir cette chambre est de préparer le hold-up du siècle. Sans le vouloir, la vieille dame va quelque peu contrarier leurs sinistres projets.

Victime d’un remake complètement raté des frères Cohen avec Tom Hanks, ce film mérite d’être découvert grâce au blu-ray édité par Studiocanal dans une version restaurée de grande qualité. Alexander Mackendrick, réalisateur anglais peu connu (« l’Homme au complet blanc » entre autres), signe une comédie très british très drôle servie par un casting excellent. La vieille dame, Katie Johnson, est hilarante et affronte un gang savoureux qui comprend entre autres Alec Guiness affublé d’un dentier atroce et du génial Peter Sellers.

A déguster sans modération!