Critique: Bohemian Rhapsody

2028013.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Bohemian Rhapsody
Réalisation Bryan Singer1
Scénario Anthony McCarten
Acteurs principaux
Sociétés de production GK Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre biographie
Durée 134 minutes
Sortie 2018

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

Après de longues années où le projet faillit être abandonné, le film sur Queen et son chanteur Freddie Mercury sort enfin sur les écrans avec Bryan Singer derrière la caméra, même s’il fut renvoyé avant la fin du tournage. Pour interpréter le mythique chanteur, Rami Malek affublé d’une prothèse dentaire difficile à porter. Si le biopic est tout ce qu’il y a de plus traditionnel et chronologique, il se concentre sur la période qui va de la fondation du groupe au légendaire concert « Live Aid » en 1985, quelques années avant la mort de Mercury. « Bohemian Rhapsody » a donc le bon goût d’éviter de s’appesantir sur la maladie du chanteur et met l’accent sur la relation entre Mercury et Mary Austin qui fut le grand amour de sa vie, même s’ils se séparèrent en raison de la bisexualité du chanteur. Il insiste aussi sur la solitude qui finalement habita la vie de Mercury. L’une des réussites du film tient en la ressemblance du casting avec le groupe et l’énergie des scènes musicales. Si « Bohemian Rhapsody » est un biopic sage et un peu classique, il rend tout de même un magnifique hommage à celui qui restera sans doute comme le plus grand artiste de la scène rock mondiale.

4

Critique Bluray: Seul contre tous

61sv+I73wfL._SL1000_.jpg

Titre original Concussion
Réalisation Peter Landesman
Scénario Peter Landesman
Acteurs principaux
Sociétés de production Scott Free Productions
The Shuman Company
Village Roadshow Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 122 minutes
Sortie 9 mars 2016

LE FILM:

2.5

L’histoire du docteur qui diagnostiqua le premier l’encéphalopathie traumatique chronique chez un joueur de football américain et de sa lutte contre les puissants lobbys sportifs…

Will Smith n’était pas très content lors de la dernière cérémonie des Oscars de n’être même pas nommé dans la catégorie « meilleur acteur » alors qu’il a sans doute choisi de participer à un tel projet dans l’objectif de décrocher une statuette. En effet, cette histoire vraie d’un docteur qui mit à jour les méfaits du football américain sur les cerveaux de ses joueurs a tout du film à thèse destiné à récolter les récompenses. Si le sujet est intéressant et méritait d’être traité, il l’est malheureusement avec une lourdeur pachydermique , jusqu’à l’interprétation de Will Smith tellement surjouée (avec un accent africain peu naturel) et un rôle si caricatural ( le petit Jésus réincarné!). Voilà un film qui aurait pu être un grand film mais qui reste dans la médiocrité.

TECHNIQUE:

4.5

Parfait!

BONUS:

4

On trouve ici deux featurettes making of et quelques scènes coupées. Dans l’édition FNAC, un second bluray contient un documentaire passionnant sur la véritable histoire.

VERDICT:

2.5

Le film à Oscars type (sans Oscars!)!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Sony Pictures