CRITIQUE: CAMILLE REDOUBLE

Camille a seize ans lorsqu’elle rencontre Eric. Ils s’aiment passionnément et Camille donne naissance à une fille… 25 ans plus tard : Eric quitte Camille pour une femme plus jeune. Le soir du 31 décembre, Camille se trouve soudain renvoyée dans son passé. Elle a de nouveau seize ans. Elle retrouve ses parents, ses amies, son adolescence… et Eric.
Va-t-elle fuir et tenter de changer leur vie à tous deux ? Va-t-elle l’aimer à nouveau alors qu’elle connaît la fin de leur histoire ?

Joli succès à la fois public et critique de cet automne, le cinquième film de réalisatrice de Noémie Lvovsky laissait augurer du meilleur! Surfant sur la vague des films « Madeleine de Proust » tels que « le Skylab », « Du vent dans mes mollets » ou bientôt « Stars 80 », « Camille redouble » se veut assez sympathique, nous rappelant tantôt des tubes de notre jeunesse à la Cindy Lauper ou encore des objets maintenant disparus comme le célèbre walkman! Lire la suite