CRITIQUE: L’ULTIMATUM DES TROIS MERCENAIRES

20487590_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le dimanche 16 novembre 1981 s’annonce comme une journée tranquille pour David Stevens. Le président des États-Unis ignore qu’au même moment des évadés de prison sont en train de s’infiltrer dans une base militaire du Montana, afin de prendre le contrôle de neuf missiles nucléaires. Leur meneur, Lawrence Dell, est un ancien général de l’US Air Force condamné pour meurtre. Introduit avec succès dans le silo 3, Dell contacte l’étatmajor et impose ses conditions : de l’argent ainsi qu’une extradition à bord d’Air Force One pour lui et ses hommes. En sus, le renégat ordonne au Président de révéler un document confidentiel sur l’intervention américaine au Vietnam. En cas de refus, les fusées nucléaires seront lancées…

Robert Aldrich a à son actif quelques chefs d’oeuvre comme Vera Cruz, En quatrième Vitesse ou les 12 Salopards mais le reste de sa filmographie comporte tout de même quelques pépites dont « L’Ultimatum des Trois Mercenaires » que Carlotta Films se propose de vous faire (re)découvrir en salles dès le 1er mai dans une version restaurée de toute beauté. Outre la qualité de la copie, l’intérêt de cette ressortie est de pouvoir voir le film dans sa version intégrale de 2h24 dont quasiment une heure avait été amputée auparavant.

Au-delà du simple thriller sur fond de terrorisme, Aldrich lance une véritable charge contre la politique étrangère de son pays et ses institutions au sens large. S’entourant d’un casting composé d’anciennes gloires avec Burt Lancaster, Richard Widmark, Joseph Cotten, il propose un spectacle extrêmement efficace porté par une mise en scène brillante qui parvient à faire oublier le manque de moyens dont souffre la production. L’utilisation très intelligente du split screen (jusqu’à 4 actions à la fois!) est l’une des grandes réussites d’un film dont la fin est tout sauf patriote!

A voir absolument!

NOTE: 8.5/10

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s