CRITIQUE BLU-RAY: AUGUSTINE

81TE9QyNgOL__AA1500_

LE FILM: 8/10

Paris, hiver 1885. À l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, le professeur Charcot étudie une maladie mystérieuse : l’hystérie. Augustine, 19 ans, devient son cobaye favori, la vedette de ses démonstrations d’hypnose. D’objet d’étude, elle deviendra peu à peu objet de désir…

Premier long métrage d’Alice Winocour, Augustine est un film aussi intéressant sur le fond que sur la forme. Sur le fond, la réalisatrice traîte de la relation médecin/patient en s’appuyant sur l’histoire du docteur Charcot. Sur la forme, elle donne à son film une tonalité fantastique assez originale; les scènes de crise ressemblent à des scènes de possession alors que les rassemblements de docteurs évoquent des réunions vampiriques. Rappelant des films comme A Dangerous Method ou encore Vénus Noire, Augustine est un récit passionnant, mis en scène avec une intelligence et une maîtrise assez époustouflantes pour un premier film. Lorsqu’un duo d’acteurs Vincent Lindon/Soko imprègne à ce point l’écran, on finit d’être convaincu et on attend avec impatience la suite!

TECHNIQUE: 7.5/10

L’image très sombre de ce film n’offre aucun défaut majeur mais l’apport HD est toutefois limité.

BONUS: 5/10

Outre la bande-annonce, on trouve deux courts-métrages de la réalisatrice (Kitchen et Magic Paris) mais rien sur le film en lui-même, dommage!

VERDICT: 8/10

Un premier film à découvrir absolument!

Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (19,99 euros) chez ARP dès le 12 mars

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s