CRITIQUE DVD: L’ASSOIFFE

LE FILM: 8/10

Le jeune poète Vijay est fort malheureux , Meena, la jeune fille qu’il a aimée sur les bancs de l’université, est maintenant mariée au dénommé Ghosh, riche éditeur, et ses poèmes ne trouvent aucun écho pour une éventuelle parution, ses deux frères le rejettent et même ses manuscrits ont été vendus au poids du papier par l’un d’eux… heureusement, Gulab, une prostituée, a récupéré les précieux parchemins…

Réalisé en 1957 par l’un des plus grands cinéastes indiens même si peu prolifique, Guru Dutt, « l’Assoiffé » est un mélodrame sur la célébrité et l’absurdité de celle-ci ! Réputé pour ces audaces visuelles, son film n’échappe pas à la règle réservant quelques jolis moments de cinéma. L’autre originalité réside dans l’intégration des passages musicaux: aucune intro dans aucun de ceux-ci afin qu’ils s’intègrent au mieux dans le récit!

Voilà donc une découverte à faire pour les amateurs de cinéma indien avec une copie correcte même si elle a beaucoup souffert à certains moments!

LES BONUS: 8/10

Outre une présentation du film par Charles Tesson, le dvd offre la première partie d’un passionnant documentaire sur le réalisateur avec des interventions de membres de sa famille ou de collaborateurs!

VERDICT: 8/10

Belle initiative pour découvrir ce cinéaste!

Disponible en DVD (16,99 euros) ou dans un coffret 3 DVD « Guru Dutt, une légende de Bollywood » avec deux autres films ( fleurs de papier et le Maître, la Maîtresse et l’esclave) (34,99 euros)dès le 19 septembre chez Carlotta Video


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s