CRITIQUE: LE SECRET DE L’ENFANT FOURMI

En voyage dans le Nord Bénin, Cécile croise le chemin d’une jeune mère africaine qui lui dépose, affolée, un bébé dans les bras… Cécile va adopter cet enfant africain et Lancelot va grandir en France. L’année de ses 7 ans, elle repart avec lui vers le pays de ses origines et tente de percer le secret qui a entouré son abandon.

Premier film de fiction de Christine François, réalisatrice de documentaires dont celui sur la Brigade de Protections des Mineurs dont s’inspira Maïwenn pour « Polisse », « Le secret de l’enfant fourmi » reste malgré tout très ancré dans le réel puisqu’il s’inspire d’évènements ayant eu lieu et de coutumes ayant encore cours dans certaines régions du Bénin.Je n’en dirai pas plus afin de préserver la surprise et le choc qu’elle procure.

Sur la forme, on sent le passé de documentariste de Christine François qui livre un récit très linéaire et très documenté. Sur un sujet fort, l’adoption internationale, le film émeut, donne à réfléchir, notamment sur la notion d’appartenance à une famille, choque mais nous ouvre aussi à ce que représente le poids de la Culture de notre pays sur notre jugement. Porté par une Audrey Dana bouleversante qui trouve ici sans aucun doute son plus beau rôle, épaulée par un très bon Robinson Stévenin, « le Secret de l’enfant fourmi » a le double mérite de proposer un voyage original et de susciter la réflexion, justifiant d’aller le voir à sa sortie, le 2 mai 2012.

 
http://www.dailymotion.com/embed/video/xpnma7_le-secret-de-l-enfant-fourmi-bande-annonce-full-hd-de-christine-francois_shortfilms
LE SECRET DE L'ENFANT FOURMI : BANDE-ANNONCE… par baryla

4 réflexions sur “CRITIQUE: LE SECRET DE L’ENFANT FOURMI

  1. Je suis bouleversée par ce témoignage, qui me « ramène » à mon vécu. Je suis divorcée d’un béninois dont j’ai deux enfants. Tout a commencé dès la naissance de notre premier fils. Je souhaite vivement pouvoir discuter avec Christine FRANCOIS, si c’est possible. Merci d’avance.

  2. L’adoption, sans s’y attendre c’est le terrible bouleversement de notre vie, certes ce n’est pas des adoptions internationales, mais pour avoir vécu en Afrique,(Sénégal,Togo, haute volta, côté d’ivoire, Afrique du Sud) avoir senti la terre « vibrer » sous mes pieds, avoir eu cette existence si différente des autres, a fait de moi une femme (blanche) qui ne se sens libre que sur ce continent. voir ce film me bouleverse d’avance, et un sujet comme une (triple) adoption va certainement me remettre le cœur à vif. Je ne connais rien de ce film,
    Comment vais je le percevoir ? J’aurais préférer le livre avant et voir le film après

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s