CRITIQUE: LIBERTE (2009)

TFM Distribution

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Théodore, vétérinaire et maire de son village, recueille le petit Claude, dont les parents sont morts. Dans le même temps, arrive au village une famille de bohémiens pour lesquels Mademoiselle Lundi, l’institutrice du village, décide de scolariser les enfants. Le petit Claude, lui, se prend d’affection pour l’un des leurs, le dénommé Taloche…

Réalisé par celui qui s’est fait une spécialité des films sur les Roms, Tony Gatlif, ce film est plus que jamais d’actualité. Il permet en tout cas d’apprendre à connaître un peu mieux cette population, en ce moment , cible de toutes les critiques. En outre, malgré le nombre important de films sur cette période, le sujet des déportations des tziganes n’a que très peu été traité, voire jamais. Gatlif s’y attèle, sans jamais sombrer dans le pathos, facilité à laquelle beaucoup auraient cédé. Son film est même souvent assez joyeux, porté par la joie de vivre et l’optimisme de ses personnages. Une mention spéciale est à décerner à James Thierrée,(petit-fils de Chaplin) dans le rôle de Taloche, complètement habité par son personnage.

Un très beau film à montrer dans toutes les écoles (et hémicycles!)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s