Critique: Les 2 Alfred

RéalisationBruno Podalydès
ScénarioBruno Podalydès
Acteurs principauxSandrine Kiberlain<
>Denis Podalydès<
>Bruno Podalydès<
Yann Frisch
Sociétés de productionWhy Not Productions
Arte
Canal+
Pays d’origine France
Genrecomédie
Durée92 minutes
Sortie16 juin 2021

Alexandre, chômeur déclassé, a deux mois pour prouver à sa femme qu’il peut s’occuper de ses deux jeunes enfants et être autonome financièrement. Problème: The Box, la start-up très friendly qui veut l’embaucher à l’essai a pour dogme : « Pas d’enfant! », et Séverine, sa future supérieure, est une « tueuse » au caractère éruptif. Pour obtenir ce poste, Alexandre doit donc mentir… La rencontre avec Arcimboldo, « entrepreneur de lui-même » et roi des petits boulots sur applis, aidera-t-elle cet homme vaillant et déboussolé à surmonter tous ces défis?

Quelques mois après le film de Kervern et Delépine, « Effacer l’historique« , La Comédie française nous offre une nouvelle variation sur les dérives de notre société avec ce neuvième long métrage de Bruno Podalydès, « les 2 Alfred ». Juste après la parenthèse « Bécassine », Podalydès met en scène son frère Denis dans le rôle d’un chômeur qui parvient à se faire embaucher dans une start-up dont le credo « no child » est que chaque employé doit ne pas avoir d’enfants. Il va devoir, à l’image de l’ensemble du personnel, mentir sur sa vie de famille et se faire aider par Arcimboldo. Ce dernier récupère des drones laissés par les utilisateurs à l’image des trottinettes électriques et fait également office de manifestant pour les personnes qui n’ont pas le temps de défiler! Dans un style moins rock n’roll que les Grolandais, Podalydès égratigne notre Société moderne avec une inventivité et une fantaisie inépuisables. Le duo des frères Podalydès est merveilleusement épaulé par une Sandrine Kiberlain toujours parfaite dans la comédie, notamment dans une scène culte avec sa voiture à reconnaissance faciale! Un grand bol d’air frais en matière de comédie!