CRITIQUE DVD: UNDERWORLD USA(les bas-fonds new-yorkais)

LE FILM: 9/10

Adolescent, Tolly Devlin voit son truand de père se faire tabasser à mort par quatre hommes. Adulte, il reconnait un des assassins au cours d’un séjour en prison. Il lui fait avouer le nom de ses complices.Les trois hommes occupent aujourd’hui des postes importants dans un trust criminel. Avec l’aide d’une serveuse de bar et d’un agent du FBI, il décide d’aller au bout de sa vengeance…

Réalisé en 1961, « Underworld » est un film noir d’une puissance assez phénoménale. Ce qui pourrait être une banale histoire de vengeance est un réquisitoire mené par l’enragé Samuel Fuller contre la société américaine des années 60 et la corruption qui la gangrène. Mis en scène avec une efficacité dont Fuller est coutumier, avec une caméra toujours en mouvement et une façon de filmer la violence tout en ellipses, osant même le meurtre d’un enfant, « Underworld » bénéficie de surcroît d’une magnifique photo en noir et blanc.

Côté interprétation, c’est un Cliff Robertson magistral qui incarne un Devlin vengeur machiavélique!

Du grand polar et ce, dans une copie superbe!

LES BONUS: 7/10

Outre la bande-annonce et une galerie de photos, on trouve une présentation enthousiaste par Martin Scorsese (à regarder impérativement après le film!) et un entretien avec Noel Simsolo (13 mins).

VERDICT: 9/10

Un « Introuvable » indispensable!

Disponible en DVD (14,99 euros) dans la collection les Introuvables chez Wild Side Video dans les magasins Fnac et Fnac.com.