Fifib: « Eden » en clôture (critique)

586062.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

C’est le dernier film de Mia Hansen-Love qui clôturera ce FIFIB 2014, dimanche soir à l’UGC Cinécité de Bordeaux.

  • Date de sortie :
    19 novembre 2014
  • Réalisé par :
    Mia Hansen-Love
  • Avec :
    Félix de Givry,Pauline Etienne,Hugo Conzelmann…
  • Durée :
    2h11min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2014
  • Distributeur :
    Ad Vitam

Au début des années 90, la musique électronique française est en pleine effervescence. Paul, un DJ, fait ses premiers pas dans le milieu de la nuit parisienne et créé avec son meilleur ami le duo «Cheers».
Ils trouveront leur public et joueront dans les plus grands clubs de la capitale. C’est le début pour eux d’une ascension euphorique, vertigineuse, dangereuse et éphémère.
C’est aussi le parcours sentimental d’un jeune homme qui accumule les histoires d’amour et qui n’arrive pas à construire.

Après les très réussis « le Père de mes enfants » et « Un Amour de jeunesse« , Mia Hansen-Love revient avec un très ambitieux et attendu « Eden ». Ceux qui attendent un biopic des Daft Punk peuvent passer leur chemin; il s’agit ici plus d’un hommage à son frère, DJ, et à la scène électro française de ces 20 dernières années. Si l’on croise donc bien le célèbre duo casqué, c’est bien le parcours de Paul et son duo Cheers qui nous intéresse ici.

Durant près de 2h15, la réalisatrice évoque l’art et la difficulté à vivre de sa passion, ce qui sur le fond ne manque pas d’intérêt. Le film pêche plus sur la forme, souffrant principalement d’un manque de rythme assez consternant pour un film sur ce thème. La jeune cinéaste n’arrive jamais à emballer la machine lors des scènes musicales qui restent désespérément inanimées. Du coup, l’ennui s’installe devant cet enchaînement de soirées et de rails de coke que seules les apparitions de vedettes indé (Greta Gerwig, Brady Corbet…) viennent troubler. Ce qui reste de ce film, c’est un sentiment de grand gâchis, vivement le prochain film de Mia Hansen-Love, en espérant qu’elle restera dans l’intimiste qui lui va si bien.
1.5