Concert: Hans Zimmer

13325470_10153819758074542_5326860230367836700_nIMG_1739.JPG

Hier soir, la Patinoire de Bordeaux accueillait l’une des six dates françaises de la tournée mondiale du compositeur de musiques de films Hans Zimmer. Durant près de trois heures, Hans Zimmer, accompagné de près de 60 personnes sur scène, dont le choeur symphonique d’Ile de France, un orchestre symphonique et un orchestre moderne, revisite une carrière hollywoodienne plutôt riche. On retrouve quelques belles réussites comme « Rain Man », « True Romance » ou « USS Alabama » et ses hits tels que « Pirates des Caraïbes », « le Roi Lion », « Gladiator »ou « Inception », toujours dans un style un peu pompier mais diablement efficace. Si l’on peut regretter au début de ne pas voir d’images des films projetées, on s’aperçoit que, lorsqu’on a vu les films en question, les images reviennent en tête, procurant finalement une sensation assez agréable que de se remémorer les scènes concernées par les musiques jouées. Hans Zimmer, manifestement heureux d’être sur scène, passe d’un instrument à l’autre (piano, synthé, guitare, banjo, percussions…) et discute beaucoup, vantant souvent les mérites des musiciens qui l’entourent et évoquant la mémoire de Tony Scott ou Heath Ledger. Il dédiera même »Da Vinci Code » à Paris et à la France s’acquittant au passage d’un « liberté, égalité, fraternité » acclamé par la foule! Seul point noir de la soirée, l’acoustique de la patinoire supportant mal les envolées guerrières de « The Dark Knight » ou « Inception ».

Quoi qu’il en soit une magnifique soirée! Si Hans Zimmer passe près de chez vous, voilà un évènement rare à ne pas rater!

 

Publicités

Concert Ciné-trio à Paris: les thèmes d’Amour au programme!

Capture.PNG

Entre septembre et juin, tous les mois, l’association Musique et Toile organise des concerts de musiques de films sur Paris. Prochain concert au programme le 6 février à 18h30, au temple de Port-Royal avec les grands thèmes d’Amour au Cinéma!

Avec des extraits de Casablanca, West Side Story, Docteur Jivago, Ben Hur, Roméo et Juliette, Out of Africa, L’Amant, Titanic…

 

Avec Philippe Barbey-Lallia (piano),Cyril Baleton (violon) et Timothée Oudinot (hautbois).

Plus d’information ici

Pour vous chers lecteurs, avec le code promo « cinedingue », votre place passe de 16 à 10 euros!!! La billetterie est ici: https://www.weezevent.com/cine-trio-concert-25-06-02-16

Alabama Monroe: le concert !

Capture

Si comme moi vous avez adoré le film « Alabama Monroe » et que vous vous êtes rué sur la fabuleuse BO du film, réjouissez-vous! Le groupe créé pour le film se produira en France pour une seule date , le vendredi 20 février au Café de la Danse à Paris!

Les places sont disponibles ici: https://www.weezevent.com/the-broken-circle-breakdown

 

 

VIOLETTA LIVE: J’Y ETAIS !

violetta_concert_grand_rex_affiche

Pour bien comprendre le phénomène Violetta, quelques rappels s’imposent. Après Hanna Montana ou High School Musical, Disney dégaine une nouvelle série musicale destinée principalement aux jeunes filles entre 10 et 13 ans. Apparue en 2012 en Amérique du Sud, cette série rencontra tout de suite un énorme succès et Disney Channel la diffusa alors en France dès octobre 2012: c’est le carton, 300 000 petites filles suivant quotidiennement les aventures de leur héroïne. C’est Martina Stoessel, jeune actrice-chanteuse-mannequin de 16 ans qui incarne Violetta, cette jeune fille, dont la mère, une célèbre chanteuse, est morte, et qui s’est inscrite en cachette dans une école de Buenos Aires, le Studio 21, pour suivre des cours de danse et de chant : dans cette sorte de tele-novela, histoires d’amour, disputes et chansons se croisent en une sorte d’Hélène et les Garçons ibère et musical!

Alors que la troisième saison devrait bientôt débarquer sur nos écrans, Disney a eu l’idée d’une tournée mondiale passant par Paris cette semaine. Sept représentations au Grand Rex ayant vu leurs places partir en quelques heures, une dernière séance portant le nombre de places vendues au chiffre affolant de 22 000 pour un prix entre 33 et 93 euros ! La séance supplémentaire sera donc diffusée en direct dans une centaine de salles de cinéma (près de 50 000 places vendues également au prix de 17 euros!).

photo 1

Votre serviteur ayant une fille de 10 ans, coeur de cible de la série, il va pouvoir vous dire quelques mots de ce show « exceptionnel »!

Devant un public composé donc essentiellement de jeunes filles entre 10 et 12 ans, 2 ou 3 garçons venus en cachette et qui ne le diront pas à leurs potes et un parent de corvée par groupe d’enfants, le spectacle peut commencer! Malheureusement, nous raterons l’entrée en scène des héros, confrontés au duel show Disney (ponctualité, efficacité)/ organisation française (une ouvreuse place chaque personne en échange de la pièce!): 30 minutes entre le moment de l’entrée et le moment où l’on s’asseoit enfin!

photo 2

Animé par Philémon, présentateur maison de Shake It Up Talents, chargé de traduire les quelques échanges hispaniques entre les personnages, le spectacle alterne donc chansons et petites saynètes illustrant la rivalité Leon/Diego ou devrais-je dire Leeeeeeeeeeeooooooooonnnnnnnnn/Diego, l’amour entre Violetta et Leeeeeeeeeoooooooonnnnnnnn, etc… Quasiment en totalité en playback, les chansons se succèdent chorégraphies à l’appui avec tantôt tout le monde, tantôt les filles, tantôt les garçons et inlassablement les mêmes musiciens tapant sur leurs instruments sans conviction: quelqu’un pourrait-il dire au pianiste de changer de touches de temps en temps pour faire plus vrai? Pour faire plaisir aux fans, les héros ont quand même appris quelques phrases qui réchauffent l’atmosphère:  » ye bais bous chanter oune chanson », « ye bouz aime » ou encore « ye t’aime Paris »! Bref si l’on peut regretter le manque d’investissement vocal (ou s’en réjouir ?) des stars en herbe, les chorégraphies très Disney (simplicité/efficacité de manière à les reproduire devant la glace à la maison!) et les neuf tenues de Violetta qui, si elles étaient portées par ma fille conduiraient à sa mise en pension immédiate (Oh les bottes violettes à strass!), l’essentiel est ailleurs!

photo 3

Les petites filles dont la mienne ont passé durant 1h45 la meilleure boum de leur vie avec leurs personnages favoris, elles ont pu hurler à tue-tête leurs chansons préférées, en Espagnol s’il vous plaît dont elles ne comprennent pas un mot, ramasser quelques-uns des milliers de coeurs violets tombés du ciel dans un final fort en émotion et revenir avec quelques souvenirs au grand dam des parents contraints de faire à nouveau la queue et de se délester de quelques euros supplémentaires! La magie Disney c’est aussi ça!

CRITIQUE: LE CONCERT (2008)

A l’époque de Brejnev, AndreÏ Filipov était le plus grand chef d’orchestre de l’Union Soviétique. Pour avoir refusé de se débarasser de ses musiciens juifs, il est remercié. Trente ans plus tard, il est toujours au Bolchoï mais comme homme de ménage. Un soir, il intercepte un fax provenant du Théâtre du Chatelet à Paris qui souhaite accueillir l’orchestre du Bolchoï. Filipov décide de réunir tous ses anciens amis musiciens et de prendre la place de l’orchestre russe. Son seul souhait: jouer le concerto pour violon de Tchaikovski avec la grande soliste Anne-Marie Jacquet.

Bénéficiant d’une idée de départ excellente, Radu Mihaileanu, à qui l’on doit l’excellent « va, vis et deviens », entraîne très vite son film vers la farce grotesque bourrée de clichés. Tous les Russes sont alcolos et à peine arrivés à Paris, il font le commerce du caviar, des téléphones, etc… L’humour tombe très souvent à plat et les scènes d’émotion sont beaucoup trop appuyées pour atteindre leur but. Certaines scènes sont totalement inutiles comme une scène de mariage avec la fusillade de la mafia russe (bien sûr!!!) et la sous-intrigue qui nous explique l’enfance de la soliste est totalement hors-sujet. Certains personnages sont totalement horripilant: le directeur du Chatelet et son adjoint (Berléand et Abelanski insupportables) ou encore le restaurateur arabe interprété par ramzy!

Tellement raté qu’il est difficile d’être ému par la scène du concert avec le très beau concerto de Tchaikovski! Vraiment dommage d’autant que j’espérais beaucoup de ce film!