Critique: Office

596258.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original 華麗上班族
Hua Li Shang Ban Zu
Réalisation Johnnie To
Scénario Sylvia Chang
Wai Ka-fai
Acteurs principaux
Sociétés de production Milkyway Image
Pays d’origine Modèle:Hong-Kong
Genre Comédie dramatique musicale
Durée 119 minutes
Sortie 9 août 2016

Hong-Kong, 2008. Le jeune idéaliste Lee Xiang et la surdouée Kat Ho font leurs débuts chez Jones & Sunn, une multinationale sur le point d’entrer en bourse. Alors que la banque Lehman Brothers fait faillite aux États-Unis, la tension commence à se faire sentir au sein de l’entreprise. Lee Xiang et Kat Ho vont petit à petit découvrir le monde extravagant et outrancier de la finance…

Office, c’est comme si La La Land était revisité par un maître du Cinéma d’action made in Hong Kong! Johnny To, qu’on connaît notamment pour son dyptique « Election », s’intéresse ici à la crise financière mondiale de 2008 sur le registre de la comédie musicale. L’action se déroule dans une multinationale sur le point d’entrer en bourse et comme dans les soaps américains, on suit ce petit microcosme d’employés et de dirigeants, entre mensonges, magouilles et naïveté pour certains! Ponctué de passages chantés plus ou moins convaincants « Office » est surtout une critique acerbe du Capitalisme sauvage que l’on se plaît à suivre notamment grâce à la caméra virevoltante du maître asiatique aussi à l’aise avec les flingues qu’avec le huis clos musical! Brillant!

4.5

Critique: Tous en scène

537433.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Sing
Réalisation Garth Jennings
Scénario Garth Jennings
Acteurs principaux
Sociétés de production Illumination Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Animation
Durée 110 minutes
Sortie 25 janvier 2017

Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

Cette fois sans les Minions, le nouveau film d’animation du studio Illumination surfe sur la mode des émissions à casting vocal du style The Voice. Buster Moon, un koala patron de théâtre, décide de lancer une grande audition pour relancer sa salle en perdition. Si techniquement le film est une vraie réussite, sur le fond c’est beaucoup moins convaincant! Le film part dans tous les sens et ne laisse à aucun personnage l’occasion d’exister; même les numéros musicaux sont tous saucissonnés (pas moins de 65 chansons dans le film!). Quant à l’intrigue, elle ne réserve non seulement aucune surprise mais elle s’encombre de sous-intrigues inutiles comme une histoire de braquage totalement superflue! L’humour ne fait pas souvent mouche non plus! Les plus petits passeront un bon moment alors que les parents trouveront le temps long!

1.5