CRITIQUE BLU-RAY: PREMIERE DESILLUSION (THE FALLEN IDOL)

71Q5uqMxWpL__AA1500_

LE FILM: 8/10

En l’absence de ses parents ambassadeurs à Londres, le jeune Felipe, est confié aux bons soins du majordome Baines. Felipe est témoin d’une histoire d’amour clandestine entre ce dernier qu’il vénère comme un héros, et l’une des secrétaires de l’ambassade, Julie. Mrs Baine, jalouse, meurt accidentellement et Felipe croit que Baines l’a tuée.

Première collaboration entre l’écrivain Graham Greene et le cinéaste Carol Reed juste avant le Troisième Homme, cette Première Désillusion est loin d’en être une. A mi-chemin entre la comédie et le drame, comme le film suivant, le film de Reed est centré sur le personnage du petit Felipe. En totale admiration pour son majordome, il se retrouve perdu au milieu des mensonges des adultes et en tentant de lui sauver la mise aux yeux de la police, il ne fait que l’enfoncer, multipliant lui aussi les mensonges.

disque-the-fallen-idol10

Le cinéaste ne jouant jamais sur ce suspense, le spectateur sait que le majordome n’est pas coupable, le but de Reed étant simplement de montrer le décalage entre le monde des adultes et celui de l’enfance. Fort d’une très belle mise en scène, avec en particulier une magnifique scène nocturne dans les rues qui préfigure l’esthétique du Troisième Homme, le film vaut également pour l’interprétation du jeune Bobby Henrey, d’une grande originalité et pour le plaisir procuré par les grands yeux de Michèle Morgan!

TECHNIQUE: 5/10

Même si la définition ne pose pas de problème, la copie souffre de nombreux défauts: un feu d’artifices de tâches et rayures en tous genres!

BONUS: 2/10

Outre la filmo du réalisateur, on a droit à une galerie photos sans intérêt et à un petit livret intéressant rédigé par Philippe Garnier!

VERDICT: 7.5/10

Un film méconnu à découvrir absolument!

Disponible en DVD (16,99 euros) et blu-ray(19.99 euros) chez TAMASA