Court-métrage: « Make It Soul »

make-it-soul

Vous connaissez très certainement le légendaire James Brown, ce géant de la soul surnommé The Godfather of Soul (Le Parrain de la Soul) ? Et Solomon Burke, baptisé The King of Rock n’ Soul (le Roi du Rock n’ Soul) ?
Dans ce court-métrage d’animation, ces 2 géants de la soul se retrouvent pour un concert au Regal Theater  (Chicago) en 1965, âge d’or de cette musique.
Mêlant références musicales légendaires, et abordant le rôle de cette musique sur les problèmes de racisme de l’époque, ce court-métrage nous fait faire un bond dans le passé, au coeur de l’âge d’or de la soul.
Dès le début, des mouvements de caméra nous promènent à travers les rues de Chicago et accrochent notre oeil.
Le parti-pris artistique est très réussi avec une colorisation au feutre vraiment originale. Je vous invite d’ailleurs à découvrir le fabuleux travail de Simon Roussin qui utilise cette technique sur de nombreux projets. Cette explosion de couleurs contraste avec les images en noir et blanc de cette époque.
En somme, une prise de risque réussie avec un bel effet visuel !
Lors de la dernière édition de l’Urban Film Festival , j’ai eu la chance d’échanger quelques mots avec le réalisateur, Jean-Charles Mbotti Malolo. Son film n’a pas reçu de prix malgré l’énorme travail artistique que l’on perçoit derrière cette création. Je suis donc ravie de pouvoir le mettre à l’honneur sur Cinédingue.
Découvrir le travail de Simon Roussi : http://simonroussin.blogspot.com/
Farah Parfait
Retrouvez-là sur Twitter et sur Facebook !

Critique Ressortie: The Endless Summer

382970.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation Bruce Brown
Scénario Bruce Brown
Acteurs principaux

Mike Hynson
Robert August
Miki Dora

Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Documentaire
Durée 95 minutes
Sortie 20 septembre 1968, ressorti le 10 août 2016

Robert August et Mike Hynson, deux jeunes surfeurs californiens, vont entreprendre un voyage bien particulier. Munis de leur planche de surf, ils vont se rendre en Afrique, en Australie, en Nouvelle-Zélande, à Tahiti puis Hawaï, à la recherche de la vague parfaite…

Si le film de surf est devenu un genre à part entière, il le doit évidemment à « The Endless Summer » du surfeur Bruce Brown, sorti en 1966. Ce documentaire suit deux amis surfeurs, Mike Hynson et Bob August, dans un tour du monde des meilleurs spots de surf, avec l’objectif de vivre un été sans fin. Réalisé en 1966, le film, entièrement narré par une voix off, est parfois un peu colonialiste dans l’esprit (les remarques du narrateur notamment lors des séquences en Afrique interpellent aujourd’hui!) mais on lui pardonnera, le film ayant tout de même 50 ans! L’humour est omniprésent, les lieux sont tous magiques et les nombreuses scènes de surf sont magnifiques. On ne rêve que d’une chose, remonter sur la planche!

4.5