Critique: Les Bonnes Manières

0417152.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original As Boas Maneiras
Réalisation Marco Dutra
Juliana Rojas
Scénario Marco Dutra
Juliana Rojas
Pays d’origine Drapeau du Brésil Brésil
Genre fantastiquehorreur
Durée 135 minutes
Sortie 21 mars 2018

Clara, une infirmière solitaire de la banlieue de São Paulo, est engagée par la riche et mystérieuse Ana comme la nounou de son enfant à naître. Alors que les deux femmes se rapprochent petit à petit, la future mère est prise de crises de somnambulisme…

Les trois premiers quarts d’heure de ce film brésilien  laissent à penser que nous sommes devant un film social; on y voit une femme enceinte qui embauche une jeune infirmière pour l’aider au quotidien. Jusqu’ici rien d’anormal même si l’on ressent une certaine étrangeté; on ne sait pas notamment ce qu’il en est du père de l’enfant, le personnage de la mère est un peu inquiétant et Clara a aussi ses zones d’ombre. Du réalisme poétique à la « Aquarius », le film vire subitement à l’horreur et au film de loup-garou! Ode à la différence, « les Bonnes manières » surprend sans cesse par ses ruptures de ton, son audace stylistique et sa maîtrise totale tout en questionnant notamment sur l’idée même de maternité. Et surtout, le film n’oublie pas d’être tout simplement magnifique sur le plan esthétique! Un grand film!

4.5

Publicités

Critique Dvd: Going to Brazil

710-siUtngL._SL1000_.jpg

Réalisation Patrick Mille
Scénario Patrick Mille
Sabrina Amara
Julien Lambroschini
Acteurs principaux
Sociétés de production Chapter 2
Moonshaker
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée h 34
Sortie 22 mars 2017

LE FILM:

3.5

La folle aventure de trois copines invitées au mariage de leur meilleure amie au Brésil. À peine arrivées à Rio, elles tuent accidentellement un jeune homme trop insistant. Dès lors tout s’emballe…

Quatre ans après un premier long plutôt prometteur (« Mauvaise fille« ), Patrick Mille revient avec un sujet qui peut faire peur mais dont l’originalité et la vitalité font vite oublier les défauts. Après un début façon « Very bad trip » où trois amies débarquent à Rio pour le mariage d’une copine et se retrouvent dans une soirée qui va dégénérer, le film vire à une comédie façon De Broca, pleine de fantaisie. Quand Mille parsème le tout d’un peu de violence déjantée tarantinesque mâtinée à l’occasion d’emprunts à Morricone, on ne peut que se réjouir qu’un film français s’aventure sur ces terrains-là. Quant au quatuor d’actrices, il finit de nous emporter par sa fraîcheur et sa vitalité!

Une bonne surprise à découvrir!

TECHNIQUE:

4.5

Impeccable!

BONUS:

1.5

Seul bonus, un bêtisier de 15 mins!

VERDICT:

3.5

Une bonne surprise à découvrir!

Disponible en DVD (14.99 euros) chez M6 VIDEO dès le 26 juillet


Critique Bluray: Aquarius

816CQ5zKDSL._SL1500_.jpg

Réalisation Kleber Mendonça Filho
Scénario Kleber Mendonça Filho
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Brésil Brésil, Drapeau de la France France
Genre drame
Sortie 28 septembre 2016

LE FILM:

4.5

Clara, la soixantaine, ancienne critique musicale, est née dans un milieu bourgeois de Recife, au Brésil. Elle vit dans un immeuble singulier, l’Aquarius construit dans les années 40, sur la très huppée Avenida Boa Viagem qui longe l’océan. Un important promoteur a racheté tous les appartements mais elle, se refuse à vendre le sien. Elle va rentrer en guerre froide avec la société immobilière qui la harcèle. Très perturbée par cette tension, elle repense à sa vie, son passé, ceux qu’elle aime.

Quatre ans après « Les bruits de Recife », « Aquarius » est le second long métrage du Brésilien Kleber Mendonça Fiho, présenté lors du dernier Festival de Cannes. S’il est reparti bredouille, le film a enchanté la Croisette.

Aquarius, c’est le nom de la résidence qu’habite Clara, ancienne critique musicale de 60 ans. Cette résidence, elle est la dernière à y vivre, tous les appartements ayant été rachetés par un promoteur immobilier, mais telle un irréductible Gaulois, elle refuse de quitter son domicile face aux spéculateurs. A travers trois chapitres, « les Cheveux de Clara », « l’Amour de Clara » et « le Cancer de Clara », « Aquarius » brosse le portrait d’une femme en lutte, une femme forte, sur une quarantaine d’années (le film débute en 1980) avec en toile de fond un regard acerbe sur l’évolution de la Société brésilienne, la corruption ambiante et le libéralisme sauvage. Malgré la richesse tout bonnement hallucinante du film (chronique familiale, portrait de femme, critique sociale, une touche de fantastique…), le film se déroule avec une simplicité, une intelligence et sur un rythme toujours soutenu qui font passer ces 2h30 comme un éclair (tout le contraire de Toni Erdmann!). Comment passer sous silence l’interprétation toute en nuance de la magique Sonia Braga, grande dame du Cinéma brésilien. Drôle, passionnant, inquiétant, émouvant, « Aquarius » est grand comme la vie, l’un des films majeurs de l’année!

TECHNIQUE:

4.5

Parfait à tous les niveaux!

BONUS:

3.5

On trouve ici une interview d’un spécialiste du Cinéma brésilien ainsi qu’un court-métrage, « Vinyl Verde », à base de photos.

VERDICT:

4.5

LE grand film de 2016, forcément indispensable!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez BLAQOUT dès le 9 mars

 

Critique Dvd: Le Professeur de violon

81UP-DYpaFL._SL1500_.jpg

Titre original Tudo que Aprendemos Juntos
Réalisation Sérgio Machado
Scénario Maria Adelaide Amaral
Marcelo Gomes
Sérgio Machado
Marta Nehring
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Brésil Brésil
Genre Drame
Film musical
Durée 100 minutes
Sortie 22 juin 2016

LE FILM:

4

Laerte, talentueux violoniste, rêve depuis toujours d’intégrer l’orchestre symphonique de São Paulo. Dévoré par le trac, il échoue à l’audition et accepte à contrecur d’enseigner la musique à des adolescents d’Heliópolis, la plus grande favela de la ville. Dans cet univers pourtant hostile, où gangs et dealers règnent en maîtres, Laerte va tisser des liens forts avec ses élèves, découvrir des talents insoupçonnés et changer leur vie à jamais.

« Le Professeur de violon » est un feel good movie classique mais efficace. Tiré d’une histoire vraie, il montre comment la musique peut aider un groupe de jeunes des favelas à sortir d’un destin des plus noirs, entre misère et gangs. Très hollywoodien sur la forme, le film réussit à nous emporter grâce à la musique, évidemment, et à Lazaro Ramos, star brésilienne très convaincante en prof sévère mais juste!

TECHNIQUE:

4

Conforme aux attentes pour le support…

BONUS:

3

On trouve un making of décliné en 8 courts modules.

VERDICT:

4

Un feel good movie classique mais mélodieux!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Jour2Fête dès le 6 décembre

Jeu Concours: 1 Bluray et 3 DVD de « Pelé – Naissance d’une légende » à gagner (jeu terminé)

image001

A l’occasion de la sortie en vidéo ( le 29 juillet en VOD et le 3 août en Dvd et Bluray)de « Pelé-Naissance d’une Légende », CINEDINGUE et WILD SIDE VIDEO sont heureux de vous offrir 1 bluray et 3 DVD du film. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 5 août; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

 

 

Critique Dvd: Une Seconde Mère

0624-horas_a

Titre original Que Horas Ela Volta?
Réalisation Anna Muylaert
Scénario Anna Muylaert
Pays d’origine Drapeau du Brésil Brésil
Genre drame
Durée 114 minutes
Sortie 24 juin 2015

LE FILM:

4

Depuis plusieurs années, Val travaille avec dévouement pour une famille aisée de Sao Paulo, devenant une seconde mère pour le fils. L’irruption de Jessica, sa fille qu’elle n’a pas pu élever, va bouleverser le quotidien tranquille de la maisonnée…

Val travaille depuis des années au service d’une riche famille. Malgré la position qu’elle occupe dans la hiérarchie de la maisonnée, tout en bas, les enfants lui vouent un amour sans limite, le gamin de 17-18 ans venant se faire papouiller la tête régulièrement. A côté de ça, Val n’a pas vu sa fille depuis 10 ans, alors que son poste de gouvernante sert à lui payer ses études! Voilà tout le paradoxe d’une société dont l’argent pervertit toutes les valeurs! Tout en délicatesse et avec un certain humour, la réalisatrice Anna Muylaert nous parle donc de la maternité, se demandant ce qu’est être mère (est-ce l’état civil ou seulement s’occuper d’un enfant?), mais aussi de conflit de classes (certaines scènes sont vraiment choquantes, comme par exemple lorsque Val interdit à sa fille de s’asseoir sur la chaise des « maîtres »!). Passionnant, émouvant, vivifiant et porté par une splendide actrice,  une belle surprise!

TECHNIQUE:

4

Pour le support, rien à dire!

BONUS:

2.5

Seul bonus, une intéressante interview de la réalisatrice.

VERDICT:

4

Un joli film à découvrir!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Memento Films

Jeu Concours: 3 DVD de « Une seconde mère » à gagner (jeu terminé)

0624-horas_a

A l’occasion de la sortie en DVD du film « Une seconde mère » le 3 novembre, CINEDINGUE et MEMENTO FILMS sont heureux de vous offrir 3 DVD. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 17 novembre; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.