Critique Bluray 3D: Spider-Man: New Generation

81L2eK8VQVL._SL1500_.jpg

Titre original Spider-Man: Into the Spider-Verse
Réalisation Peter Ramsey
Bob Persichetti
Rodney Rothman
Scénario Phil Lord
Rodney Rothman
Sociétés de production Columbia Pictures
Marvel Entertainment
Sony Pictures Animation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre animation
Durée 117 minutes
Sortie 2018

LE FILM:

4.5

Spider-Man : New Generation suit les aventures de Miles Morales, un adolescent afro-américain et portoricain qui vit à Brooklyn et s’efforce de s’intégrer dans son nouveau collège à Manhattan. Mais la vie de Miles se complique quand il se fait mordre par une araignée radioactive et se découvre des super-pouvoirs : il est désormais capable d’empoisonner ses adversaires, de se camoufler, de coller littéralement aux murs et aux plafonds ; son ouïe est démultipliée… Dans le même temps, le plus redoutable cerveau criminel de la ville, le Caïd, a mis au point un accélérateur de particules nucléaires capable d’ouvrir un portail sur d’autres univers. Son invention va provoquer l’arrivée de plusieurs autres versions de Spider-Man dans le monde de Miles, dont un Peter Parker plus âgé, Spider-Gwen, Spider-Man Noir, Spider-Cochon et Peni Parker, venue d’un dessin animé japonais.

Pour les fêtes, les créateurs de « la Grande Aventure Lego » dépoussièrent le mythe Spider-Man avec un film d’animation hors du commun. Si le scénario est parfois un peu convenu avec des enjeux pas toujours très clairs, le spectacle est au rendez-vous. Graphiquement, le rendu est proche de la BD (on voit même le piqué de la BD sur les visages des personnages) et action et humour font bon ménage! Peter Parker passe ici le relais à Mile Morales fils d’un policier noir et d’une infirmière latino qui va devoir découvrir ses nouveaux pouvoirs et en même temps, faire équipe avec toute une équipe de spider-héros (un Spider-man noir, Spider-Gwen, une Spider woman sorti d’un manga et un spider-cochon tout droit sorti d’un Looney Tunes!). C’est drôle, énergique et visuellement étourdissant et une bonne raison d’aller faire un tour au ciné en famille!

TECHNIQUE:

4.5

Un spectacle étourdissant avec une 3D vraiment réussie, pleine d’effets de textures et de jaillissements! Un régal!

BONUS:

Les bonus sont sur le Bluray 2D que je n’ai guère eu l’occasion de visionner. Voici tout de même la liste de ce que vous pourrez y trouver!

Commentaire audio des réalisateurs
« Mode Univers Alternatif » : découverte du film avec plus de 40 minutes de sce?nes alternatives en compagnie des réalisateurs
Court métrage inédit : « Spider-Cochon : pris pour un jambon » de Miguel Jiron (« Caught in a Ham », 2019, 4′)
« Un hommage à Stan Lee & Steve Ditko » : regard sur les créateurs de Spider-Man
« Un casting quatre étoiles » : les voix du film
« The Spider-Verse Super-Fan Easter Egg Challenge » : chasse aux cameos, références aux comics et autres surprises qui se cachent dans le film
Karaokés :
– « Sunflower » de Post Malone & Swae Lee
– « Familia » de Nicki Minaj & Anuel AA (feat. Bantu)
« Nous sommes Spider-Man » : exploration de la diversité des personnages
« Les univers multiples » : rencontre avec les artistes et réalisateurs du film
« Conception cinématographique de personnages de bandes dessinées », conception des personnages :
– Personnages & jambons : le Spider-peuple du Spiderverse
– Monstres & Scorpions : les me?chants classiques

VERDICT:

4.5

Le film d’animation de l’année dans une belle édition 3D!

Disponible chez Sony Pictures France, en Blu-Ray, Blu-Ray 3D, Blu-Ray 4K Ultra HD, DVD, Editions spéciales et VOD depuis le 6 mai, et en Achat digital depuis le 29 avril!

Retrouvez la page facebook de l’éditeur ici

Publicités

Critique Bluray 3D: Detective Dee, la Légende des Rois Célestes

Detective-Dee-3-La-Legende-des-Rois-Celestes-Blu-ray-3D.jpg

Titre original 狄仁杰之四大天王, Dí Rénjié : zhī Sìdàtiānwáng
Réalisation Tsui Hark
Scénario Chang Chia-lu
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Genre action
Sortie 8 août 2018

LE FILM:

4.5

Une vague de crimes perpétrée par des guerriers masqués terrifie l’Empire de la dynastie des Tang. Alors que l’impératrice Wu est placée sous protection, le Detective Dee part sur les traces de ces mystérieux criminels. Sur le point de découvrir une conspiration sans précédent, Dee et ses compagnons vont se retrouver au coeur d’un conflit mortel où magie et complots s’allient pour faire tomber l’Empire.

Tsui Hark retrouve pour la troisième fois son détective préféré, à nouveau pour une enquête aux forts accents fantastiques! Le Macguffin est ici une épée magique  convoitée par tous les magiciens de l’Empire et Dee va devoir affronter tout un tas de créatures extraordinaires! Si dans les deux premiers volets, le spectacle et l’action étaient déjà au rendez-vous, Tsui Hark semble ici lâcher complètement les chevaux! Entre le Wu Xia Pian traditionnel et le blockbuster pur, ce troisième volet offre un spectacle totalement ahurissant d’un bout à l’autre et si l’intrigue est un peu faible, on se régale tout du long avec en point d’orgue un affrontement dantesque entre un gorille albinos géant et un créature recouverte de centaines d’yeux! Dingue!

TECHNIQUE:

4.5

Ce film est à voir absolument en 3 D tant le résultat est saisissant et ce, quasiment à chaque plan! Si la 3D existe c’est pour Detective Dee!

BONUS:

1.5

Seul bonus, une interview de Tsui Hark, on aurait aimé un peu plus…

VERDICT:

4.5

Un déluge d’action dans une 3 D folle! Indispensable!

Disponible en DVD, Bluray et Bluray 3D (29.99 euros) dès le 12 décembre chez The Jokers

Critique Bluray 3D: Spiderman Homecoming

71teNb246BL._SL1000_

Réalisation Jon Watts
Scénario Jon Watts
Jonathan Goldstein
John Francis Daley
Christopher Ford
Chris McKenna
Erik Sommers
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Marvel Studios
Marvel Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Super-héros
Durée 133 minutes
Sortie 12 juillet 2017

LE FILM:

4

Après ses spectaculaires débuts dans Captain America : Civil War, le jeune Peter Parker découvre peu à peu sa nouvelle identité, celle de Spider-Man, le super-héros lanceur de toile. Galvanisé par son expérience avec les Avengers, Peter rentre chez lui auprès de sa tante May, sous l’oeil attentif de son nouveau mentor, Tony Stark. Il s’efforce de reprendre sa vie d’avant, mais au fond de lui, Peter rêve de se prouver qu’il est plus que le sympathique super héros du quartier. L’apparition d’un nouvel ennemi, le Vautour, va mettre en danger tout ce qui compte pour lui…

Après Tobey Maguire et Andrew Garfield, le jeune Tom Holland enfile à son tour le collant de l’homme araignée. Directement relié au dernier Captain America, ce Spiderman Homecoming revient aux bases de la légende et resitue le personnage au sein des Avengers. Peter Parker est bien un ado de 15 ans avec toutes ses caractéristiques du prépubère un peu bébête et immature et il rêve de bosser avec Tony Stark. Si ce nouveau volet n’est évidemment pas du niveau de la trilogie de Sam Raimi, le divertissement est réussi et redonne une vraie fraîcheur au personnage. On a hâte de voir la suite de ses aventures!

TECHNIQUE:

4.5

Le bluray 3d propose une image nette et sans effet de dédoublement même si la 3D paraît dans l’ensemble très facultative.

BONUS:

Les bonus n’ayant pas été visionnés, pas d’avis sur la question. On peut trouver toutefois des scènes coupées, un bêtisier et quelques featurettes making of.

VERDICT:

4

Un vent de fraîcheur sur la saga!

Disponible en DVD , bluray, bluray 3D (29.99 euros) et bluray 4K chez SPHE

Critique Bluray 3D: Ninja Turtles 2

71U0pVVAy1L._SL1000_.jpg

Titre original Teenage Mutant Ninja Turtles: Out of the Shadows
Réalisation Dave Green
Scénario Josh Appelbaum
André Nemec
Acteurs principaux
Sociétés de production Nickelodeon Movies
Platinum Dunes
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Durée 112 minutes
Sortie 29 juin 2016

LE FILM:

0.5

Michelangelo, Donatello, Leonardo et Raphael sont de retour pour affronter des méchants toujours plus forts et impressionnants, aux côtés d’April O’Neil, Vern Fenwick et d’un nouveau venu, le justicier masqué hockeyeur Casey Jones. Après son évasion de prison, Shredder associe ses forces à celles d’un savant fou Baxter Stockman et de deux hommes de main aussi bêtes que costauds, Bebop & Rocksteady. Leur objectif : lancer un plan diabolique pour régner sur le monde entier ! Alors que les Ninja Turtles s’apprêtent à défier Shredder et son nouveau gang, ils doivent rapidement faire face à une menace tout aussi grande : le célèbre Krang !

Après un premier opus plutôt sympa si l’on n’est pas trop exigeant avec ce genre de productions plutôt réservé à un public de 8-12 ans, voici donc la suite, « Ninja Turtles 2 »! Ici, autant dire que la pizza servie est carrément immangeable! Durant deux heures interminables, les 4 frères à carapace molle vont devoir sauver la Terre des mains de Shredder, d’un savant fou, de Krang (une espèce de pieuvre planquée dans un robot !) et de Bebop et Rocksteady, deux vilains transformés en rhinocéros et phacochère! Le scénario vu et revu s’embourbe dans des complications artificielles, les personnages sont écrits à la truelle (Raphael le rebelle, Michelangelo le beau gosse, à moins que ce ne soit Donatello…), Megan Fox fait la bimbo… Le pire dans tout ça, reste l’absence totale de mise en scène et l’omniprésence de numérique hideux et des scènes d’action totalement illisibles. On ressort avec l’impression d’avoir ingurgité trop de junk food, mais le public ciblé lui, est ravi! Vivement la suite…

TECHNIQUE:

5

Superbe rendu 3D avec des vols planant et une dernière demi-heure généreuse en effets de jaillissement! Le tout sans effet de dédoublement! Un must!

BONUS:

Bonus non testés mais l’on devrait y trouver des scènes coupées et quelques featurettes!

VERDICT:

1

Une édition top démo pour un ratage artistique!

Disponible en DVD (14.99 euros), Bluray (19.99 euros) et bluray 3D (24.99 euros) chez Paramount Pictures

 

Critique Bluray 3D: Tarzan

81ideHs1bpL._SL1500_.jpg

Titre original The Legend of Tarzan
Réalisation David Yates
Scénario Stuart Beattie
Craig Brewer
John Collee
Adam Cozad
Acteurs principaux
Sociétés de production Dark Horse Entertainment
Jerry Weintraub Productions
Riche Productions
Village Roadshow Pictures
Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre aventure
Durée 110 minutes
Sortie 6 juillet 2016

LE FILM:

3

Après avoir grandi dans la jungle africaine, Tarzan a renoué avec ses origines aristocratiques, répondant désormais au nom de John Clayton, Lord Greystoke. Il mène une vie paisible auprès de son épouse Jane jusqu’au jour où il est convié au Congo en tant qu’émissaire du Commerce. Mais il est loin de se douter du piège qui l’attend. Car le redoutable belge Leon Rom est bien décidé à l’utiliser pour assouvir sa soif de vengeance et sa cupidité…

Tarzan encore? A la manière des super-héros de tous bords, David Yates s’échappe des Harry Potter pour dépoussiérer le mythe de l’homme-singe. Rien de très nouveau mais ce film d’aventures est plutôt bien ficelé et mené avec une certaine efficacité. Le rôle du méchant est confié à Christoph Waltz qui connaît le métier, Tarzan (Alexander Skarsgard) est beau et musclé, Jane est ravissante (Margot Robbie) et pour les accompagner, Samuel L. Jackson fait le job. Pour enrober tout ce beau monde, les effets numériques sont de qualité et la mise en scène maîtrisée. Le spectacle est au rendez-vous, faut pas chercher plus loin…

TECHNIQUE:

5

Parfait à tous points de vue! Un son explosif et une image à tomber! La 3D, sans dédoublement offre une belle profondeur de champ et quelques effets de jaillissements bien sentis.

BONUS:

3.5

On trouve ici un making of décliné en plusieurs modules succincts et plutôt promo. On trouve aussi un petit spot mené par Tarzan et Jane contre le trafic d’ivoire.

VERDICT:

3.5

Une belle édition pour un film d’aventures efficace et divertissant.

Disponible en DVD (19.99 euros), bluray (24.99 euros) et bluray 3D (29.99 euros) chez Warner Bros

Critique Bluray 3D: Batman V Superman, l’Aube de la Justice

61XsC64a90L._SL1000_.jpg

Titre original Batman v Superman:
Dawn of Justice
Réalisation Zack Snyder
Scénario David S. Goyer
Chris Terrio
Acteurs principaux
Sociétés de production Dune Entertainment
DC Entertainment
Warner Bros.
Atlas Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 151 minutes
Sortie 23 mars 2016

LE FILM:

4

Craignant que Superman n’abuse de sa toute-puissance, le Chevalier noir décide de l’affronter : le monde a-t-il davantage besoin d’un super-héros aux pouvoirs sans limite ou d’un justicier à la force redoutable mais d’origine humaine ? Pendant ce temps-là, une terrible menace se profile à l’horizon…

Trois ans après le décevant « Man of Steel », Zack Snyder orchestre cette fois-ci la confrontation entre Batman et Superman. Les deux super-héros ont du mal ici à gérer la concurrence et Superman souffre en plus d’un racisme d’une partie de la population qui a du mal à supporter les « extra-terrestres »! Très noir et dépourvu d’humour, au contraire des Avengers, ce film de super-héros bénéficie de la mise en scène de Snyder, vraiment inspirée et d’un dosage plutôt réussi entre psychologie des personnages et action pure. Toutefois, ne soyons pas dupe, ce BVS n’est qu’un prétexte à lancer, grâce à l’apparition de Wonder Woman, Flash ou Aquaman, la Justice League, concurrent officiel des Avengers de Marvel. Mention spéciale à Jesse Eisenberg en Lex Luthor!

TECHNIQUE:

4.5

Magnifique à tous points de vue! Même la 3D vaut le détour, avec une belle visibilité et sans dédoublement!

BONUS:

5

On trouve ici un making of de près de deux heures avec notamment des sujets sur Batman, Superman ou Wonder Woman mais aussi sur la Batmobile  et même des images du long métrage dédié à la super-héroïne! Très complet!

Sans oublier, sur un troisième bluray la version longue du film (3 h!)!

VERDICT:

4

Une édition vraiment « Ultimate » pour le lancement réussi d’une nouvelle saga!

Edition Ultimate (34.99 euros) chez Warner Bros

Critique Bluray 3D: Au coeur de l’Océan

61EQmTWD2bL._SL1000_.jpg

Titre original In the Heart of the Sea
Réalisation Ron Howard
Scénario Rick Jaffa
Charles Leavitt
Peter Morgan
Amanda Silver
Acteurs principaux
Sociétés de production Imagine Entertainment
Warner Bros.
Village Roadshow Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Durée 121 minutes
Sortie 9 décembre 2015

LE FILM:

3

Hiver 1820. Le baleinier Essex quitte la Nouvelle-Angleterre et met le cap sur le Pacifique. Il est alors attaqué par une baleine gigantesque qui provoque le naufrage de l?embarcation. À bord, le capitaine George Pollard, inexpérimenté, et son second plus aguerri, Owen Chase, tentent de maîtriser la situation. Mais face aux éléments déchaînés et à la faim, les hommes se laissent gagner par la panique et le désespoir…

Pour « Au coeur de l’océan », Ron Howard ne s’inspire pas du roman « Moby Dick » mais de l’histoire vraie qui inspira Herman Melville pour son roman. Construit sous la forme de flash-backs, le film est un survival en même temps qu’un film d’aventures plutôt bien troussé. Sous ses allures de film classique, « Au coeur de l’Océan » offre une réflexion sur la toute puissance de la nature face à l’Homme qui voudrait la braver et permet à Ron  Howard de prouver ses qualités d’habile faiseur. Les morceaux de bravoure se succèdent et le spectacle est total!

TECHNIQUE:

4.5

Le top! La vision en 3D  offre une magnifique profondeur de champ et une vraie immersion, renforcées par de nombreux gros plans et tout ceci sans effet  de dédoublement!

BONUS:

4.5

Magnifique interactivité avec un making of décliné en plusieurs modules dont un dans lequel Ron Howard revient sur son journal publié sur Twitter. On trouve également un documentaire d’une trentaine de minutes sur la véritable histoire! Excellent!

VERDICT:

3.5

Un bon film d’aventures dans une édition remarquable!

Disponible en DVD, bluray et bluray 3D (19.99 euros) chez Warner Bros dès le 20 avril