Critique: Le Dernier Loup

054682.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Date de sortie :
    25 février 2015
  • Réalisé par :
    Jean-Jacques Annaud
  • Avec :
    Feng ShaofengShawn DouAnkhnyam Ragchaa
  • Durée :
    1h58min
  • Pays de production :
    Chine
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Wolf Totem
  • Distributeur :
    Mars Distribution

1969. Chen Zhen, un jeune étudiant originaire de Pékin, est envoyé en Mongolie-Intérieure afin d’éduquer une tribu de bergers nomades. Mais c’est véritablement Chen qui a beaucoup à apprendre – sur la vie dans cette contrée infinie, hostile et vertigineuse, sur la notion de communauté, de liberté et de responsabilité, et sur la créature la plus crainte et vénérée des steppes – le loup. Séduit par le lien complexe et quasi mystique entre ces créatures sacrées et les bergers, il capture un louveteau afin de l’apprivoiser. Mais la relation naissante entre l’homme et l’animal – ainsi que le mode de vie traditionnel de la tribu, et l’avenir de la terre elle-même – est menacée lorsqu’un représentant régional de l’autorité centrale décide par tous les moyens d’éliminer les loups de cette région.

Après « l’Ours » en 1988, « Deux frères » en 2004, Jean-Jacques Annaud choisit à nouveau un animal comme sujet de son film, ici le loup, en adaptant un best-seller chinois, « le Totem du loup », vendu à plus de 20 millions d’exemplaires.

Si les films sur les animaux sont très souvent généreux en terme de mièvrerie, Jean-Jacques Annaud réussit le tour de force d’éviter cet écueil pour nous offrir un grand divertissement. Ecartant au maximum les effets numériques, Annaud a d’abord réussi l’exploit de mener à bien cette folle entreprise avec 1000 moutons, 200 chevaux et 25 loups! Mais surtout, durant deux heures, le récit, passionnant, ne faiblit jamais et Annaud nous gratifie de quelques scènes incroyablement mises en scène. Un grand spectacle intelligent, palpitant, épique et visuellement éblouissant qui ravira toute la famille!

4