Critique: Shaun le Mouton

491872.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Date de sortie :
    01 avril 2015
  • Réalisé par :
    Mark Burton, Richard Starzak
  • Durée :
    1h25min
  • Pays de production :
    Grande-Bretagne
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Shaun the Sheep
  • Distributeur :
    StudioCanal

Lorsque qu’une blague de Shaun entraîne accidentellement le fermier jusqu’à la Grande Ville, Shaun, Bitzer et le reste du troupeau se retrouvent embarqués dans une aventure complêêêêtement inattendue en plein grande ville… Shaun arrivera-t-il à retrouver le Fermier dans cette ville étrangère et inconnue avant de s’y perdre pour toujours ?

En 1995, dans « Rasé de près », l’un des épisodes de Wallace et Gromit », apparaissait pour la première fois Shaun le Mouton. Dix ans plus tard, une série télé lui est consacrée! C’est maintenant sur grand écran que le studio Aardman nous propose une nouvelle aventure du plus célèbre capriné.

Le studio Aardman revient aux fondamentaux, l’animation image par image qui les a rendus célèbres avec Wallace et Gromit. Si l’histoire reste assez classique, ce long sans aucun dialogue (juste quelques onomatopées!) séduira toutefois toute la famille. Truffé de références (les Beatles, le Silence des agneaux,…), le film enchaîne les gags dans le plus pur style burlesque sans omettre une certaine tendresse. Quant à la technique, le travail fourni par les studios Aardman est tout simplement hallucinant (2 secondes de film en une journée!) que ce soir au niveau des personnages ou des décors!

Un vrai plaisir pour toute la famille!

4.5

CRITIQUE: LES PIRATES! BONS A RIEN MAUVAIS EN TOUT

Malgré son enthousiasme, le Capitaine Pirate a beaucoup de mal à se faire passer pour une terreur des mers. Secondé par un équipage aussi peu doué que lui, le Capitaine rêve pourtant de battre ses rivaux, Black Bellamy et Liz Lafaucheuse, en remportant le prestigieux Prix du Pirate de l’Année.
Pour le Capitaine et son drôle d’équipage, c’est le début d’une incroyable odyssée qui, des rivages de Blood Island jusqu’aux rues embrumées de Londres, va les conduire d’épreuves en rencontres. S’ils vont faire équipe avec un jeune scientifique du nom de Charles Darwin, ils vont aussi devoir affronter mille dangers et tenter de survivre à la reine Victoria, qui voue une haine absolue aux pirates… En avant pour l’aventure !

Nouvelle production des studios Aardman, à qui l’on doit « Wallace et Grommit » ou encore « Chicken Run », « les Pirates » confirme le talent du studio pour l’animation « Stop Motion » (image par image). Le film est une réelle prouesse technique et déborde de trouvailles! Seul hic, la sensation que le délire n’a pas été poussé à fond comme si le scénario se déroulait avec un frein à main et quelques baisses de rythme. La sensation aussi que certains personnages auraient pu être un peu plus développés comme Black Bellamy ou Liz Lafaucheuse, à la présence anecdotique! Un bon moment donc mais avec une pointe de déception!