CRITIQUE DVD: DJECA, ENFANTS DE SARAJEVO

719HusV6VdL__SL1500_LE FILM: 7/10

Rahima, 23 ans, et son frère Nedim, 14 ans, sont des orphelins de la guerre de Bosnie. Ils vivent à Sarajevo, dans cette société mutante qui fait peu cas de ces enfants livrés à eux-mêmes. Après une adolescence délinquante, Rahima a trouvé un réconfort dans l’Islam, elle espère que Nedim suivra ses pas. Tout se complique le jour où à l’école, celui-ci se bat avec le fils d’un puissant ministre du pays. Cet incident déclenche une série d’événements qui conduiront Rahima à découvrir la double vie de son jeune frère.

Il y a du Dardenne dans ce Djeca! L’évocation des frères belges est inévitable à la vue de ces longs plans-séquences dans le dos de l’héroïne caméra à l’épaule et de ce contexte social très fort. Bien que passionnant par son regard sur la Bosnie d’après-guerre et sur la religion ainsi que par son beau personnage de femme courage, le procédé se montre à la longue un peu lourd. L’envie de découvrir la suite du travail de cette réalisatrice, Aida Begic, est tout de même bien réelle.

TECHNIQUE: 7/10

Convaincant malgré quelques défauts de compression dans les scènes nocturnes.

BONUS: 8/10

Outre les bandes annonces d’usage, on trouve une passionnante interview de la réalisatrice.

VERDICT: 7/10

Un film intéressant mais au parti pris esthétique un peu lourd.

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Pyramide Video

&nbs
p;

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s