Critique: Kaamelott Premier Volet

RéalisationAlexandre Astier
ScénarioAlexandre Astier
MusiqueAlexandre Astier
Acteurs principauxAlexandre Astier
Franck Pitiot
Thomas Cousseau
Jean-Christophe Hembert
Anne Girouard
Sociétés de productionRegular Production
Pays d’origine France
GenreComédie d’aventure
Heroic fantasy
Durée120 minutes
Sortie21 juillet 2021

Le tyrannique Lancelot-du-Lac et ses mercenaires saxons font régner la terreur sur le royaume de Logres. Les Dieux, insultés par cette cruelle dictature, provoquent le retour d’Arthur Pendragon et l’avènement de la résistance. Arthur parviendra-t-il à fédérer les clans rebelles, renverser son rival, reprendre Kaamelott et restaurer la paix sur l’île de Bretagne ?

Alors que sa série « Kaamelott » diffusée sur M6 est devenue culte pour des millions de fans, Alexandre Astier s’est attelée à une adaptation ciné, à travers une trilogie dont le premier volet vient de sortir. Pas spécialement fan ni connaisseur de cette parodie télévisuelle des aventures du Roi Arthur, j’y allais donc sans trop savoir à quoi m’attendre, si ce n’est à me fendre la poire! Que nenni! Ce premier volet étire durant deux longues heures une histoire un peu confuse et surtout très peu drôle… Quelques gags ou répliques parviennent à arracher quelques sourires mais l’ensemble est terriblement laborieux et tellement peu cinématographique! Il est probable que ce film ait été conçu dans le seul but de satisfaire sa communauté de fans mais les autres resteront sur leur faim, sans trop savoir s’il faut s’infliger deux volets de plus…

Critique: Rouge

RéalisationFarid Bentoumi
ScénarioFarid Bentoumi
MusiquePierre Desprats
Acteurs principauxZita Hanrot
Sami Bouajila
Céline Sallette
Sociétés de productionLes Films du Velvet
Pays d’origine France
 Belgique
GenreDrame
Durée86 minutes
Sortie11 août 2021

Nour vient d’être embauchée comme infirmière dans l’usine chimique où travaille son père, délégué syndical et pivot de l’entreprise depuis toujours.
Alors que l’usine est en plein contrôle sanitaire, une journaliste mène l’enquête sur la gestion des déchets. Les deux jeunes femmes vont peu à peu découvrir que cette usine, pilier de l’économie locale, cache bien des secrets. Entre mensonges sur les rejets polluants, dossiers médicaux trafiqués ou accidents dissimulés, Nour va devoir choisir : se taire ou trahir son père pour faire éclater la vérité.

Cinq ans après « Good Luck Algeria », son premier film, Farid Bentoumi s’inspire d’une histoire vraie pour nous proposer un thriller socio-écolo très réussi. Dans la lignée d' »Erin Brockovich » ou du récent « Dark Waters », « Rouge » évoque le combat de la fille d’un ouvrier, récemment embauchée dans l’usine de son père, qui va découvrir les ravages de la pollution de celle-ci sur la santé des ouvriers et des habitants des alentours. Shakespearien en diable, « Rouge » met l’héroïne dans un étau, entre sa soif farouche de justice et la volonté de son père de préserver son outil de travail de toute une vie. Habilement mis en scène et finement écrit, « Rouge » s’appuie sur un quatuor d’acteurs tous parfaits: Sami Bouajila, Zita Hanrot, Céline Salette et Olivier Gourmet! Une vraie réussite!