Critique: Tokyo Fiancée

374911.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Date de sortie :
    04 mars 2015
  • Réalisé par :
    Stefan Liberski
  • Avec :
    Pauline EtienneTaichi InoueJulie LeBreton
  • Durée :
    1h40min
  • Pays de production :
    Belgique France
  • Année de production :  2014
  • Distributeur :
    Eurozoom

La tête pleine de rêves, Amélie, 20 ans, revient dans le Japon de son enfance. Elle propose des cours particuliers de français et rencontre Rinri, son premier et unique élève, un jeune Japonais qui devient bientôt son amant. A travers les surprises, bonheurs et déboires de ce choc culturel drôle et poétique, nous découvrons une Amélie toute en spontanéité et tendresse, qui allie la grâce d’un ikebana à l’espièglerie d’un personnage de manga.

Très souvent, la déception est présente lorsqu’on voit l’adaptation cinématographique d’un livre qu’on a aimé. En effet, la vision du réalisateur ne correspond pas, en principe, au film que nous nous étions fait dans notre tête et parfois  l’esprit même du livre est perverti par le cinéaste. Grand fan d’Amélie Nothomb et de ce livre (Ni d’Eve ni d’Adam) en particulier, je ne pouvais que craindre de voir ce film. Très vite les craintes se sont dissipées! Stefan Liberski a parfaitement saisi tout ce qui fait le charme du livre de la plus japonaise des auteures belges: légèreté, fantaisie, humour, tout est là! Si le Tokyo Fiancée est assez fidèle au livre, le cinéaste s’est tout de même permis de situer l’action une vingtaine d’années plus tard que le livre pour évoquer le tsunami et la catastrophe de Fukushima, donnant paradoxalement, un sens plus tendre et mélancolique à la fin. Si le film, comédie romantique drôle, charmante et dépaysante, est si réussi c’est grâce à son actrice, Pauline Etienne, Chaplin au féminin, légère et fantasque, et son acolyte, Taichi Inoue, qui forment un couple absolument charmant! Une sucrerie qui fait un bien fou!

4

 

Publicités

2 réflexions sur “Critique: Tokyo Fiancée

  1. Une bonne adaptation du roman de Nothomb, ce n’est pas toujours très fidèle mais l’esprit de l’auteure est pourtant bien présent. Dans l’ensemble, j’ai trouvé le film drôle et touchant, avec une formidable Pauline Etienne, un double de Nothomb qui garde pourtant sa propre personnalité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s